Science

Des chercheurs ont découvert une cellule immunitaire capable d’attaquer tous les cancers

Il s’agit d’une découverte innovante, car cette cellule immunitaire redonne l’espoir sur la possibilité de développer un traitement universel contre le cancer.

Ce n’est plus un secret : le cancer est un fléau mortel qui fait des millions de morts chaque année. Rien qu’en 2018, les chiffres communiqués par l’Organisation mondiale de la santé indiquent que la maladie comptabilise presque dix millions de décès à travers le monde.

Une cellule tueuse cancer : Des chercheurs de l’Université de Cardiff, au pays de Galles, ont cependant fait une découverte qui pourrait tout changer. Ils ont mis à jour une étonnante cellule immunitaire qui est capable de détecter et venir à bout des cellules cancéreuses.

À LIRE AUSSI :
L'IA de Google est plus performante que les médecins pour détecter le cancer du sein, mais elle ne les remplacera pas

C’est une cellule vraiment très spéciale que les scientifiques de l’Université de Cardiff ont découverte au cours de leurs recherches : il s’agit en effet d’une cellule T, ou lymphocyte T, une cellule immunitaire qui semble posséder d’étonnantes capacités anti-cancer.

En effet dans un article publié en début d’année dans la revue Nature Immunology, les chercheurs expliquent que cette cellule T est porteuse d’un récepteur particulier qui permet au lymphocyte T de se fixer sur les cellules cancéreuses et de les détruire. Ce récepteur fait également que la cellule ignore les cellules saines et ne s’attaque qu’aux cancers.

Une découverte fortuite  

C’est par le plus grand des hasards que les chercheurs sont tombés sur cette fameuse cellule anti-cancer. Comme l’explique le professeur Andrew Sewell, auteur principal de l’étude et expert en lymphocytes T, dans un entretien avec The Telegraph : « ce fut une découverte fortuite, personne ne savait que cette cellule existait ». Le Pr a également indiqué que la cellule a été mise à jour alors que lui et ses collègues faisaient des recherches sur le sang et les cellules immunitaires capables ce combattre les bactéries.

Un nouvel espoir de traitement

Pour le Pr Andrew Sewell, cette cellule T représente une percée majeure dans le traitement contre le cancer. Il se trouve en effet qu’elle est capable de s’attaquer aux différents types de cancer : poumon, peau, sang, côlon, sein, os, prostate, ovaire, rein ou encore col de l’utérus… les premiers tests effectués ont permis de découvrir que la cellule ne faisait aucune exception.

« Notre découverte ouvre la perspective d’un traitement contre le cancer ‘unique’ », s’est réjoui le Pr Sewell. « Un seul type de lymphocyte T capable de détruire de nombreux types de cancers dans la population. Jusqu’ici, personne ne pensait que cela était possible. »

Les recherches se poursuivent pour essayer d’en savoir plus sur les capacités de cette fameuse cellule T. À termes, le but est de pouvoir mener des essais cliniques sur des patients humains. « Il reste beaucoup d’obstacles à franchir, cependant, si les tests sont fructueux j’espère que ce nouveau traitement pourra être appliqué à des patients dans quelques années. »

Photo d’illustration De Yurchanka Siarhei / Shutterstock

Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer