Environnement

Bonne Nouvelle, le nombre de rhinocéros blancs à augmenté de 35 000% en 100 ans

Alors qu'ils n'étaient plus qu'une cinquantaine à la fin du 19ème siècle, les rhinocéros blancs du sud sont aujourd'hui 34000 ! Et c'est grâce à la main de l'homme qu'ils sont sauvés !

L’extinction de certaines espèces est dramatique pour notre écosystème… Souvent à cause de la déforestation ou du bétonnage, des espèces sont condamnées… Pourtant certaines de ces espèces survivent et se régénèrent. Et ce, grâce aux programmes de conservations mis en place dans certains pays du monde.

En Afrique du Sud, ce programme a permis de sauver les rhinocéros blancs du sud ! Depuis la fin du XIXe siècle, la population des rhinocéros blancs du Sud a augmenté de 35 000 %. En effet, selon un article de CNN relayé par Slate, celle-ci serait passée d’une cinquantaine à plus de 17 000 en l’espace d’un siècle.

Tumelo Matjekane, chef de ce projet a la Peace Parks Fondation, révèle à CNN qu’« Il fut un temps où tout le monde pensait que le rhinocéros ne survivrait pas à cause du braconnage ».

La réserve naturelle d’Hluhluwe-Imfolozi, située en Afrique du Sud et comptant une bonne partie de la population des rhinocéros blancs du Sud parmi ces habitants, a notamment installé des caméras de surveillances dans les 96 000 hectares du parc afin de lutter au maximum contre le braconnage tuant dix à quinze mammifères tous les mois. Cette installation permet aux gardes forestiers d’intervenir en seulement quelques minutes contre plusieurs heures sans cette technologie.

Crédit photo : Par PhilippN — Travail personnel, CC BY-SA 3.0,
Bonne Nouvelle, le nombre de rhinocéros blancs à augmenté de 35 000% en 100 ans
Réserve HluHluwe-Umfolozi , Afrique du sud

Les rhinocéros blancs du Sud seraient donc sauvés contrairement aux rhinocéros blancs du Nord qui ont malheureusement déjà disparus. En effet, depuis 2002, la classification de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a reconnu le rhinocéros blanc du Sud comme une espèce 《 quasi menacée 》. Contrairement au rhinocéros blanc du Nord qui, lui, a déjà disparu à l’état sauvage.

Crédit photo : Par Wayne77 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0,
Bonne Nouvelle, le nombre de rhinocéros blancs à augmenté de 35 000% en 100 ans
Rhinocéros blancs / Afrique du sud

Le braconnage en cause dans leur extinction… Comme souvent !

La cause de cette disparition serait dû au braconnage. En effet, les cornes des rhinocéros sont très prisées par la médecine traditionnelle chinoise par sa forte composition en kératine, protéine que l’on retrouve également dans la composition des cheveux, des ongles et également celle des sabots d’animaux. Une espèce sauvée pour combien menacées ? Il faut peut-être trouver d’autres manières de se soigner que la corne de rhinocéros non ?

Photo de couverture JONATHAN PLEDGER / Shutterstock

Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page