Quel est le mode de chauffage le plus économique en 2024 ?

Face à la diversité des systèmes de chauffage, découvrez quel choix est le plus économique pour chauffer votre foyer et réaliser des économies substantielles sur vos factures énergétiques.

Lorsque l’on souhaite faire des économies sur le chauffage, qui est le poste le plus énergivore d’un foyer, nous cherchons évidemment des alternatives moins couteuses que nos chauffages existants. Par exemple, pour une maison chauffée à l’électricité, cela représente un coût mensuel de 170 € en moyenne, selon l’ADEME. Nous avons passé en revue les systèmes au bois et les pompes à chaleur, dans notre précédent article. Place désormais à d’autres systèmes de chauffage existants pour que vous puissiez vous faire une idée de leurs coûts. Mais, alors ? Quel est le chauffage le plus économique ? Continuons notre exploration.

Le système solaire combiné

Dans l’esprit de chacun, c’est probablement celui qui paraît le plus économique. En effet, grâce à l’énergie du soleil, le système peut produire de l’électricité, et de quoi chauffer l’eau sanitaire grâce à des panneaux solaires thermiques reliés à un ballon de stockage. Néanmoins, ce système s’adresse plutôt aux habitants des régions les plus ensoleillées, et l’installation reste encore assez onéreuse. Le prix avec pose d’un système solaire combiné est estimé de 14 500 à 21 000 €. Les aides possibles sont MaPrimeRénov’ (11 000 €), la prime Énergie (4 500 €), la TVA à 5,5 % pour un reste à charge de 1 500 €. Le prix au kWh du combustible est de 0,00 €. Il faut prévoir un entretien annuel de 100 € approximativement.

Le chauffage solaire de Solar Brother, le SunAéro.
Le chauffage solaire de Solar Brother, le SunAéro. Crédit photo : Solar Brother

Le chauffage au gaz

Il y a encore quelques années, le chauffage au gaz était le plus économique, même s’il était plutôt très néfaste pour l’environnement. La conscience écologique étant bien moins acérée que de nos jours, le chauffage au gaz équipe toujours de nombreux foyers en France. En effet, 42 % des ménages se chauffent encore au gaz en 2024. Une tendance qui s’inversera dans les années à venir, puisque l’installation d’une chaudière gaz à condensation sera interdite en 2025. En attendant, le coût de l’énergie « gaz » augmente, mais le prix de la chaudière en elle-même reste abordable avec un prix de 5 000 € en moyenne, pose comprise.

Quels sont les inconvénients du chauffage au gaz ?
Quels sont les inconvénients du chauffage au gaz ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Peu avantageux et bientôt interdit, le gaz reste néanmoins une alternative économique. Cependant, si vous envisagez l’installation d’une chaudière à gaz, il faudra le faire avant 2025, passé cette date, elles seront interdites. Le prix avec pose d’une chaudière gaz à condensation est estimé de 2 500 à 8 000 €. Les aides possibles sont MaPrimeRénov’ (1 200 €), la prime Énergie (263 €), la TVA à 5,5 % pour un reste à charge de 4 000 €. Le prix au kWh du combustible est de 0,0880 €. Il faut prévoir un entretien annuel de 75 à 180 €.

Le chauffage électrique

Dans l’inconscient des gens, le chauffage électrique coûte très cher, et c’est un fait, mais il faut nuancer cette réponse, et la mettre « au goût du jour ». En effet, si l’on se base sur des convecteurs électriques que l’on appelait couramment des « grille-pains » alors oui, l’électricité est hors de prix. Cependant, les appareils de chauffage électrique ont grandement évolué, et permettent néanmoins de ne pas pulvériser le budget chauffage.  C’est, par exemple, le cas des radiateurs à inertie, qui sont fabriqués avec des matériaux réfractaires, qui stockent la chaleur pendant un laps de temps pour la restituer une fois éteints.

Le chauffage électrique est plus adapté pour chauffer de petites surfaces.
Le chauffage électrique est plus adapté pour chauffer de petites surfaces. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Ces radiateurs à inertie coûtent de 150 € à 1 200 € pièce, et consomment environ 370 € d’électricité par an. Cette valeur correspondant à un radiateur à inertie de 1 000 watts fonctionnant huit heures par jour. De plus, la plupart des radiateurs électriques sont désormais équipés de thermostats programmables, qui vous permettent de réduire la température de la pièce en votre absence. Pilotables à distance, vous pouvez aussi choisir de les relancer une demi-heure avant votre retour, et gagner ainsi en consommation d’électricité. Concernant les aides financières, il n’en n’existe pas, seule la TVA à 10 % (au lieu de 20 %) est appliquée sur ces appareils.

Le chauffage au fioul

Interdites à l’installation depuis juillet 2022, les chaudières au fioul sont peut-être le système de chauffage à proscrire et à changer dans les plus brefs délais. Polluant et très fluctuant, le fioul est un fléau environnemental. Néanmoins, il était le chauffage privilégié il y a quelques années pour le coût très bas du combustible. Aujourd’hui vendu plus d’1,50 € le litre, on estime le coût annuel d’une chaudière à fioul à approximativement 2 000 € pour 100 m² de surface chauffée. Bien évidemment, puisque le remplacement d’une chaudière au fioul par la même installation est désormais interdit, ce système de chauffage ne bénéficie d’aucune aide, et ne devrait même plus être proposé par les professionnels. La plupart des propriétaires de chaudières fioul qui doivent changer de système, optent pour une chaudière biomasse, ou reviennent à des radiateurs électriques économes en énergie.

Le chauffage au fioul.
Le chauffage au fioul. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quel serait le chauffage le plus économique pour une maison ?

En fonction de votre lieu d’habitation, et de la configuration de votre logement, vous n’aurez pas forcément accès au système le plus économique : le bois. Néanmoins, dans une maison, deux systèmes s’avèrent être plutôt de bons placements : le bois et la pompe à chaleur. Pour une maison de surface moyenne, la pompe à chaleur air-eau semble la plus adaptée. Et, pour une grande surface, l’option chaudière biomasse semble la plus appropriée à condition d’installer un système de distribution de la chaleur. Attention, si vous envisagez l’option chaudière biomasse, il faudra aussi prévoir l’installation d’un silo à vrac pour accueillir le stock de pellets de bois.

Quels sont les inconvénients d'une pompe à chaleur ?
Une pompe à chaleur. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quel serait le chauffage le plus économique pour un appartement ?

Dans un contexte d’appartement, l’installation d’une chaudière biomasse peut se révéler complexe en raison de la limitation d’espace souvent rencontrée. De plus, l’option d’une pompe à chaleur peut être difficile à envisager, car elle implique la mise en place d’une unité extérieure susceptible de modifier l’aspect extérieur du bâtiment. Dans la pratique, le choix de radiateurs à inertie connectés s’avère fréquemment plus économique. Cette solution permet d’ajuster le chauffage en fonction de vos habitudes de vie.

En intégrant un thermostat connecté à votre système de chauffage électrique, il est possible de réaliser des économies d’énergie allant jusqu’à 15 %, selon les estimations de l’ADEME. Malgré les idées reçues, ce serait donc le chauffage électrique qui serait le plus économique pour chauffer un appartement. C’est aussi et surtout le plus adapté à la configuration des lieux, évidemment. Et, vous, comment chauffez-vous votre maison ? Envisagez-vous le changement de votre système existant pour un modèle plus économique ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

3 commentaires

  1. Je viens d’investir dans un poêle à granulés, nous payons plus de 250€ d’électricité mensuel et cela devient très difficile et ce malgré une température limitée à 18/19°. Après cette installation notre coût journalier est passé de 18€ a 6€ ces derniers jours avec une consommation d’un sac sur 4 jours. Notre maison est en cours de rénovation et l’isolation est des plus élevée.
    La température est plus confortable depuis cette installation.

  2. Pourquoi ne parlez-vous pas des chauffages air air qui sont les plus économiques pour 90 mètre carré et pour tout l’hiver avec un d’écouteur pour le contrôle me coûte en moyenne que 180 euros et le prix de l’installation pour une pompe à chaleur air air de 4kw et 2500 euros même si elle dure que 10 ans les comptes faits alors qu’il me fallait 2 cordes et demi à trois cordes de bois à 200€ la corde le compte est vite fait surtout que la maison a une petite isolation par rapport à une pompe à chaleur air eau à 14000 euros voir la durée de vie ça reste très très correct

  3. L’idéal en chauffage est pour moi un chauffage au sol avec pompe à chaleur air eau avec une bonne régulation et surtout une bonne isolation du logement et une vraie étude de déperditions thermique
    Confort total avec pompe à chaleur réversible pour rafraîchir en été…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page