Une bouteille biodégradable venue d'Islande | NeozOne

Nous sommes tous concernés par la protection de l’environnement, par la préservation de notre planète bleue.

Nous pensons qu’il est essentiel de partager avec vous de nouveaux concepts anti-gaspillage ou de nouvelles idées pour économiser nos ressources.

Cette fois c’est en Islande que nous amène notre découverte. ARI JÓNS y a créé pour le festival du design 2016 une bouteille totalement biodégradable. Si ce projet devenait réalité et équipait nos foyers, ce serait quand même une belle avancée écologique quand on sait qu’une bouteille échouée dans la Nature mettra 400 ans à disparaître. 4 siècles pour 10 grammes de plastiques !

La bouteille biodégradable c’est quoi ?

La bouteille biodégradable est fabriqué en Agar, une matière utilisée en cuisine comme gélifiant ou comme épaississant pour les sauces par exemple. L’agar est une substance à base d’algues, qui combinée à l’eau forme une matière gélatineuse. Une fois l’alchimie trouvée, l’étudiant a chauffé puis versé la substance obtenue dans un moule à la forme d’une bouteille. Une fois le liquide épaissi et refroidi le moule est ensuite mis à tourner dans un seau d’eau glacée. Le liquide a ainsi pris la forme voulue et est devenu une bouteille. Mais une bouteille saine et biodégradable.

Quelles caractéristiques pour cette bouteille ?

Cette bouteille demeure solide tant qu’elle n’est pas vidée, c’est à dire que dès qu’elle entre en contact avec l’air, sa décomposition commence, il faut donc être sûr de vider la bouteille dans sa totalité si l’on ne veut pas se retrouver avec du liquide renversé. Une autre caractéristique étant que l’eau peut prendre le goût de l’agar si elle est en contact prolongé. Le goût de l’agar n’est pas non plus très prononcé mais ce n’est pas neutre non plus.

Nous ne savons pas si cette idée de bouteille biodégradable sera généralisée dans l’industrie agro alimentaire mais ce qui est sûr c’est que cela permettrait de ne plus voir flotter ces horribles bouteilles en plastiques un peu partout dans nos ruisseaux et rivières. Une alternative écologique qui demande à être développée et améliorée de manière tout aussi écologique mais nous aimons l’idée qu’une bouteille pourrait s’autodétruire et finalement réalimenter la Nature puisque l’agar est un produit issu d’une algue naturelle. Et sans risque de pollution supplémentaire. Une idée à suivre de près !

379 Partages
Partagez
Enregistrer
+1
Tweetez
Partagez