Innovation

Chauffage solaire : comment utiliser le soleil pour chauffer sa maison gratuitement ?

Vous vous demandez si le chauffage solaire est fait pour vous ? Explorez son installation, ses coûts, et ses bénéfices écologiques dans notre guide complet.

Le chauffage et l’eau chaude représentent 77 % des dépenses d’énergie d’un foyer français, de la consommation d’énergie selon l’ADEME. C’est un fait, nous ne pouvons pas, dans nos vies quotidiennes, nous passer d’eau chaude ni de chauffage. Dans certains pays du monde, l’eau chaude sanitaire et le chauffage ne sont pas légion, mais chez nous, tous les foyers sont équipés d’un chauffe-eau. Dans la plupart des cas, les foyers se chauffent à l’électricité ou au gaz, au moins pour l’eau chaude. Pour contrer ces dépenses, nous sommes de plus en plus nombreux à envisager l’installation d’un chauffage solaire. En effet, chauffer son habitation ou son eau grâce au soleil est l’alternative parfaite pour réaliser des économies. Mais, qu’est-ce qu’un chauffage solaire ? Quels sont ses avantages, et ses inconvénients ? Combien coûte l’installation ? Faisons le tour de la question !

Qu’est-ce qu’un chauffage solaire ?

La définition d’un chauffage solaire est plutôt évidente puisqu’il s’agit de produire de l’électricité dans une habitation grâce à une installation qui fonctionne avec le soleil. L’énergie solaire, gratuite et renouvelable, utilisée pour se chauffer reste la meilleure des alternatives actuellement. Le chauffage solaire comprend :

  • Des panneaux solaires thermiques, il faut approximativement compter 10 m² de panneaux pour 100 m² de surface. Attention, la surface nécessaire de panneaux thermiques dépendra aussi de la qualité de votre isolation.
  • Un ballon d’eau chaude que l’on appelle aussi ballon tampon.
  • Des radiateurs à eau, ou un plancher chauffant.
  • Un circulateur et des canalisations pour distribuer l’eau chaude.
  • Une solution alternative pour se chauffer (poêle à bois, poêle à pellets, radiateurs, etc.).

Si vous possédez une piscine, le chauffage solaire peut-être aussi une solution pour ne plus payer d’électricité sur ce poste. Un chauffage d’appoint est nécessaire, car le chauffage solaire est plus efficient dans une région à fort taux d’ensoleillement, mais nous y reviendrons plus tard.

Comment utiliser le soleil pour chauffer une maison ?
Comment utiliser le soleil pour chauffer une maison ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

L’installation d’un chauffage solaire ?

Comme vous pouvez l’imaginer, cette installation peut être complexe, il est donc fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour accomplir cette installation. La demande en chauffage est plus prononcée pendant la saison hivernale, en conséquence, il est essentiel d’orienter les panneaux de manière optimale pour maximiser leur efficacité. Une orientation plein sud est idéale, mais parfois impossible. En revanche, si votre seule possibilité est un positionnement au nord, le choix n’est sûrement pas judicieux.  Lorsque le soleil est bas en hiver, une orientation sud à 45° est idéale. Concernant les dimensions, en rénovation, environ 1 mètre carré de capteurs est nécessaire pour 10 mètres carrés de surface habitable, par opposition à 0,7 mètre carré de capteurs pour 10 mètres carrés de surface habitable en construction. Pour une maison de 100 à 120 m², il faudra donc envisager 10 m² de panneaux pour l’eau chaude sanitaire, et le chauffage.

Comment chauffer votre maison ou votre garage en construisant un chauffage solaire ?
Comment chauffer votre maison ou votre garage en construisant un chauffage solaire ? Crédit photo : Life Is Short DIY (capture d’écran vidéo YouTube) / Dwayne Price

Combien coûte l’installation d’un système de chauffage solaire ?

C’est peut-être là que le bât blesse, car une installation de chauffage solaire coûte relativement cher, même si, installée par un professionnel certifié RGE, elle bénéficie d’aides de l’État. Néanmoins, il faut envisager un coût de 1 000 à 1 500 € par m² de panneaux solaires thermiques installés. Dans une nouvelle construction, le coût total sera donc d’approximativement 15 000 €.

Quels sont les avantages du chauffage solaire ?

Le premier bénéfice est bien sûr économique puisque vous allez diminuer les émissions de CO2 et réduire vos dépenses liées au chauffage et à l’eau chaude jusqu’à 50 % lors de projets de rénovation, et jusqu’à 70 % lors de la construction de nouveaux bâtiments. En étendant la surface des capteurs, votre maison peut atteindre une autonomie énergétique de 95 %. Investir dans un système de chauffage solaire, c’est aussi investir pour votre avenir. En effet, lorsque viendra le moment de revendre votre bien immobilier, son label énergétique se verra meilleur. De votre côté, vous pourrez ajouter de 4 à 5 % au prix de vente de votre habitation.

Cette innovation permet de réduire la température du thermostat de chauffage traditionnel de 3 à 6 degrés.
Cette innovation permet de réduire la température du thermostat de chauffage traditionnel de 3 à 6 degrés. Crédit photo : Solar Brother

Quels sont les inconvénients d’un système de chauffage solaire ?

Outre le coût de l’installation qui peut s’avérer élevé, le plus gros problème de ce système est, comme vous pouvez l’imaginer, de dépendre des conditions météorologiques. En effet, les performances des systèmes de chauffage solaire dépendent de l’ensoleillement. Par conséquent, les jours nuageux, pluvieux ou de courte durée d’ensoleillement peuvent réduire leur efficacité. Le second inconvénient étant que l’installation nécessite un espace conséquent sur le toit ou dans le jardin et exposé correctement. Les surfaces des habitations se réduisant, beaucoup ne sont pas compatibles avec ce type d’installation. Enfin, le dernier inconvénient concerne une possible surchauffe en été, lorsque le chauffage n’est pas utilisé. Cependant, il existe des dispositifs de régulation, tels que des systèmes de refroidissement ou des panneaux auto-drainants, pour éviter ce problème.

Quelles sont les aides possible en 2024 pour l’installation d’un système de chauffage solaire ?

Plusieurs aides sont disponibles pour ce type d’installation, mais la plupart sont soumises à condition de revenus. De plus, les logements eux-mêmes doivent répondre à certains critères d’éligibilité.

MaPrimeRénov

MaPrimeRénov’ est une aide peut aller jusqu’à 4 000 € sur ce type d’installation, en fonction de vos revenus. Cette année, l’installation d’un chauffe-eau solaire est aussi éligible à cette aide instaurée en 2020 dans le cadre de la transitions énergétique. Pour en bénéficier :

  • Propriétaire d’un logement construit de depuis plus de 15 ans
  • Résidence principale
  • Travaux effectués par une entreprise certifiée RGE
  • La demande doit être effectuée avant la réalisation des travaux.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro ou éco PTZ, comme son nom l’indique, est un prêt à taux zéro remboursable sur 20 ans au maximum. Cependant, la majorité des prêts sont accordés pour une durée de 3 à 10 ans. Voici les montants possibles :

  • 7 000 € pour 1’action de travaux sur les parois vitrées
  • 15 000 € pour 1’action de travaux d’une autre nature
  • 25 000 € pour un lot de 2 travaux
  • 30 000 € pour un lot de 3 travaux ou plus

Pour en bénéficier, là aussi l’aide est soumise à condition de revenus. De plus, vous devrez remplir les conditions suivantes :

  • Propriétaire occupant ou bailleur d’un logement construit depuis plus de 2 ans
  • Résidence principale
  • Travaux effectués par une entreprise certifiée RGE

La TVA réduite à 5,5 %

Pour obtenir cette aide, vous n’aurez rien à faire, à part de choisir une entreprise certifiée RGE pour installer votre système. L’artisan appliquera sur sa facture finale, une TVA à 5,5 % au lieu des 20 % habituellement appliqués. Possédez-vous un système de chauffage solaire ? Quels sont les bénéfices qu’il vous a apportés, et les désagréments ?  Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

5 commentaires

  1. Bonjour Nathalie

    J’apprécie les articles que vous publiez sur Néozone, mais je souhaite intervenir sur la bonne inclinaison des panneaux solaires, et y apporter une précision.

    Pour un CESI destiné à faire de l’eau chaude sanitaire, 45 ° c’est correct.
    Dès l’équinoxe de Printemps, le soleil est au zénith à 45° au dessus de l’horizon. Donc rayons solaires et panneaux sont à 90°. (45 + 45 = 90)

    Pour faire du chauffage, il vaut mieux incliner les panneaux à 65°pour qu’ils soient pendiculaires aux rayons solaires en hiver. De plus, cette très forte inclinaison sera défavorable en été, évitant la surchauffe. C’est intéressant pour les grandes surfaces nécessaires au chauffage.
    Au soltice d’hiver, la hauteur du soleil est à 25° au dessus de l’horizon.
    Donc des panneaux inclinés à 65° l’hiver sont à 90° avec le soleil à midi. (25 + 65 = 90)

    Pour ne rien perdre de la chaleur du soleil, certains donnent des inclinaisons variables à leur installation solaie selon la saison.

    Je vous remercie de m’avoir lu.
    Bien cordialement.

    Bernard

  2. Merci pour cette information sur le solaire thermique (que notre association pratique depuis le premier choc pétrolier)
    Le coût élevé que vous indiquez vient du choix de capteurs industriels, très peu utilisés dans la pratique.
    Les alternatives sont l’architecture bioclimatique (c’est la maison même et surtout son vitrage sud qui va capter l’énergie solaire, l’accumuler le jour et le restituer la nuit).
    Voir par exemple l’école des Boutours a Rosny sous bois ( zéro surcoût ).
    Ensuite il y les toitures captantes ( une variante du mur Trombe) on remplace la couverture de base (tuile ou ardoise) par un complexe vitrage/tôle noire et on ventile la sous face de la tôle. Notre première date des années 80.
    Le coût est très faible surtout en autoconstruction.
    Je pourrais aussi vous parler des maisons a hydrogène 100% autonomes depuis 1992.
    .

  3. Pour une fois un article sur le thermique bien écrit. Merci

    A noter:

    – un panneau solaire thermique capte 4x plus d’énergie qu’un panneau photovoltaïque. Rendement des panneaux de 80%. De plus c’est beaucoup plus simple. A se demander pourquoi ils ne sont pas plus mis en avant dans un pays où on a autant de soleil et besoin de chauffage. Si vous vous posez la question cherchez du côté du portefeuille

    – on peut fabriquer soi-meme son chauffage solaire DIY, pour 10x moins cher. On trouve plein d’infos dans Google. Suffit de savoir bricoler un minimum.

    1. Oui tout a fait vous avez raison, nous pratiquons cela depuis 1978. maintenant nous nous sommes constitués en association d’ingénieurs bénévoles et nous assistons ceux qui cherchent des conseils.
      Onebus.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page