Lifestyle

Pourquoi construire une maison en A ? Est-ce réellement intéressant ?

Dans l'ombre du triangle se cachent des motivations variées. Des rêves écologiques à l'aspiration à l'indépendance, plongeons dans l'univers des maisons en A et dévoilons les motivations de leurs habitants.

Nombreux sont ceux qui imaginent la maison idéale sous la forme d’une maison en A. Inspirés par la réalisation d’Elizabeth Faure, pionnière de la maison en A en France, les futurs propriétaires de ce type de maison aspirent à une vie paisible au milieu de la nature. Et effectivement, sur le papier, la maison en A incarne le rêve d’un habitat idéal : construite en bois, respectueuse de l’environnement, abordable financièrement et dotée d’un design triangulaire atypique, elle évoque les cabanes de notre enfance. Les raisons qui incitent les nouveaux amoureux des maisons en A sont nombreuses. Cependant, parfois, ils sont aussi confrontés à des difficultés inattendues. Alors, pourquoi choisit-on de construire une maison en A ? Vous allez découvrir que les raisons sont nombreuses et occasionnellement assez inattendues.

Raison n° 1 : l’aspect écologique et durable

La première raison qui pousse les adeptes de la maison en A, c’est le côté écologique et durable. La maison en A, la plupart du temps construite en bois et en matériaux naturels, voire recyclés ou récupérés, est la construction écologique par excellence. Les futurs propriétaires relèvent aussi la réduction de leur empreinte carbone, grâce à une maison qui ne nécessite aucune fondation affectant les sols.

La maison en A d'Antony Debarre.
La maison en A d’Antony Debarre. Crédit photo : Antony Debarre

Raison n° 2 : l’aspect économique

Cette raison est la seconde incitant les autoconstructeurs à choisir la maison en A. Cette notion de maison économique n’est plus aussi réelle que lors des premières constructions et notamment celle d’Elizabeth Faure. Certes, les coûts de construction sont plus abordables que pour une maison traditionnelle. Cependant, avec l’augmentation des coûts des matériaux, désormais, il vaut mieux évaluer correctement ses besoins avant de s’y lancer. Toujours est-il que l’aspect économique est important, particulièrement pour les primo-accédants, qui n’ont pas nécessairement accès à un crédit immobilier élevé.

Raison n° 3 : l’aspect esthétique

Comme il l’indique sur le groupe Facebook de la maison en A qui compte 34 000 abonnés, c’est d’abord la raison esthétique qui a incité Nicolas Piot, fervent défenseur de la nature et adepte de la permaculture, à choisir la maison en A.  « Je n’avais pas de forme particulière en tête, nous confie-t-il, mais j’aime beaucoup les pays scandinaves, cette ambiance un peu magique, féerique, les maisons en triangle évoquent pour moi les légendes nordiques ». C’est ainsi qu’il a choisi de vivre dans une maison en A et cet aspect séduit la plupart des futurs habitants de ce type de maisons.

L'intérieur de la maison en A
L’intérieur de la maison en A. Crédit photo : Antony Debarre

Raison n° 4 : la rapidité de construction

Lorsque la vie en ville devient insupportable et qu’un achat immobilier prendra des mois avant de poser ses valises, la maison en A peut s’avérer intéressante, par le fait qu’elle se construit en quelques mois, si l’on possède tous les matériaux ou que l’on déniche une entreprise disponible… De quelques semaines à quelques mois tout au plus, la maison en A s’impose comme la maison préférée de ceux qui souhaitent rapidement emménager.

Raison n° 5 : l’indépendance et l’autonomie

Par définition, la maison en A est en forme de triangle avec des murs en pente. Concrètement, c’est le seul type de maison avec laquelle vous ne risquerez jamais de voir une maison s’accoler à la vôtre. Certes, elles ne sont pas encore acceptées partout, mais choisir une maison en A, c’est souvent choisir de vivre plutôt isolé et loin de vos voisins immédiats. La déconnexion totale en somme.

Une petite maison en A de 28m²
Une petite maison en A de 28 m². Crédit photo : JR’S HUT

Raison n° 6 : léguer un héritage

L’idée de léguer un héritage à ses enfants questionnent tous les parents et aussi étonnant que cela puisse paraître, la maison en A s’impose lentement comme un héritage original et durable. Qui plus est, il est plus simple pour les parents de devenir propriétaires de ce type de maison, englobant l’idée de laisser, à leurs enfants, quelque chose de respectueux pour la planète. Que pensez-vous des maisons en A ? Pourraient-elles faire partir de vos projets ? Donnez-nous votre avis ou partagez avec nous votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

2 commentaires

  1. Alors qu’actuellement 600000 logements sociaux sont énergivores et ne sont plus accessibles à la location;
    Que le prix des moyens de chauffage flambent de plus en plus;
    Que des climatiseurs fleurissent sur les façades des logements;
    Que les couts de mise en conformité énergétique des habitats freinent leurs mises en œuvre;
    Une solution moins onéreuse permet d’y apporter un remède.

    En 2005, j’ai déposé le brevet d’un type de construction respectueux de la sécurité, du confort pour tous les budgets.
    En 2008, un prototype a été construit, dont les performances thermiques ont été validées par des ingénieurs thermiciens de l’ICAM de TOULOUSE
    (1 euro d’électricité suffisait par jour, pour climatiser, été comme hiver, un T4 de 90 m2).
    Malheureusement, en 2012, l’industriel a déposé le bilan malgré l’appui de la banque européenne d’investissement.

    Cette expérience a mis en évidence un fait totalement ignoré jusqu’alors:

    L’UTILISATION D’ISOLANT THERMIQUE N’EST PAS NECESSAIRE POUR CLIMATISER UN HABITAT.

    Le brevet du procédé domestiquant les calories et les frigories, permettant d’habiter sainement, à l’abri de la chaleur et du froid, à bon marché, quelque soit le mode constructif,,grâce à l’utilisation de la pluie et de la chaleur du soleil, est prêt.

    A bientôt 80 ans, je n’ai pas 3500 euros pour m’offrir les services d’un conseil en brevet, afin de le déposer.

    Je recherche donc les 35 personnes souffrant des problèmes précités, prêts à mettre 100 euros, moyennant une autorisation d’utiliser gratuitement le procédé breveté.

    Si vous trouvez la solution pour résoudre mon problème, vous bénéficierez également de la même autorisation.

    Recevez mes cordiales salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page