Doubs : un couple construit une maison avec 6 containers d’expédition et partage ses conseils pour faire de même

Deux ans de travaux et un investissement de 263 000€ ont été nécessaires à Capucine et Florent pour réaliser leur rêve de maison container !

Vivre dans une maison container ? Actuellement ces maisons construites à partir de containers maritimes neufs ou d’occasion ont le vent en poupe… Avec l’augmentation des prix des terrains, des loyers et des matériaux de construction, elles deviennent une alternative aux habitations traditionnelles. En fonction du nombre de containers assemblés, elles ne reviennent pas toutes moins chères qu’une maison traditionnelle, mais elles ont l’avantage d’être rapidement construites et personnalisables à souhait…

Des containers d’occasion à la base de leur maison

Certains propriétaires choisissent des containers neufs, mais Capucine et Florent, eux, ont opté pour des containers qui avaient déjà traversé le monde… Six containers pour une surface habitable de 170 m², une immense maison qu’ils ont construite eux-mêmes avec l’aide de leurs proches. Capucine est infirmière, Florent est agent immobilier, et tous deux sont passionnés de bricolage et de décoration. En 2019, ils visionnent une émission consacrée aux maisons insolites et découvrent les maisons containers: c’est le déclic ! A partir de cette date, ils se document sur les réseaux sociaux, livres, etc. C’est décidé, leur future maison sera construite en containers… Une construction qui semble facile, sans trop de maçonnerie; un projet enthousiasmant pour les deux natifs de Dôle !

la maison container blanche de Capucine et Florent
Crédit photo : Capucine et Florent / homebox25 / Instagram

Un projet assez compliqué finalement

Si leurs plans étaient déjà bouclés depuis longtemps, le plus difficile pour le couple a été de trouver une commune acceptant de les accueillir ! Si, au départ, ils avaient choisi la ville d’Avanne pour s’installer, ils ont dû changer de destination, car la commune n’autorise pas ce type de construction. C’est donc à Franois qu’ils ont pu acheter un terrain de 800 m² pour y construire leur maison. Et ils ont dû batailler car la mairie était très réfractaire à leur projet… Finalement, après de multiples rendez-vous, explications, plans, preuves, etc., ils obtiennent leur permis de construire en 2020. Juste avant le premier confinement, les entreprises sont à l’arrêt, dans l’impossibilité de se déplacer… Ils devront attendre le 6 juillet de cette même année pour voir arriver la livraison de leur 6 containers. Débutent alors neuf mois de travaux pour créer le vide sanitaire, placer les tuyauteries, poser les poutres de soutènement, combler le trou, etc. Puis, il faut découper les parois intérieures, installer les containers en configuration finale, les isoler au maximum avec 4 couches différentes (tôle, polyuréthane, laine, placo). Il a aussi fallu assurer le passage des communications, car dans un container, les communications téléphoniques ou internet peuvent s’avérer très compliquées.

La création de l’intérieur enfin !

Après tous ces travaux initiaux, ils sont enfin passé à l’aménagement de leur maison container, qui comprend dans une première paire de containers, la cuisine, le salon et le séjour. Une deuxième paire accueille le bureau, trois chambres et les salles de bains attenantes… Enfin, les deux derniers containers forment un studio qui sera destiné à la location, et un garage. Le chantier de cette maison était aussi placé sous le signe de l’écologie et de la récupération. Ainsi, ils ont récupéré les découpes de tôles pour les réutiliser dans la maison, installé une cuve de 5000 m3 pour récupérer les eaux de pluie… Cette cuve sert aux WC, machines à laver, et arrosage du jardin. Même les plaques d’immatriculation des containers sont devenues de petits tableaux décoratifs !

L'intérieur de la maison container blanche de Capucine et Florent
Crédit photo : Capucine et Florent / homebox25 / Instagram

L’emménagement en mai 2021

En mai 2021, ils peuvent enfin poser leurs valises dans leur jolie maison… 145 m² habitables sur les 170 m² de surface totale, puisque 30 m² sont réservés au garage et au studio à louer. Le couple annonce un coût total de 145 000€ pour la maison, 100 000€ pour l’achat du terrain et 18 000€ pour la livraison des containers, soit au total 263 000€. Ils ont dû ensuite faire face à quelques critiques des voisins ou à des visites impromptues de curieux qui entraient dans les containers…  Mais finalement les retours sont assez positifs et leur maison attirent les curieux des alentours ! Prochain projet : une piscine, mais l’histoire ne dit pas si, elle aussi, sera construite à partir d’un container d’occasion ? Envie de construire votre maison container, retrouvez notre dossier complet sur le sujet… Vous pouvez suivre l’aventure de Capucine et Florent sur leur compte Instagram si le cœur vous en dit. Et vous pouvez aussi en louer une partie, pour deux nuits minimum (soit 110€) sur Airbnb ! Les deux amoureux ont également écrit un livre qui raconte leur joli projet et vous donne tous les tuyaux pour construire votre maison container.

Maison container
  • Baulard, Florent (Auteur)

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
France3-regions.francetvinfo.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page