Articles

Les jeux en ligne non réglementés encore plus populaires en raison de la pandémie du coronavirus

Pendant de longues semaines, les Français ont été obligés de vivre plus ou moins isolés dans leur logement à cause de la crise sanitaire du coronavirus. S’il est évident que le confinement a été une mesure salutaire dans la lutte contre la propagation du virus, la solitude à laquelle beaucoup ont été confrontés les a mis face à leurs démons : les addictions. Particulièrement celles des jeux d’argent et de hasard, si l’on en croit L’ARJEL, remplacée depuis peu l’ANJ (Autorité Nationale des Jeux).

En effet, le gendarme du jeu en France a pu constater une augmentation de la fréquentation des sites de jeux et des montants misés. Privés de leurs paris sportifs habituels ou encore des casinos physiques, certains joueurs ont reporté leurs pulsions vers le jeu en ligne. Plus dangereux encore, la fréquentation des casinos non réglementés en France a augmenté sensiblement durant le confinement.

Un confinement aux conséquences négatives sur les joueurs et le secteur des jeux de hasard

Pour lutter contre le coronavirus, les Français ont dû être astreints à rester chez eux en confinement. Ce changement radical dans les rythmes de vie a eu des conséquences sur le plan psychologique. L’obligation de rester dans un espace clos est pour beaucoup une expérience potentiellement anxiogène, a fortiori si les dimensions de cet espace sont réduites. De plus, la réduction ou la cessation des activités professionnelles renforce ce stress émotionnel par l’ennui. Il n’en faut pas plus pour stimuler les pulsions, voire les addictions qu’ils combattent au quotidien.

C’est bien le cas pour le jeu d’argent et de hasard. 47 % des Français déclarent avoir joué au moins une fois à un jeu d’argent sur l’année 2019. Il s’agit donc là d’une activité populaire comme le montrent les chiffres des casinos physiques en 2018 : le produit brut des jeux (mises moins gains reversés) était de l’ordre de 2,3 milliards d’euros. Avec la crise sanitaire, ce secteur a été fortement impacté. Tous les casinos ont dû fermer leurs portes. Un des segments populaires du jeu d’argent, les paris sportifs et hippiques, s’est lui aussi effondré. Les compétitions de football, le sport roi, ont été toutes stoppées ou annulées : les grands championnats européens, la Ligue des Champions ou la coupe d’Europe de football.

Une hausse impressionnant du jeu en ligne

Soumis à un sevrage involontaire, certains joueurs ont saisi l’opportunité pour établir un rapport plus sain avec le jeu d’argent. L’impossibilité de s’adonner à leur jeu habituel est une source d’économie plutôt bienvenue. Mais pour d’autres, le confinement a été l’occasion d’une migration vers le jeu en ligne, qui lui restait disponible à un clic. Les pulsions dans ces conditions sont plus difficiles à contrôler : la pratique du jeu en solitaire sans cadre social, le besoin d’évasion dans un contexte d’enfermement. Le cas d’un joueur qui témoigne avoir perdu plus de 7 000 euros au poker en ligne est d’ailleurs révélateur de cette difficulté.

Cette résurgence du jeu en ligne est démontrée par les chiffres du secteur pendant le confinement. Sur le plan financier, le chiffre d’affaires du poker en ligne a été multiplié par 2,5. C’est ce que déclarait en avril Charles Coppolani, président de L’ARJEL. Le total des mises en ligne est passé de 5 millions d’euros à 15 millions d’euros. Au niveau de la fréquentation, la croissance est tout aussi sensible. On dénombre pendant le confinement plus de 500 000 joueurs sur les sites agréés de jeu en ligne. Avant le confinement, ils n’étaient que 300 000, donc une augmentation de plus de 66 %.

Le danger grandissant du jeu en ligne sur des sites non règlementés

Dans ce panorama, un autre fait inquiétant est à signaler : l’augmentation de la fréquentation des casinos en ligne non règlementés. Les casinos en ligne sont reconnus par la loi et contrôlés par les autorités dans plusieurs pays européens : le Danemark, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, le Royaume-Uni ou encore la Suède. En France, ils sont clairement interdits par une loi de 2010, mais les casinos en ligne restent accessibles. Ils émettent depuis d’autres pays à l’instar de l’île de Chypre. Avec l’ennui du confinement, beaucoup de joueurs se sont mis à fréquenter ces sites. On dénombre actuellement environ 500 000 joueurs français sur les sites de casino en ligne.

Le risque d’addiction y est plus grand. C’est surtout le cas sur les machines à sous vidéo. L’attraction visuelle et ludique, ainsi que le désir de remporter des gains stimulent fortement les joueurs, sans oublier les bonus offerts dès l’inscription sur le casino. En plus des risques d’addiction, les casinos en ligne comportent un autre risque, surtout pour les joueurs inexpérimentés : il s’agit du risque de tomber sur des casinos non règlementés. Comme le déclare le régulateur fort à propos, certains sites ne procèdent pas toujours au paiement des gains acquis durant les parties. D’autres pratiquent délibérément des délais de paiement très longs, avec des procédures complexes, dans le but de pousser le joueur à toujours rejouer ses gains sur la plateforme.

Un appel à la maîtrise et à la prudence

Un tel contexte invite les joueurs à plus de maîtrise et de prudence. Dans un communiqué, l’ARJEL appelait les opérateurs de poker (seule forme de jeu en ligne autorisée) à plus de vigilance, en réduisant toute forme d’incitation. Aux joueurs, le régulateur recommande :

  • Plus de maîtrise ;
  • La fixation d’un budget ;
  • Et la détermination des intervalles limités pour le jeu.

En ce qui concerne les joueurs de casino en ligne, ils peuvent se prémunir des dangers mentionnés plus haut liés aux casinos non règlementés. Il existe en effet des casinos fiables, régulés par des organismes réputés comme l’United Kingdom Gaming Commission par exemple. Plusieurs informations permettent de s’assurer de la fiabilité d’un casino en ligne, notamment :

  • La détention d’une licence d’un organe de régulation (primordiale) ;
  • Les témoignages d’autres joueurs ;
  • Les certifications sur la sécurité et le jeu responsable, et d’autres éléments.

C’est d’ailleurs pour permettre aux Français de se prémunir des dangers identifiés plus haut que Courtney Gilmore de NoDepositKings leur recommande ceci : « choisissez uniquement les casinos en ligne qui sont approuvés par des sites d’évaluation dignes de confiance comme le nôtre. Nous donnons également des conseils sur la façon de savoir si un casino est réputé ou non ». Il existe en effet des sites de revue / d’évaluation qui analysent des centaines de casinos en ligne, avec des critères éprouvés et une grande expertise, afin de proposer uniquement des casinos en ligne qui garantissent aux joueurs une expérience de jeu fiable et juste.

Photo d’illustration Wpadington / Shutterstock

Invité(e)

Conçu comme un espace de partage, nous accueillons dans notre rubrique « A vous la parole » des contributeurs occasionnels. Neozone ouvre ses colonnes pour la rédaction d’articles correspondant à notre ligne éditoriale et à nos standards de qualité. (Les réponses et informations de notre questionnaire sont libres et ne reflètent pas l'avis ou la responsabilité de NeozOne. Vous pouvez vous aussi proposer vos articles, notre porte est toujours ouverte pour les nouvelles plumes.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page