Innovation

Des chercheurs de Harvard inventent un revêtement végétal pulvérisable pour conserver la fraicheur des aliments

Le film plastique est pratique mais pas vraiment écologique... Des chercheurs américains ont peut-être trouvé un nouveau mode de conservation des aliments avec ce spray à pulvériser directement sur les aliments !

Comment conserver les aliments entamés, ou les fruits et légumes déjà coupés ? Même si nous savons que ce n’est pas très écologique, nous sommes nombreux à utiliser du film plastique alimentaire ou du papier d’aluminium ! Certains utilisent des charlottes faites maison, ou des emballages en cire d’abeille, mais tout le monde n’est pas convaincu par ces nouvelles techniques. Il faut bien avouer que le film plastique est plutôt efficace et pratique, mais il n’est pas toujours indispensable. Une équipe de chercheurs du département santé environnementale de l’Université de Harvard à Boston aux États-Unis a développé un emballage à base de fibre de pullulane antimicrobienne (APF) qui est biodégradable et capable d’emballer des substrats alimentaires, d’augmenter leur longévité et d’améliorer leur sécurité. Découverte !

Un revêtement végétal pour protéger les aliments

Le pullulane est un sucre complexe produit à partir d’amidon par le champignon Aureobasidium pullulans. Il est employé comme épaississant mais il permet également la formation d’un film de surface sur les aliments. (Source : Wikipédia). C’est ce pullulane qui permet par exemple de fabriquer les gélules pour les médicaments ou les compléments alimentaires. Dans une étude publiée sur la revue Nature, les chercheurs expliquent que les emballages et contenants plastiques sont excellents pour conserver les aliments mais qu’ils produisent, pour la plupart, des déchets plastiques non recyclables. Les chercheurs de Harvard ont donc mis au point un protecteur d’aliments en spray, qu’il faut pulvériser sur les aliments puis rincer avant consommation.

Un nouveau revêtement antibactérien à base de matières végétales empêche la détérioration des aliments
Crédit photo : Université Rutgers

De quoi se compose ce spray ?

Le spray se compose de fibres biopolymères, mélangées avec de l’huile de thym, de l’acide citrique et de la nisine, tous trois étant des agents antimicrobiens naturels. Grâce à ses propriétés anti microbiennes, le matériau peut combattre les microbes comme la listeria ou l’E.coli, et empêche la contamination et la détérioration des aliments.

À LIRE AUSSI :  « 4 milliards d'emballages jetés à la poubelle par an », il invente la « Bwat », une boite à pizza réutilisable

Un spray facile à produire

Les chercheurs expliquent que ce nouveau protecteur d’aliments pourrait être facilement produit à grande échelle grâce à un processus nommé “filature à jet rotatif focalisé”. Il peut ensuite être extrait et appliqué sur tous les aliments, y compris les légumes, fruits ou viande. Dans la mesure où il faut le rincer avant de consommer les aliments, il ne devrait, en revanche, pas pouvoir être utilisé sur un reste de salade composée ou un plat en sauce… Nous imaginons assez mal devoir rincer un reste de risotto par exemple !

Les premiers tests semblent concluants !

Les chercheurs ont testé leur spray sur l’un des aliments qui supporte le moins la conservation après découpe : l’avocat, qui noircit en quelques heures et il est très difficile à conserver. Avec le spray, les chercheurs expliquent qu’il peut prolonger de 50% la durée de vie d’un avocat et même éviter de le voir noircir. De plus, le spray ne présenterait aucun danger pour l’environnement, il se dégraderait en moins de trois jours s’il se trouvait dans les sols par exemple. Les chercheurs ne sont pas les premiers à fabriquer un spray pour protéger les aliments ou les films de protection comestibles. Certains ont testé des emballages à partir de soie d’araignées, ou de carapace de crevettes; tous proviennent donc de déchets alimentaires… Philip Demokritou, principal auteur de cette étude déclare : “Ce que nous avons mis au point est une technologie évolutive, qui nous permet de transformer les biopolymères, qui peuvent être dérivés dans le cadre d’une économie circulaire à partir des déchets alimentaires, en fibres intelligentes capables d’emballer directement les aliments”. Un nouveau mode d’emballage vert avec lequel nous devrons probablement compter dans un avenir proche !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page