Lifestyle

Baluchon dévoile sa dernière Tiny House (la Sauvage), et comme d’habitude, elle est sublime

Baluchon vient de sortir un nouveau modèle unique pour David, qui en fera sa résidence principale en Mayenne, et comme d'habitude, c'est très réussi !

Est-il encore nécessaire de vous présenter l’entreprise Baluchon, désormais l’une des plus connues en France pour ses constructions de tiny houses personnalisées ? Chaque tiny-house est unique chez Baluchon, et construite en fonction des besoins et des souhaits de son propriétaire. Leur dernier modèle baptisé la Sauvage se trouve quelque part en Mayenne et elle est la propriété de David, qui l’occupe toute l’année. David a choisi un design scandinave et contemporain pour sa tiny house. Comme souvent avec Baluchon, la Sauvage ne ressemble à aucune autre tiny house, et celle-ci sort des modèles conventionnels qui ressemblent souvent à des chalets. La Sauvage se veut résolument contemporaine, lumineuse et totalement inspirée du design épuré scandinave. Découverte !

La Sauvage c’est quoi ?

La tiny-house de David est installée sur une remorque à double essieu de 6 mètres de long, plus petite donc que les remorques que l’on trouve aux Etats-Unis par exemple, mais suffisante pour son propriétaire. Pour l’extérieur, David a choisi une finition en cèdre rouge (red cedar) et apporté quelques touches d’aluminium noir, qui rappelle les maisons containers. Pour l’isolation, c’est un mélange de lin, chanvre et coton, totalement écologique qui le protégera du froid. Pour se chauffer, il pourra compter sur un branchement classique sur le réseau électrique. Enfin, de grandes baies vitrées tout autour de la tiny offrent une superbe luminosité à l’intérieur.

Une Tiny House bois et métal.
Une Tiny House bois et métal.. Crédit photo : Baluchon

Un petit tour à l’intérieur ?

Comme nous vous l’avons déjà dit, la Sauvage s’inspire du style scandinave avec des teintes claires, de grandes fenêtres et un mobilier épuré, simple, tout en bois. Le résultat, c’est une maison qui semble assez grande malgré ses dimensions compactes. On y entre par le salon avec une belle hauteur sous plafond, qui dispose de sièges et d’une table pour les repas. On trouve aussi un petit poêle à bois, et un long meuble de rangement pour David, fan de disques vinyles, platines et enceintes. Dans la cuisine qui est plutôt simple, on retrouve un four, un réfrigérateur et une cuisinière à deux feux, alimentée au propane, ainsi qu’un évier et quelques étagères. Enfin, au fond de la tiny house se trouve la salle de bains avec douche, lavabo, armoire de rangement et toilettes à compostage.

À LIRE AUSSI :  PolkaDot LivingFree : une étonnante Tiny House (hors réseau) dotée d'une connexion internet Starlink

Et à l’étage c’est comment ?

L’accès à la seule chambre à coucher se fait par un petit escalier; la chambre est une pièce standard. C’est un mini loft qui a la particularité d’être inspiré du livre, Build Tiny, avec un petit coin bureau et une plateforme abaissée. On adore vraiment cet escalier multifonction qui sert aussi bien d’escalier que de meubles de rangement dans le salon, ou d’élément de cuisine. C’est hyper bien pensé et parfaitement adapté à ce type de petites maisons !

L'étage de la Tiny House
L’étage de la Tiny House. Crédit photo : Baluchon

Toutes les caractéristiques techniques de la Sauvage

  • Châssis : Remorque Baluchon avec option peinture.
  • Longueur utile : 6 mètres.
  • Ossature : Epicéa classe 2.
  • Isolation : Coton, lin et chanvre pour le plancher, les murs et le plafond.
  • Fenêtres et porte : Menuiseries mixtes bois/aluminium avec double vitrage.
  • Quincaillerie : Würth.
  • Pare-pluie et frein vapeur : Pare-pluie Proclimat et frein vapeur OuatEco (hygrovariable).
  • Equipements électroménager : Ballon d’eau chaude électrique De Dietrich, four électrique, réfrigérateur Klarstein, plaques de cuisson gaz Sauter.
  • Parquet / Plancher : Epicéa Pin des Landes massif thermotraité avec lames vissées sur lambourdes et vitrifiées.
  • Couverture : Bacs aluminium à joints debout.
  • Bardage : cèdre rouge avec saturateur anti-UV. Revêtement partiel en aluminium noir.
  • Lambris : Épicéa brut blanc et épicéa naturel raboté.
  • Aménagements intérieurs : Frêne.
  • Ventilation : VMC double-flux Lunos + extracteur d’air.
  • Appareillage électrique : Legrand et éclairage LED.
L'intérieur de la Tiny House "la sauvage"
L’intérieur de la Tiny House “la sauvage”. Crédit photo : Baluchon

Et le petit plus de la Sauvage de Baluchon : un bureau qui traverse la mezzanine ! Comme sur tous les modèles, l’entreprise ne communique aucun prix, mais les modèles Baluchon débutent en général aux alentours de 80 000€. Plus d’informations ou demande de devis ? Rendez-vous sur le site Baluchon.

Source
Baluchon.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page