Innovation

Énergie marémotrice : Nova Innovation va développer un réseau électrique de 15 MW avec des hydroliennes

La société canadienne Nova Innovation (Nova) sera chargée de développer un nouveau réseau d’énergie marémotrice dans les Shetland, en Écosse. Un projet qui contribuera à la décarbonisation de la région.

Nova a été choisie par l’organisme public Crown Estate Scotland pour développer un puissant réseau électrique marémotrice en Écosse. L’infrastructure générera une puissance de 15 mégawatts et sera située entre les îles de Yell et Bigga, dans l’archipel des Shetland. Selon un communiqué officiel, l’hydrolienne permettra de subvenir aux besoins en électricité de près d’un tiers des habitants de la zone. Les autorités écossaises n’ont pas porté leur choix sur l’entreprise canadienne par hasard. En effet, en 2016, Nova Innovation avait déjà installé avec succès une première turbine maritime dans le détroit de Bluemull (« Bluemull Sound »), lequel se trouve entre Unst et Yell dans les îles du Nord des Shetland.

Vers la décarbonisation des Shetland

Selon les explications du PDG de Nova, Simon Forest, la mise en place de cette infrastructure marémotrice et son exploitation pour produire de l’électricité verte contribueront à la décarbonisation de la zone. « Après avoir été au centre de l’industrie pétrolière et gazière pendant 50 ans, les Shetland sont maintenant à l’avant-garde de la révolution de l’énergie verte, et nous sommes ravis de jouer notre rôle dans la décarbonisation de la région », a-t-il déclaré. Effectivement, l’énergie marémotrice peut être considérée comme une énergie écologique à condition qu’elle ne présente aucune menace pour la faune et la flore aquatique.

Turbines marémotrices Nova
Turbines marémotrices Nova. Crédit photo : Nova Innovation

Une opportunité pour créer des emplois

Nova a tout prévu pour que son installation ne dégrade ni le paysage marin ni le paysage terrestre des Shetland. Toujours d’après Forest, l’évaluation des impacts environnementaux de la turbine de Bluemull a montré que leur hydrolienne fonctionnait en harmonie avec la nature. Par ailleurs, l’entreprise canadienne doit remplir un cahier des charges bien défini pour répondre aux exigences de ses différents partenaires, dont le Crown Estate Scotland.

À LIRE AUSSI :
QED Naval dévoile une plateforme submersible équipée d'hydroliennes pour exploiter l'énergie marémotrice

Parmi les engagements qu’elle doit tenir, citons le fait que Nova doit collaborer avec des entreprises locales. Les tâches relatives à la fabrication des pales et des structures en acier ont ainsi été attribuées à des entreprises basées dans les Shetland. Idem pour les activités liées au transport. Bref, le projet stimulera la chaîne d’approvisionnement locale et créera des emplois.

“Ce nouveau site d’énergie marémotrice s’appuiera sur le succès du premier réseau marémoteur offshore au monde que Nova a créé dans le détroit voisin de Bluemull. Depuis 2016, le Shetland Tidal Array dans le Bluemull Sound transforme la puissance brute de l’Atlantique Nord en énergie propre et prévisible, alimentant les foyers, les entreprises et le réseau électrique des Shetland” Nova Innovation

Une énergie verte

« Cet accord entre Nova Innovation et Crown Estate Scotland marque une autre étape importante dans la commercialisation de l’énergie marémotrice en Écosse, plaçant les Shetland au cœur de cette technologie passionnante et de sa capacité à fournir une énergie propre sûre et fiable pour soutenir nos objectifs climatiques », a de son côté déclaré Michael Matheson, secrétaire de cabinet auprès de Net Zero & Energy. Effectivement, comme beaucoup de pays, l’Écosse ambitionne de réduire de façon significative son empreinte carbone d’ici la fin de cette décennie. Espérons donc que le projet d’hydrolienne des Shetland contribuera à l’atteinte de cet objectif.

Source
oedigital.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page