Lifestyle

Rock Cabins, des petites maisons hongroises en forme de bloc de pierre (avec sauna et bain à remous)

Que diriez-vous d'un petit séjour en Hongrie, à l'abri dans ces petites cabanes absolument uniques et vraiment superbes ?

Souvent, nous vous présentons des petites cabanes ou tiny houses situées aux Etats-Unis ou en Australie car elles y sont particulièrement présentes… Cette fois c’est en Hongrie, pays d’Europe de l’Est, que nous vous emmenons pour découvrir un complexe de six cabanes en forme de monolithes ou blocs rocheux. Le complexe s’appelle Rock Cabins, il est l’œuvre du studio d’architecture Hello Wood et se situe près de la ville de Kapolcs, une région assez rurale de Hongrie. Cachées dans un bosquet verdoyant, les six cabines polygonales sont indépendantes et offrent aux visiteurs, une parenthèse inattendue dans un cadre bucolique. Découverte !

Des petites cabanes absolument ravissantes

Le cabinet d’architecture a choisi ces formes de blocs rocheux qui rappellent parfaitement la topographie de la région. Lorsqu’on les découvre, on hésite entre des cabanes ancestrales ou sorties d’un film de science-fiction ! Ces petites maisons qui peuvent chacune accueillir deux personnes se fondent dans le paysage et semblent créer un lien entre le naturel et l’artificiel… Une Rock Cabin ressemble à un énorme bloc de pierre qui aurait été posé là par hasard, avec ses façades aigües irrégulières, ses angles saillants et ses sommets pointus fabriqués dans un bois gris foncé. Les ouvertures ont été réduites au minimum, accentuant la sensation de monolithe et préservant l’intimité des occupants. Contrairement aux autres tiny houses, ici, on ne recherche pas la luminosité extrême mais plutôt des vues étonnantes…

Une maison en forme de rocher
Une maison en forme de rocher. Crédit photo : Hello Wood

Rock Cabin pour qui ? Pourquoi ?

Le complexe des six cabanes ne se destinent pas à accueillir de futurs propriétaires. Ce mini village a été créé en collaboration avec TreeHouses, créateur des cabanes très populaires de Noszvaj qui avait déjà construit six cabanes à Csóromfölde, une ancienne ferme en Hongrie. Avec ce projet, les architectes souhaitent offrir à cette région rurale une nouvelle attraction touristique qui pourrait être utilisée toute l’année pour redynamiser l’économie locale.

À LIRE AUSSI :
M-Studio de Momoco : cette maison container hors réseau et tout équipée coûte moins de 15 600 euros

Mais les architectes souhaitent également développer le mode de vie minimaliste et durable, offrant ainsi un tourisme « vert » à la région. Par leurs formes épurées, les cabanes se fondent totalement dans l’environnement, en se teintant de bois vieilli naturellement, tout en nécessitant une architecture complexe : pas facile de faire des maisons avec des façades si différentes les unes des autres ! András Huszár, cofondateur et PDG de Hello Wood, explique vouloir donner un nouveau souffle à ces régions hongroises oubliées, mais également des emplois aux habitants de la zone, tout au long de l’année pour les entretenir, et les bichonner.

Une silhouette futuriste en forme de rocher
Une silhouette futuriste en forme de rocher. Crédit photo : Hello Wood

Une Rock Cabin, c’est quoi exactement ?

Chaque cabane offre une surface de 25 m² et comprend un salon avec le lit, une cuisine aménagée, une armoire, une table pour les repas, une salle de bains avec douche double et un sauna infrarouge panoramique… Un grand bain à remous a été intégré à la terrasse spacieuse et couverte, séparée par une fenêtre du sauna pour une expérience sensorielle absolument unique. Elles sont chacune formées d’une coque grise organique qui se fond avec le brun doré de la terrasse… Elles ressemblent un peu à une géode cassée en deux ! Selon les architectes, pendant la phase de construction, la forme polygonale a nécessité des solutions innovantes pour que les côtés irréguliers s’emboîtent avec précision. Elles ne sont pas craquantes ces petites cabanes hongroises ? Nous, on adore ! Plus d’infos : hellowood.eu.

Source
Designboom.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page