Innovation

L’éolienne « pyramidale » inventée par l’entreprise française Eolink veut produire de l’électricité à 35 €/MWh

Cette future éolienne flottante de Eolink se démarque par sa forme pyramidale. Son poids est également optimisé grâce à la réduction de la quantité de matériaux qui composent sa structure.

Les éoliennes flottantes représentent une solution pertinente pour exploiter pleinement la force des vents au large. Toutefois, pour tirer profit de cet énorme potentiel, il est de mise de mettre en place un système bien réfléchi. En effet, l’eau est bien profonde au milieu du grand bleu, là où le vent souffle plus fort. Par conséquent, cela nécessite un moyen plus adapté pour stabiliser l’appareil. La solution correspondante est souvent très coûteuse et, surtout, difficile à déployer. C’est justement ce problème que certaines entreprises dans le secteur essaient de contourner. Pour sa part, Eolink, une marque française compte très bientôt concevoir son nouveau système d’éolienne flottante. Ce premier appareil devrait produire environ cinq mégawatts d’énergie une fois qu’il sera mis en service au printemps 2024.

Un poids réduit ?

Cette nouvelle éolienne flottante sera montée sur une base pyramidale. Pour mieux comprendre, imaginez deux mêmes triangles, alignez parallèlement les bases de chacun sur un même plan horizontal, puis joignez les deux sommets. Vous obtenez une pyramide et entre les sommets se trouvera l’hélice. Autrement dit, le système reprend celui d’une grande roue en quelque sorte. Ces supports en triangle remplacent donc le grand mât que l’on a l’habitude de voir. Grâce à cette configuration, la nacelle deviendra systématiquement plus légère. En effet, elle sera posée sur quatre supports (les côtés des triangles) qui permettent de mieux répartir sa charge. Comme la base est plus large que celle des éoliennes flottantes ordinaires, l’appareil nécessitera moins de métal pour maintenir sa stabilité. D’après Eolink, ce système utilise 30 % d’acier en moins, comparé à un modèle classique.

Une conception adaptée aux dynamiques des vents et des eaux

Contrairement aux éoliennes terrestres, l’éolienne flottante comme celle d’Eolink ne craint pas les changements de direction de vents. En effet, lorsque les pyramides sont bien placées, l’appareil parvient toujours à s’adapter au flux. Il faut aussi savoir que dans ce nouveau modèle d’éolienne, Eolink a mis en place un système permettant à la turbine de s’orienter jusqu’à 120 degrés. Cette fonctionnalité permettra de contourner les éventualités du désalignement du vent et des courants océaniques.

Une conception qui permet de réduire le cout de l'électricité jusqu'à 35 €/MWh.
Une conception qui permet de réduire le cout de l’électricité jusqu’à 35 €/MWh. Crédit photo : EOLINK- IFREMER

Un montage et une installation simples

L’éolienne pyramide flottante aura l’avantage d’être « simple » de montage. Évidemment, une telle structure ne peut pas être facile à installer, mais elle est plus simple à monter comparée aux autres éoliennes flottantes. Elle peut être mise en place dans un ordinaire chantier naval avant d’être déployée en mer ou en océan. Après sa construction, il suffit de mettre l’éolienne à l’eau pour la remorquer jusqu’au parc. Il n’est pas forcément nécessaire de recourir à un navire-grue spécialisé et hyper cher. Une fois l’appareil arrivé sur place, il ne restera plus que les étapes de l’amarrage et de la connexion. Avec sa nouvelle éolienne, Eolink espère qu’il sera possible de fournir de l’électricité, dont le prix est entre 20 à 25 % moins cher par rapport à un autre système. Dans tous les cas, l’appareil ne se verra pas exposé en marché avant des mois encore. Plus d’informations : eolink.fr

Source
acciona-energia.comrechargenews.com

Miotisoa RANDRIANARISOA

De nature curieuse, j'aime particulièrement écrire sur la médecine, l'environnement et la nouvelle technologie !

2 commentaires

  1. LA PHOTO: “Eolink peut supporter des turbines allant jusqu’à 20 MW.”
    Le texte plus loin: “Ce premier appareil devrait produire environ cinq mégawatts d’énergie”
    Faudrait savoir! A moins que les 20MW soit la puissance théorique et que les 5 MW d’énergie sont 5 MWh!!!
    Comment peut-on encore confondre l’énergie en Wh sur une durée et la puissance en W? Un peu de sérieux….

  2. Relisez bien: l’infrastructure sera capable de supporter des turbines de 20MW mais pour ce premier essai ils vont l’équiper d’une éolienne fournissant une puissance de 5MW.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page