Innovation

Rennes, Créteil ou Reims, fumer du cannabis pourra coûter très très cher…

Dès le 16 juin, une amende forfaitaire jusqu'à 450€ sera infligée aux fumeurs de cannabis pris en flagrant délit ! Une expérimentation qui entend couper l'herbe sous les pieds des revendeurs en s'attaquant aux consommateurs !

Fumer du cannabis n’est déjà pas légal ! Mai, à Rennes, Reims ou Créteil, la consommation illicite de stupéfiants va maintenant vous coûter encore plus cher. En principe, l’usage illicite de stupéfiants est puni d’un an emprisonnement et de 3 750 euros d’amende. Malgré la loi, les sanctions sont rarement appliquées

Un fumeur de cannabis n’est pas la priorité des forces de l’ordre ! Néanmoins, la ville de Rennes expérimentera à compter du 16 juin, un dispositif d’amende forfaitaire pour les consommateurs de substances illicites, tout comme la ville de Créteil et de Reims. Et ça ne va pas plaire à tout le monde !

À LIRE AUSSI :
La secrétaire d’État à l’Écologie Brune Poirson souhaite relancer la consigne des bouteilles en plastiques

Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes annonce qu’ « à partir du 16 juin normalement », le dispositif sera testé pour une durée de deux mois. Les consommateurs de stupéfiants vont, à partir de cette date, s’exposer à une amende de 200 euros.

Elle pourra être minorée à 150€ pour un paiement immédiat. Mais, elle pourra aussi être majorée en cas de non-paiement (450€). Le centre national de traitement automatisé des infractions routières, basé à Rennes, sera chargé d’organiser l’inscription de cette infraction au casier judiciaire, d’envoyer et d’encaisser les amendes.

Audition de Madame Virgine Gautron à l'assemblée nationale le 12/2/2020

AMENDE FORFAITAIRE DÉLICTUELLE" …la pire réforme qu'on pouvait imaginer en la matière…inégalitaire et discriminatoire…Madame Virgine Gautron, juriste, maître de conférence en droit pénal à l'université de Nantes, membre du conseil scientifique de l'observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT)Audition du 12 février 2020 à l'assemblée nationale devant la commission parlementaire d'information sur la règlementation du cannabis.L'intégralité des auditions de ce mercredi 12 février 2020 : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.8746731_5e43fd061d50c.mission-d-information-sur-la-reglementation-du-cannabis–tables-rondes-sur-le-cannabis-en-france-12-fevrier-2020

Publiée par La Maison du Chanvre sur Jeudi 13 février 2020

 

Grâce à cette amende forfaitaire, Philippe Astruc envisage de « s’attaquer à la demande en responsabilisant l’usager alors que la lutte antidrogue s’est jusqu’à présent essentiellement consacrée à l’offre ». En partant du principe que ce sont les consommateurs qui encouragent le trafic, il souhaite donc s’attaquer au bas d’échelle. De cette manière, il espère que l’effet dissuasif de consommer fera « mourir » les têtes de réseaux ! En diminuant la demande, on diminuerait donc l’offre ? L’espoir fait vivre !

Photo d’illustration De photolona / Shutterstock
Fumer dRennes, Créteil ou Reims, fumer du cannabis pourra coûter très très cher...e la marijuana (herbe, cannabis)
Rennes, Créteil ou Reims, fumer du cannabis pourra coûter très très cher…
Photo d’illustration De Canna Obscura / Shutterstock

Via
20minutes
Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page