Innovation

Toulouse : les résidents d’une maison de retraite voyagent (virtuellement) au Japon

Grâce à la réalité augmentée, des seniors en maison de retraite peuvent à nouveau s'évader ou faire du sport en découvrant des paysages magnifiques !

Lorsque vous vient l’envie de visiter un endroit, dés que possible, vous prenez votre voiture, ou achetez un billet d’avion et partez découvrir l’endroit dont vous révez. Mais cela est loin d’être aussi aisé pour les personnes âgées. Certains seniors, bien qu’encore pris par l’envie de parcourir le monde, se retrouvent parfois bloqués par les murs d’une maison de retraite, qui les prive de voyages.

C’est pour cela qu’offrir des voyages virtuels à ces personnes âgées le redonne le sourire et leur permet de découvrir de beaux endroits du monde, sans prendre de risque pour leur santé. On vous explique le principe, qui peut d’ailleurs aussi être transposé aux défis sportifs des seniors.

Un voyage en train dans l’enceinte de l’établissement ?

Dans la résidence Domitys de Toulouse, les résidents peuvent s’évader à Tokyo et découvrir les fameux cerisiers en fleurs, ou encore le mont Fuji. Un voyage lointain devenu impossible pour la plupart des résidents, l’âge les ayant rendus moins mobiles que dans leur jeunesse. Pourtant ils s’évadent, et découvrent des paysages inconnus pour certains, ou renouent avec les souvenirs pour d’autres ! Certains établissements fabriquent même un décor, et les résidents montent dans un wagon pour effectuer leur voyage virtuel.

Une échappatoire pour l’esprit

En immersion totale dans un lieu de rêve grâce à des casques de réalité augmentée, les seniors peuvent ainsi suivre un narrateur qui les guide à travers le pays choisi: Norvège, Japon ou toute autre destination disponible dans le logiciel. Après cela, les seniors ont l’impression de s’être s’évader une heure ou deux. Un voyage en train peut même être ressenti par le senior, malade d’Alzheimer, comme un véritable périple effectué physiquement. Et c’est agréable de voir ces personnes raconter leurs voyages « comme s’ils y étaient » l’heure d’avant.

À LIRE AUSSI :
Ariège : une colocation (plutôt qu'une maison de retraite) pour les personnes âgées

Ca fonctionne aussi pour le sport

Quoi de plus difficile lorsque l’on est âgé que de pratiquer une activité physique. Nous connaissons tous les effets du sport sur la santé, et savons qu’il retarde les effets du vieillissement. Mais faire du vélo d’appartement dans une pièce sans âme n’est pas des plus encourageants. Dans de nombreuses maisons de retraite, la pratique du vélo devient l’occasion de voyager. Les salles d’ergothérapie s’équipent de plus en plus de vélos connectés. Les séniors pédalent alors en immersion dans des décors virtuels, et les efforts sont différents en fonction de la ville explorée.

Ces vélos connectés s’adaptent au grand âge évidemment, et il semble difficile d’arpenter les rues de Montmartre par exemple. Mais pour une petite visite de New York, c’est tout à fait possible et certains vélos connectés permettent de ressentir les dénivelés de la ville réelle. Les plus sportifs pourront choisir une petite virée à la montagne, et les moins endurants se balader sur les routes plates des littoraux de notre pays. Ils pourront virtuellement tourner à droite ou à gauche, et même opérer un demi-tour. L’occasion pour certains de raviver des souvenirs de leurs voyages passés, et pour d’autres de découvrir de nouvelles contrées. Et c’est une excellente idée pour leur santé.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page