Auto / Moto

Flowcamper recycle des T5 ou T6 de Volkswagen et les transforme (retrofit) en véritable camping-cars électriques

Il était attendu, le premier "vrai" camping-car électrique, c'est chose faite avec le Frieda Volt, qui, en plus recycle les vieux T5 / T6 de la marque allemande !

Depuis quelques mois, nous parlons beaucoup de véhicules électriques, mais cela concerne surtout les voitures, les vélos ou les trottinettes… Pourtant il est un véhicule qui se doit désormais d’être électrique : le camping-car. Jusqu’alors, les camping-cars électriques se limitaient à quelques concept-cars ou quelques vans tout au plus. Cela pourrait enfin changer grâce à Volkswagen qui a en projet le Bulli pop-up mais ce n’est pas prévu pour demain. C’est pourtant d’Allemagne que nous vient un autre concept de camping-car électrique basé sur VW T5/T6, le Frieda Volt, imaginée par Flowcamper. Ce nouveau véhicule remplace le moteur à combustion par un groupe motopropulseur entièrement électrique et se dote d’un intérieur qui peut accueillir cinq personnes. Présentation.

Le Flowcamper c’est quoi ?

La marque allemande s’associe avec Naext Automotive Gmbh, autre entreprise allemande, spécialisée dans la conversion électrique. Ensemble, ils créent le type exact de camping-car électrique que tout le monde attendait. Le Frida Volt est beaucoup plus grand que les petites fourgonnettes aménagées qui existent déjà mais en plus, il est fabriqué sur la célèbre VW Bulli, et livré avec des toilettes ! Flowcamper utilise des T5 ou T6 d’occasion, de préférence avec le moteur HS pour fabriquer le Frieda Volt, ce qui leur permet aussi de ne pas sacrifier un véhicule qui fonctionne encore, même si le moteur est thermique. En réalisant cette opération, Flowcamper s’inscrit aussi dans une démarche écologique en donnant une nouvelle vie à un vieux fourgon.

camping-car Volkswagen électrique
Crédit photo : Flowcamper

Quelques caractéristiques techniques

Pour parvenir à créer le Flowcamper à partir du T5 hors d’usage, Naext commence par supprimer le moteur, la transmission, l’échappement et les éléments inutiles à un moteur électrique. A la place, ils installent une batterie lithium-ion nickel-manganèse-cobalt (NMC) de 72 kWh dans le soubassement. Il est également possible d’ajouter une seconde batterie de 18 kWh pour augmenter la capacité, elle se loge alors dans le compartiment de la roue de secours.

À LIRE AUSSI :
Voitures électriques : des batteries électriques à semi-conducteurs qui se rechargent en seulement 15 minutes

La puissance d’entraînement provient d’un moteur électrique de 110 kW (148 ch) avec un couple de 255 Nm (188 lb-pi). Ils remplacent également les éléments usés comme le système de freinage, ou les roulements de roues, par des pièces d’origine Volkswagen. Pour qu’il soit aussi plus confortable, ils installent un rembourrage supplémentaire dans les sièges avant. Le Frieda Volt s’allège alors de 50 kilos, ce qui lui permettrait d’obtenir une autonomie de 300 à 320 kilomètres. Une autonomie qui ne lui permet pas certes, d’envisager de traverser la France d’une traite, mais pour Flowcamper, ceci n’est pas un problème. Les camping-caristes aiment traditionnellement faire des étapes sur leurs parcours.

L'intérieur d'un VW T5/T6
Crédit photo : Flowcamper

A l’intérieur c’est comment ?

Le Flowcamper reprend le plan d’étage de l’ICE Frieda traditionnel, avec des matériaux comme des tapis de sol en liège, des garnitures en cuir de pomme ou encore des meubles en bois huilé. Il dispose d’une cuisine encastrée derrière le siège du conducteur, d’une banquette rabattable de trois places qui devient un lot de 160 x 187 centimètres. Il peut également intégrer (en option) un toit ouvrant avec un lit supplémentaire de 110 x 187 centimètres. Le prix de Flowcamper n’a pas été divulgué, mais au vu des équipements présents, les spécialistes allemands estiment son prix aux alentours de 60 000€ pour la version sans option. Plus de renseignements : flowcamper.de

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page