Innovation

PicoPica 10 : une mini hydrolienne électrique et domestique qui fonctionne dans les cours d’eau à très faible débit 

Au Japon, ce petit générateur de 17 kilos seulement est déjà présent pour les éclairages publics de certaines villes... Un simple ruisseau, le PicoPica, et les lampadaires s'éclairent comme par magie !

Comment produire de l’électricité partout où il y a de l’eau courante, même à très faible débit ? En utilisant la superbe invention de l’ingénieur japonais Masaya Sumino, le PicoPica 10 peut-être ? Cet homme a inventé un petit groupe électrogène compact qui ne pèse que 17 kilos, et qui a pour but de donner accès à l’électricité au plus grand nombre de personnes. La terre est confrontée à divers problèmes environnementaux comme le réchauffement climatique ou l’épuisement des ressources fossiles, et ces problèmes impacteront directement les générations futures. C’est donc le moment d’innover, de créer et de proposer de petits équipements comme le PicoPica 10 permettant une production d’énergie hydroélectrique et donc renouvelable, dans n’importe quel cours d’eau du monde… Présentation de cette ingénieuse invention.

Le PicoPica 10 en détails

Cet objet se présente sous la forme d’un boitier d’un mètre de long que l’on place dans l’eau. Une plaque métallique à l’arrière va bloquer l’eau courante qui va ensuite faire tourner les hélices et la roue de la turbine, générant de l’électricité. Posés par exemple au pied de réverbères devant lesquels peuvent couler des petites rigoles d’eau, les PicoPica permettent de les alimenter en électricité, sans utiliser aucune autre énergie que la force de l’eau. Le petit générateur convertit cette énergie en électricité et alimente les lampadaires en continu sans aucun dépense énergétique et/ou financière supplémentaire.

L'hydrolienne in vivo
Capture d’écran YouTube

C’est d’ailleurs sur certains réverbères au Japon que ce dispositif est déjà testé, à des fins pédagogiques pour les écoles japonaises. L’ingénieur japonais envisage cependant des PicoPica 500 qui pèseraient 250 kilos chacun, capables d’alimenter hydro électriquement un foyer entier. En stockant l’énergie générée par PicoPica dans une batterie 12V, elle permet d’alimenter la clôture électrique en tant que mesure contre les dommages causés aux oiseaux et aux bêtes, éliminant ainsi le besoin de remplacer la batterie conventionnelle. Grâce à ce dispositif, l’inventeur entend aussi lutter contre la destruction des cultures par la faune sauvage… Une matière de protéger les récoltes à venir, et la nourriture des populations !

À LIRE AUSSI :
Produire de l'électricité avec l'eau des WC ? De nombreux chercheurs travaillent sur cette idée..

Utiliser des énergies renouvelables : le défi ultime !

Pour l’inventeur de ce génial système, le but est de sensibiliser les enfants à l’utilisation des énergies renouvelables en lieu et place des énergies fossiles. Pour lui, le dispositif est, avant tout, et pour le moment, un outil pédagogique qui permet de sensibiliser les enfants à l’importance de l’énergie renouvelable pour leur futur ! Au Japon, comme dans de nombreux pays du monde, de nombreuses personnes vivent encore sans électricité, ce qui rend la vie difficile, et la circulation nocturne dangereuse. Avec ce système, l’ingénieur espère apporter l’électricité gratuitement ou presque à ceux qui en sont dépourvus.

Le fonctionnement de l'hydrolienne
Capture d’écran YouTube
La taille de l'hydrolienne
Capture d’écran YouTube

Quelques caractéristiques techniques

Avec un poids de 17 kilos, le petit générateur doit être installé par deux personnes… Le PicoPica 500, lui, devra être installé à l’aide de camion grue et ancré dans le cours d’eau. Outre l’utilisation pour les éclairages publics, Masaya Sumino envisage aussi l’alimentation pour les réfrigérateurs pour la conservation des aliments et des médicaments, ainsi que pour les équipements de télécommunication tels que les téléphones portables et la télévision. A ce jour, 500 ensembles du PicoPica 10 ont déjà été vendus et les commandes continuent de grimper… Ce petit dispositif, finalement assez simple, est bien la preuve qu’il existe d’autres solutions que le nucléaire, le charbon ou autres, pour produire de l’électricité propre et dans tous les cours d’eau du monde ! Plus d’infos : suminoseisakusho.jp

Source
Unido.or.jpSuminoseisakusho.jp

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

8 commentaires

  1. Et cette batterie, est elle polluante? Nécessité t elle des métaux rares, extraits en Afrique ou ce genre de chose?

  2. Bonjour je suis intéressé, mais beaucoup de vrais produits écologiques ne sont pas commercialisés en France, sûrement une volonté de taxer au maximum sans vraiment penser à l écologie. Ou peut-on se procurer ce produit et le prix ??

  3. Pour être sérieux, cet article devrait au moins donner des ordres de grandeur.
    En allant voir la page de présentation je vois que le 10 derrière picopica fait référence à 10W. Le générateur est en fait de 2,4W avec un débit de 10l/s. En gros, il faut un picopica par ampoule led du foyer si l’on a un éclairage permanant.
    Supposons que l’on stocke l’énergie continue dans une batterie pour pouvoir l’utiliser au moment ou l’on en a besoin. Même si l’on ne tient pas compte des pertes liées au rendement, cela fait une production journalière de 57Wh. Jetez un coup d’oeil sur votre facture d’électricité on est très loin des besoin moyen de plusieurs kwh.

  4. tien ca ressemble fortement a une vis d’Archimède de 350ans avant J-C, quand a la puissance déployée celle ci est d un tier de mon chargeur de téléphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page