Invention : 14 pièges innovants pour lutter contre les moustiques

Comment éviter les piqûres de moustiques ? Et comment les repousser ? Voici quelques idées de pièges existants ou à fabriquer vous-même.

Lors de conversations entre amis, vous avez peut-être déjà abordé la question des moustiques. Et après un rapide tour de table, deux camps se forment : ceux qui sont piqués et ceux qui ne le sont pas. D’ailleurs votre conjoint peut dormir sur ces deux oreilles quand les moustiques attaquent, puisque vous êtes leur cible favorite. Mais pourquoi les moustiques piquent certains individus et laissent les autres avoir une paix royale ? Selon une étude parue dans la revue Current Biology, on apprend que c’est votre odeur corporelle qui attire les femelles piqueuses. D’ailleurs cette étude nous apprend aussi que les moustiques aimeraient en particulier le sang de ceux qui boivent de la bière, des personnes obèses ou des femmes enceintes. La faute à l’excrétion du dioxyde de carbone (CO2) que nous expirons et également aux bactéries constituées par notre flore intestinale. Découvrez quelques pièges à moustiques, commercialisés ou à fabriquer vous-même.

Qista, la borne anti-moustique qui imite la respiration humaine

La borne Qista est l’invention de deux amis d’enfance, Pierre Bellagambi et Simon Lillamand, originaires de Camargue, une région où les moustiques sont légion. Ils ont développé cette solution innovante baptisée Qista, un piège écologique, connecté et fabriqué en France. Cette borne éliminerait jusqu’à 88 % des moustiques présents localement. Les moustiques sont attirés par le CO₂ de la respiration humaine, la borne reproduit donc cette respiration par le biais de CO₂. De ce fait, c’est un leurre olfactif qui trompe la femelle (celle qui pique) en lui faisant croire qu’elle peut se nourrir de sang chaud à proximité ! Lorsqu’elle s’approche, la Qista l’aspire dans un filet dont elle ne peut pas s’échapper. Retrouvez notre article complet sur Qista.

Ils inventent un piège révolutionnaire capable d'exterminer 88 % des moustiques dans un rayon de 60 m !
Un appareil révolutionnaire. Crédit photo : Qista

La moustiquaire Mostiglass

Cette moustiquaire innovante est l’invention de Nathalie et François, un couple résidant en Gironde. Baptisée Mostiglass, cette invention est née après le retour du couple d’un séjour à l’île Maurice où ils avaient eu maille à partir avec des moustiques tigres. Une moustiquaire brevetée en 2018 et désormais validée par l’OMS. Concrètement, la moustiquaire Mostiglass peut être installée sur mesure sous différentes formes souples ou rigides, notamment aux portes-fenêtres, baies vitrées ou fenêtres. Pour éviter la déformation, comme sur les moustiquaires classiques, le co-inventeur a choisi le polycarbonate en étudiant au laser la perforation afin de valider la plus performante.

Une moustiquaire innovante
Crédit photo : Mostiglass / GoCap

Quant à la co-inventrice, elle a travaillé avec l’effet venturi, et sur la forme des trous de la moustiquaire. En conséquence, elle offre une protection contre les moustiques tout en permettant une baisse de température d’environ 5 °C à l’intérieur de la pièce dans laquelle elle est installée. Dans des conditions de température extérieure très élevée, cette baisse peut atteindre jusqu’à 10 °C ! De plus, afin de prévenir l’obscurcissement de la pièce, un traitement coloré a été appliqué autour de chaque ouverture, permettant ainsi à la lumière de pénétrer sans créer de strie ni de rayon. Retrouvez notre article complet sur Mostiglass.

Le piège « Ma Boîte à Moustique »

« Ma Boîte à Moustique » est une invention venue de l’Isère. C’est un piège anti-moustique qui s’intègre dans une jardinière. En plus de piéger les moustiques, cette borne a été pensée avec soin pour qu’elle soit aussi un objet décoratif. Le piège à moustiques s’intègre parfaitement dans des pots de fleurs ou des jardinières spécialement équipées. Il vous promet de vous défaire de plus de 80 % des moustiques qui rôdent autour de votre terrasse ou de votre jardin.

La "boite" reproduit la respiration humaine grâce à la diffusion de CO2
La « boîte » reproduit la respiration humaine grâce à la diffusion de CO2. Crédit photo : Ma Boîte à Moustique

Ma Boîte à Moustique utilise le principe du biomimétisme, reproduisant ainsi la respiration humaine grâce à la diffusion de CO₂ et d’une légère odeur de transpiration. Ma Boîte à Moustique est aussi connectée via Bluetooth, vous informant de l’efficacité du piège. De plus, vous pouvez ajuster la diffusion en fonction de l’importance de l’infestation en temps réel. Retrouvez notre article complet sur Ma Boîte à Moustique.

La cannette Coors Light et son Thirst Trap

Coors Light, une bière légère appartenant à Molson Coors, un brasseur américain, souhaite offrir aux consommateurs un été sans insectes. Et grâce au « Thirst Trap » (Piège à Soif), c’est désormais possible ! Molson Coors vise à devenir une marque de référence pour les consommateurs soucieux de l’environnement. Le Thirst Trap est un petit entonnoir imprimé en 3D qui se fixe sur les cannettes de Coors Light.

La marque de bière Coors Light transforme ses canettes de bière en pièges à moustiques.
La marque de bière Coors Light transforme ses canettes de bière en pièges à moustiques.. Crédit photo : Coors Light

Une fois que la cannette est vidée, les moustiques sont attirés par le fond de liquide restant. Ils entrent, goûtent la bière et ne peuvent plus sortir. Une idée toute simple, qui joue sur l’attirance des moustiques envers la bière ! Retrouvez notre article sur le Thirst Trap.

Le Liv Smart de Thermacell

Découvrez le Liv-Smart, un nouveau système connecté inventé par Thermacell. Ce dispositif réjouira les amateurs de domotique, car il est présenté comme le premier anti-moustique connecté pour une utilisation à domicile. Il est compatible avec Amazon Alexa ou Google Assistant. Le système se compose d’un kit de plusieurs piquets à planter dans votre jardin. Ces piquets sont connectés à un concentrateur qui est lui-même connecté en Wi-Fi et branché sur une prise électrique, alimentant ainsi les cinq piquets du dispositif.

Le système à commande vocale via l'application dédiée permet de programmer des horaires et une minuterie, et vous alerte si le niveau de répulsif est faible.
Le système à commande vocale via l’application dédiée permet de programmer des horaires et une minuterie, et vous alerte si le niveau de répulsif est faible. Crédit photo : Thermacell

Chaque piquet renferme une petite cartouche de répulsif liquide, chauffée pour créer un brouillard invisible et sans odeur autour de vous. Le répulsif contient du metofluthrin (5,5 %), une molécule synthétique inspirée des répulsifs naturels détestés par les moustiques. Thermacell affirme que son système garantit une efficacité de 93 % s’il est allumé de 15 à 30 minutes avant votre soirée barbecue ! Retrouvez notre article sur le Liv Smart.

Le piège Quito

Kennyjie Marcellino, de l’université de technologie de Swinburne en Australie, a inventé Quito, un piège à moustique durable et abordable qui utilise le CO₂ pour lutter contre la prolifération des moustiques dans les régions tropicales. Contrairement à un répulsif à moustique, Quito est un système de capture visant à éliminer ces nuisibles plutôt que de les repousser. Il se dote d’une cartouche d’appât qui contient de la levure, de l’acide lactique et de l’eau sucrée, produisant ainsi du CO₂ et une odeur humaine attrayante pour les moustiques.

Un piège à moustiques à base de CO2 peu coûteux et durable
Un piège à moustiques à base de CO₂ peu coûteux et durable. Crédit photo : Kennyjie Marcellino

Sous la cartouche se trouve un entonnoir dissimulant une turbine et un élément chauffant. Ces dispositifs permettent de diffuser l’appât vers une coque en rotin, simulant la peau humaine aux yeux des insectes. Les moustiques sont attirés par l’odeur et sont ensuite aspirés par le flux d’air vers l’entonnoir, où ils sont piégés et déshydratés. Retrouvez notre article sur le piège Quito.

Une « cape d’invisibilité » anti-moustiques

Des chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem ont exploré l’utilisation de la cellulose comme traitement naturel contre les piqûres de moustiques. Pour trouver une alternative plus efficace et sûre, ils ont étudié les propriétés de barrière des nanocristaux de cellulose. Les nanocristaux de cellulose sont des structures solides et transparentes qui forment un film protecteur.

Un traitement naturel pourrait quasiment nous rendre invisibles aux moustiques.
Un traitement naturel pourrait quasiment nous rendre invisibles aux moustiques. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Ils ont été mélangés à de l’eau et du glycérol pour créer un spray ou un gel. Lorsqu’ils sont appliqués sur la peau, les nanocristaux de cellulose empêchent les moustiques de piquer et d’aspirer le sang humain. Les chercheurs ont constaté que cette fine couche de nanocristaux agit comme un bouclier chimique contre les piqûres de moustiques, procurant une protection de 80 % aux personnes traitées avec les nanocristaux de cellulose. Retrouvez notre article sur cette étude.

Le piège anti-moustiques Lami

Marie Salomon et Emmanuel Liais, originaires de Bretagne, mais résidant à Toulouse depuis dix ans, ont développé un piège à moustiques intelligent novateur appelé Lami. Leur invention consiste en une borne solaire anti-moustiques. Emmanuel a créé une borne équipée d’un ventilateur d’ordinateur inversé qui aspire les moustiques, les piégeant dans un filet. De son côté, Marie a concocté un gel à base de levure de boulanger, de sucre, de gélatine et de sirop de menthe.

Une borne solaire anti-moustiques.
Une borne solaire anti-moustique. Crédit photo : LAMI : L’Anti-Moustiques Intelligent

Les levures consomment le sucre et produisent du CO₂, attirant ainsi les moustiques. Cette recette simple génère beaucoup moins de gaz que les bonbonnes classiques, tout en étant aussi efficace. L’objectif n’est pas d’éliminer tous les moustiques, mais plutôt de pouvoir profiter du jardin en toute tranquillité. Marie affirme que cette recette est particulièrement efficace à cet égard. Des panneaux solaires ont été installés pour rendre la borne autonome et déclencher le fonctionnement du « ventilateur/aspirateur ». Retrouvez notre article complet sur le Lami, et découvrez comment vous pouvez le fabriquer vous-même.

Le tissu Under Armour

John Beckmann, est professeur adjoint au département d’entomologie et de pathologie végétale du Collège d’Agriculture d’Auburn, en Alabama. Il tente de développer un tissu anti-moustique à la fois efficace et confortable. Ce tissu permet de créer des vêtements qui protègent les personnes des piqûres d’insectes sans recourir à des produits répulsifs. Le chercheur américain s’est inspiré de sa propre expérience de camping pour lancer ce projet.

L’invention d’un textile anti-moustiques.
L’invention d’un textile anti-moustique. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Le tissu est confectionné selon un modèle de tricot unique, avec des fibres ayant une structure géométrique spécifique qui empêche la trompe du moustique de pénétrer la peau. De plus, le tissu est léger et procure une sensation de fraîcheur. Aucun produit anti-moustique n’est ajouté, ce qui permet aux entreprises de l’utiliser dans la fabrication de vêtements pour enfants et adultes. Retrouvez notre article sur le tissu Under Armour.

L’invention du PLA anti-moustique pour impression 3D

Des chercheurs de l’université Martin-Luther de Halle-Wittenberg en Allemagne ont développé un anti-moustiques imprimé en 3D qui serait moins nocif que ceux contenant du DEET. Ils ont créé des prototypes utilisant le répulsif chimique IR3535 et l’ont intégré dans un polymère biodégradable appelé PLA grâce à une technique spéciale d’impression 3D. Cette innovation permet de fabriquer des objets portables tels que des bagues, des bracelets ou des colliers contenant le répulsif. Retrouvez notre article sur le PLA anti-moustique.

Un PLA imbibé de répulsif anti-moustiques
Un PLA imbibé de répulsif anti-moustiques. Crédit photo : Uni Halle / Fanfan Du

Comment fabriquer un piège à moustique écologique ?

Ce piège ne vise pas à éliminer les moustiques, mais plutôt à les éloigner vers un endroit spécifique. Voici les ingrédients requis pour fabriquer ce piège avec des produits naturels :

  • Une petite quantité de levure boulangère
  • Un verre de sirop de fruits
  • 5 sucres cuits à feu doux dans un peu d’eau, puis refroidis pour obtenir un caramel

Pour construire ce piège artisanal, vous aurez besoin d’une bouteille en plastique que vous couperez en deux. Versez ensuite votre mélange sucré et collant au fond de la bouteille, ajoutez la levure et mélangez le tout. Ensuite, placez la partie supérieure de la bouteille avec le goulot retourné vers le bas. Fixez les deux parties ensemble à l’aide de papier adhésif, accrochez ou posez votre piège, il est prêt à être utilisé. Retrouvez notre article sur la fabrication d’un piège à moustique artisanal.

Comment fabriquer un piège à moustique ?
Comment fabriquer un piège à moustique ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quels sont les répulsifs naturels contre les moustiques ?

Plusieurs solutions naturelles s’offrent à vous pour éliminer des moustiques, ou du moins, les éloigner de votre terrasse, ou de votre chambre :

  • Les huiles essentielles biologiques telles que la citronnelle, la menthe poivrée, le géranium, l’eucalyptus citronné ou le basilic peuvent être efficaces pour repousser les moustiques. Disposez-les dans une coupelle, ou sur un linge.
  • Certaines fleurs sont naturellement des répulsifs à moustiques. C’est le cas du géranium, star des terrasses et redoutable arme contre les moustiques : ils détestent cette odeur ! Vous pouvez aussi opter pour les lierres (doubles, blancs, rouges). Optez aussi pour l’eucalyptus, la camomille ou la citronnelle, mais surtout ne faites pas l’impasse sur le géranium.
  • Le vinaigre de cidre semble efficace pour repousser les moustiques, mais il ne sent pas très bon. Vous pouvez vous badigeonner de vinaigre de cidre, pour éviter les piqûres, cependant évitez cette méthode pour un rendez-vous galant : c’est plus prudent !

Comment fabriquer une bougie anti-moustique ?

Voici les étapes pour fabriquer une bougie anti-moustique naturelle avec les ingrédients suivants : 50 g de cire d’abeille jaune bio en paillettes, 10 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat bio, 10 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie bio, 20 gouttes d’huile essentielle de citronnelle bio, 10 ml d’huile végétale bio (amande, jojoba, noisette), un récipient au choix (pot de yaourt en verre, pot de confiture ou verrine), une mèche de coton et un socle que vous pouvez récupérer sur une bougie terminée. Et, la recette :

  • Faites fondre la cire d’abeille au bain-marie dans le récipient choisi
  • Ajoutez l’huile végétale en remuant du fond vers le haut du pot
  • Retirez le mélange du feu et ajoutez-y les huiles essentielles en les mélangeant doucement
  • Faites glisser le socle et la mèche au fond du pot
  • Maintenez la mèche droite pendant quelques minutes, le temps que le mélange se solidifie
  • Laissez durcir votre bougie à température ambiante durant quelques heures

Une fois que le pot a durci, vous pouvez utiliser votre bougie anti-moustique naturelle pour repousser les moustiques lors de vos moments en extérieur. Vous pourrez trouver de la cire d’abeille bio sur différents sites de vente comme Cultura, Cdiscount, ou Amazon

Les bracelets anti-moustiques

Ils vont revenir sur le devant de la scène avec l’été qui approche. Ces petits bracelets sont peut-être la solution la plus pratique existante aujourd’hui. Ils sont pratiques lors des balades ou des séjours en camping, et sont particulièrement adaptés aux enfants. Les bracelets rechargeables sont préférables, offrant environ 180 heures d’efficacité par plaquette, tout en étant inoffensifs pour la peau. Choisissez, de préférence, un modèle rechargeable et aux huiles essentielles biologiques. Vous en trouverez en pharmacie, et sur de nombreux sites de vente en ligne comme Leroy Merlin, Cdiscount, ou Amazon.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Un commentaire

  1. Précisons que seul le géranium Rosat est efficace contre les moustiques. Les géraniums splendens et autres, plus communs, ne serviront à rien… Sinon a embellir les terrasses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page