Lego

Sans bras droit, il invente une prothèse en LEGO fonctionnelle et partage ses plans gratuitement en téléchargement

Lassé des moqueries de ses camarades parce qu'il n'a pas de bras droit, David construit sa première prothèse en Lego. Aujourd'hui il pense sérieusement à en fabriquer pour d'autres enfants dans le besoin.

Naître avec un handicap donne souvent une force que n’ont pas ceux qui naissent valides… C’est le cas de David Aguilar, un jeune homme de 22 ans né avec le Syndrome de Poland. Selon la définition donnée par l’US National Library of Medicine, “le syndrome de Poland est une anomalie congénitale rare impliquant des malformations musculosquelettiques de la paroi thoracique et du membre supérieur homolatéral”. Ce syndrome a été décrit par Sir Alfred Poland en 1841.

David, est donc né sans avant-bras, puis à 5 ans, ils découvrent les Lego, ces petites briques pour lesquelles il se passionne. Lassé des railleries de ses camarades au sujet de son handicap, à 9 ans, il construit sa première prothèse de bras en Lego. Et aujourd’hui, il vient d’en fabriquer un exemplaire pour un petit garçon.

Faire de son handicap une force !

David Aguilar a décidé de faire de son handicap une force, tout d’abord en trouvant une solution pour lui-même. Enfant, il adore les robots et les Lego ! Qu’à cela ne tienne, il allie ses deux passions pour se diriger vers des études en bio-ingénierie.

LEGO et Adidas s'associent pour proposer une chaussure absolument originale !

Il participe même à l’émission Lego Master diffusé sur M6 et intervient lors d’un colloque sur l’innovation, à l’initiative de la NASA. Les Lego ont été un refuge quand il était enfant, aujourd’hui, il les utilise pour donner de la force à un autre enfant. Alors qu’il vient d’avoir 17 ans, le jeune homme met au point une prothèse robotisée, plus précise, qui lui permet de faire des pompes sur ses eux bras.

MK5, la cinquième version de sa prothèse

C’est assez fier de lui que David présente la cinquième mouture de sa prothèse d’avant-bras. Le bras ressemble à celui d’un robot, agrémenté des célèbres briquettes sous forme de barres bleues. Grâce à un système de poulies motorisées, il peut activer le mouvent de son moignon.

Cependant, David est habitué à vivre sans son bras droit, il n’utilise donc pas sa prothèse chaque jour. Mais il est conscient que certaines personnes peuvent en avoir besoin chaque jour…. Et aussi qu’une prothèse de bras classique coûte plusieurs milliers d’euros parfois.

Son objectif à lui, est de rendre les prothèses de membres accessibles au plus grand nombre. Mais également aux enfants qui doivent changer de prothèse au fil de leur croissance !

Notre cerveau est capable de s'adapter de façon déconcertante à un troisième pouce opposable

Une prothèse pour un jeune enfant

Pour faire connaître sa prothèse, mais également parler de son handicap, David Aguilar crée sa chaîne Youtube : Hand Solo. Vous noterez le petit clin d’œil à Star Wars, et son personnage phare Han Solo.

prothèses en légo
Deux prothèses réalisées avec des briques LEGO. Crédit photo : David Aguilar / Hand Solo

Un jour, David reçoit la lettre de Zaure Bektemissova, maman de Beknur, 8 ans, né sans bras et ne pouvant pas porter de prothèse classique car trop grandes et trop lourdes pour sa colonne vertébrale. Installée à Strasbourg, la mère de famille demande à David d’aider son fils….

Et David se met alors au travail pour aider cet enfant. La prothèse de Beknur se contrôle grâce à une corde qui la relie à son pied gauche.  Le petit garçon explique fièrement que désormais, il peut lancer une balle ! De son côté David Aguilar réfléchit de plus en plus sérieusement à concevoir d’autres prothèses en Lego… Il pourrait même en faire pour les jambes… et aussi pour les filles !

Source
lematin.ch

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Je aussi dans ce besoin. j’ai pleuré en lisant le texte que vous avez écrits. C’est vraiment difficile de vivre cette situation et j’en souffre énormément. Merci de votre retour s’il vous plaît

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page