« Une première mondiale », Solarcycle fabrique des verres solaires en recyclant des panneaux photovoltaïques usagés

Solarcycle se lance dans la construction d’une usine en Géorgie pour fabriquer des verres solaires à partir du recyclage de panneaux photovoltaïques. Grâce à ce projet, l’entreprise souhaite promouvoir l’économie circulaire et privilégier la production de dispositifs solaires à faible impact environnemental.

Si les panneaux photovoltaïques sont capables d’alimenter une habitation en énergie verte pendant une trentaine d’années, leur production et leur transport ont un impact environnemental non négligeable. Selon les chiffres de l’ADEME, leur bilan carbone est d’environ 43,9 gCO2eq/kWh. Aux États-Unis, l’Université de Columbia a estimé les émissions des gaz à effet de serre des panneaux monocristallins à 23 gCO2eq/kWh et celles des modèles polycristallins, à 25 gCO2eq/kWh. Dans l’optique de réduire l’empreinte environnementale de ces dispositifs, Solarcycle a mis au point un processus permettant de recycler et de réutiliser une grande partie des matériaux qui les composent. Dernièrement, l’entreprise a annoncé un investissement de 344 millions de dollars, soit plus de 319 millions d’euros, pour construire une usine spécialisée dans la fabrication de dispositifs solaires, à partir du recyclage de panneaux photovoltaïques.

Une des premières usines de fabrication de verres solaires aux États-Unis

Possédant deux installations opérationnelles, Solarcycle souhaite promouvoir davantage l’économie circulaire et devenir un des premiers producteurs de verres solaires aux États-Unis, grâce à la construction de sa nouvelle usine. Les dispositifs de production d’électricité verte vont être fabriqués à partir d’un processus de recyclage permettant d’extraire 95 % des matériaux des panneaux photovoltaïques usagés. D’après des estimations, l’usine devrait être opérationnelle en 2026 et produire de 5 à 6 GW de verres solaires chaque année. Pour information, le processus de recyclage innovant mis au point par Solarcycle permet d’extraire et de réutiliser entre autres l’argent, le cuivre, le silicium et l’aluminium. Il devrait contribuer à la mise en place d’une nouvelle norme dans le domaine de la gestion des déchets issus des dispositifs solaires.

Recycler des panneaux solaires pour en fabriquer de nouveaux.
Recycler des panneaux solaires pour en fabriquer de nouveaux. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Un investissement pour améliorer la chaîne d’approvisionnement

Outre la promotion de l’économie et la réduction de l’impact environnemental de la fabrication de panneaux et de verres solaires, Solarcycle a réalisé cet important investissement pour améliorer la chaîne d’approvisionnement de l’industrie solaire américaine. D’après l’entreprise, les verres solaires provenant de l’usine de Cedartown, seront revendus directement aux fabricants nationaux et ceux-ci auront accès aux matériaux issus des processus de recyclage. Ce qui participera à l’augmentation de la production de dispositifs solaires plus efficaces et respectueux de l’environnement, sur le territoire national.

Un impact économique positif

Suite à l’annonce de la construction de l’usine Solarcycle à Cedartown, Brian Kemp, le gouverneur de Géorgie, a déclaré que ce projet aura un impact économique positif sur l’ensemble du comté, dans les années à venir. D’une part, il va permettre à l’État d’abriter une des premières usines de production de verres solaires à partir de matériaux recyclés et il va contribuer à la création d’emplois. Une fois les travaux terminés, la nouvelle installation devrait créer environ 600 postes à temps plein. À noter que dans la réalisation de ses activités, l’entreprise travaille en collaboration avec plusieurs grands fabricants.

Une usine de panneaux solaires qui utilise des matériaux recyclés.
Une usine de panneaux solaires qui utilise des matériaux recyclés. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Récemment, elle a signé un partenariat avec Qcells pour pouvoir recycler ses panneaux solaires usés. Son objectif est de remettre à neuf et de recycler le plus grand nombre de dispositifs solaires, afin de limiter les opérations minières responsables en partie des problèmes climatiques actuels. Plus d’informations sur l’entreprise : Solarcycle. Que pensez-vous de cette initiative ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
solarcycle.us

Raharisoa Saholy Tiana

Je m’appelle Tiana et je suis rédactrice web professionnelle. J’ai une affinité particulière pour les sujets d’actualités et sur tout ce qui a trait à l’environnement, à l’innovation et au lifestyle. Depuis plusieurs années, j’ai couvert un large éventail de sujets liés entre autres aux questions environnementales et aux nouvelles technologies. Chez Neozone, j’interviens pour vous faire découvrir ces sujets fascinants, qui peuvent apporter de grands changements dans la société et qui méritent d’être mis en lumière. De nature curieuse et créative, j’ai toujours voulu devenir une journaliste web francophone. Après avoir obtenu mon diplôme de maîtrise en droit privé à l'université d’Antananarivo, j’ai décidé de me former aux métiers de la rédaction. J’ai commencé dans une agence web locale, avant de me lancer dans le « freelancing ». Cela fait plus de 10 ans que j’évolue dans ce secteur, en collaborant notamment avec de nombreuses agences et sites internationaux. Cette citation de Léon Trotsky m’inspire et me motive au quotidien : « La persévérance, c'est ce qui rend l'impossible possible, le possible probable et le probable réalisé. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page