Science

Si nos corps sont composés de vide à 99,999 %, pourquoi arrivons-nous à nous toucher ?

La quantité d’eau que nous contenons constitue 60 % de notre masse corporelle. Mais du point de vue de la physique subatomique, notre corps est presque intégralement composé de vide.

Si l’eau est systématiquement associée à la vie, c’est parce qu’elle est essentielle à son développement. Le bon fonctionnement du corps humain repose sur des processus vitaux: l’activité neurologique cérébrale, le transport et l’absorption des nutriments sont des exemples de ces mécanismes cruciaux.

Les cellules ont besoin des fluides pour leur développement, d’où la nécessité d’avoir une bonne hydratation. Le caractère indispensable de l’eau pour le corps humain ne fait aucun doute. Mais en examinant notre morphologie d’une perspective différente, celle-ci n’en serait plus le principal élément constitutif.

« Boire suffisamment d’eau chaque jour est important pour votre santé. Cela permet d’éviter la déshydratation, un état qui peut entraîner des troubles de la pensée, des changements d’humeur, une augmentation de chaleur corporelle, une constipation ou encore des calculs rénaux », affirment les Centers for Disease Control and Prevention.

Le corps humain du point de vue de la physique subatomique

La physique des particules étudie la matière et ses constituants élémentaires, et elle explique que le corps humain est presque intégralement composé de vide. Un individu peut être une personnalité importante, avoir un poste à responsabilités, une belle maison ou une luxueuse voiture, il n’en reste pas moins composé de presque “rien”.

À LIRE AUSSI :  Lutter contre la précarité énergétique des étudiants avec Act 4 Energy

Il ne s’agit pas d’un discours philosophique, mais tout ce qu’il y a de plus rationnel: le corps humain est principalement composé de vide selon la physique subatomique. Notons que le vide est (à tort) souvent associé à “rien”.

Mais d’où vient ce vide ?

L’atome forme le constituant élémentaire d’un corps simple; il se trouve ainsi à la base de la matière. L’élément se compose d’un noyau qui concentre presque toute la masse et d’un vaste nuage d’électrons. Le corps humain, comme tout autre corps dans l’Univers, est un assemblage d’atomes. La présence du vide dans notre morphologie trouve justement son explication dans la structure de l’atome.

La taille du noyau atomique est 100 000 fois plus petite que l’ensemble dont il fait partie. Il existe ainsi un espace vide entre le noyau et les électrons. Imaginons qu’un atome fasse la taille d’un stade de football: le noyau atomique ne représenterait que la taille d’une cacahuète dans ce gigantesque ensemble.

Ce qu’implique la présence de ce vide

Le vide atomique fait ainsi en sorte que l’humain possède sa morphologie actuelle: les choses changeraient radicalement si cet espace devait être retiré. Nous ne perdrions pas notre masse corporelle, mais nous serions aussi grands qu’une particule de poussière: la population de plus de huit milliards de personnes tiendrait dans un banal morceau de sucre.

À LIRE AUSSI :  Une nouvelle étape dans la recherche sur la fusion nucléaire par laser ?

Par ailleurs, la notion de vide atomique remet en cause notre sens du toucher: celui-ci ne serait que la force électromagnétique résultante de la collision des électrons, explique la physique des particules. Bien que notre corps soit composé de vide à 99,999 %, cela ne rend pas notre existence insignifiante. Car il se pourrait bien que ce “vide” ne soit en fait que la place occupée par différentes énergies …

 

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page