Quelle couverture est choisie en majorité pour la moto selon l’âge des assurés ?

Le prix d’une assurance moto peut varier en fonction de l’âge du conducteur, comme pour une assurance voiture. Décryptage.

Lorsque l’on devient un motocycliste, ou un « motard », c’est souvent synonyme de liberté. Cependant, lorsque l’on enfourche une moto, nous devons aussi penser à la sécurité, et notamment à assurer son véhicule, et son conducteur. L’assurance moto, comme l’assurance voiture, est bien plus qu’une simple formalité administrative, c’est une protection indispensable et obligatoire pour tout véhicule à moteur en France. S’assurer, c’est protéger sa vie, celles de son engin, et par ailleurs celle d’autres utilisateurs de la route. De quoi dépend son prix et que signifient ses trois modalités ? Explications.

Pourquoi les jeunes conducteurs paient plus cher ?

Comme pour les jeunes conducteurs en « permis probatoire », l’assurance moto coûte plus cher lorsque l’on aun jeune permis, que lorsque l’on est un vieux routard !  Selon l’étude réalisée par LeLynx.fr, les conducteurs de 16 ans paieraient, par exemple, quatre fois plus cher sur une formule tous risques que des conducteurs plus âgés, ce qui reste logique au vu de leur manque d’expérience. Cependant, à cet âge, ils ne seraient que 11 à s’être intéressés à une formule tous risques, sur la période du 1ᵉʳ janvier au 30 novembre 2023. Et, si ces jeunes conducteurs choisissent des formules « au Tiers », ce serait surtout une question de prix.

Quelle couverture est choisie en majorité pour la moto selon l'âge des assurés ?
Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

De plus, les jeunes conducteurs seraient plus à même de choisir la formule Tiers, car elle leur reviendrait moins cher que pour les conducteurs de 24 ans. Parmis les critères utilisés pour établir le montant de la prime d’assurance on retrouve l’âge, mais également l’expérience du conducteur. En revanche, il existe un facteur commun à tous les âges, et pour tous les contrats : la moyenne des primes passe du simple au double entre la formule Tiers et Tous risques. Malgré un prix plus élevé, il est cependant conseillé d’opter pour une formule Tous risques, qui couvre bien plus de dommages qu’une formule au Tiers. C’est d’ailleurs la formule Tous risques qui intéresse le plus les propriétaires de motos selon les données du comparateur Lelynx.fr, avec plus du double de résultats que pour les primes d’assurance Tiers et Tiers Étendu.

Quelles sont les couvertures obligatoires d’une assurance moto ?

Dans le cas d’un contrat d’assurance « au Tiers », il existe des conditions obligatoires, mais vous allez voir qu’elles ne permettent pas de couvrir tous les dommages et accidents. En France, comme dans la plupart des pays, une assurance moto au Tiers garantit la Responsabilité Civile (RC). Cette couverture prend en charge les dommages corporels et matériels que vous pourriez causer à autrui en cas d’accident.  Elle inclut généralement les frais médicaux, les réparations de véhicules et d’autres coûts légaux. Attention, elle ne couvre pas vos blessures, et ne garantit donc pas le conducteur. L’assurance au Tiers comprend également une protection juridique et une défense pénale. La plupart des compagnies d’assurance proposent désormais la « Garantie Conducteur » dans leurs contrats au Tiers, elle permet de protéger le motard des blessures qui pourraient résulter d’un accident responsable, par exemple.

Quelles sont les couvertures optionnelles, mais importantes, d’une assurance moto ?

Les couvertures optionnelles sont traditionnellement incluses dans les contrats d’assurance dits « Tous Risques ». Cependant, il conviendra de vérifier qu’ils sont bien contenus dans votre contrat, pour éviter toute mauvaise surprise en cas de besoin. Le choix est large, mais voici les quelques points essentiels d’une « bonne » assurance moto. Tout d’abord, inclure les dommages causés à votre moto, peut-être une bonne idée. En effet, cette couverture indemnise les réparations ou le remplacement de votre moto en cas d’accident, de vol, de vandalisme ou de dommages liés à des événements naturels tels que la grêle ou les inondations.

La seconde option à inclure serait certainement l’assistance en cas d’accident ou de panne, appelée souvent « assistance 0 km ». Si vous tombez en panne au milieu de nulle part, elle vous évitera de parcourir des kilomètres en poussant votre lourd engin ! Bien entendu, il sera judicieux d’ajouter une assurance contre le vol, le vandalisme ou pour les accessoires qui peuvent rester sur place. Nous n’y pensons pas toujours, mais qui dit moto, dit gants, casques, blousons, sacs à dos, voire airbag… Et, si ces équipements ne sont pas assurés, ils peuvent représenter un budget très élevé. Enfin, et comme nous vous l’avons déjà signifié plus haut, la Garantie Conducteur doit ABSOLUMENT être explicitement indiquée dans votre contrat, optionnelle certes, mais si importante qu’elle devrait être obligatoire !

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Publirédactionnel

Cet article sponsorisé a été rédigé en partenariat avec une marque ou un sponsor (collaboration commerciale).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page