Tests

Nous avons testé le déshydrateur alimentaire Ecogreen pour réduire et revaloriser nos déchets !

Revaloriser ces déchets, les réutiliser, c'est facile à dire ! Et c'est désormais facile à faire avec un déshydrateur alimentaire thermique ! Ce produit va révolutionner la gestion des déchets culinaires !

En matière de réduction des déchets, nous savons tous qu’il reste encore énormément d’efforts à fournir. Et parfois, lorsque l’on vit en ville, ou en appartement, il n’est pas très aisé de composter. Même si les composteurs de cuisine sont actuellement en vogue, il existe un autre appareil qui devrait révolutionner la réduction des déchets alimentaires.

Nous avons eu l’occasion de tester un déshydrateur de déchets alimentaires. Et, nous avons donc grandement réduit les déchets que nous ne compostons pas… en poudre ! Un petit appareil qui ne demande qu’une prise électrique pour fonctionner. Découvrez le test de notre déshydrateur EcoGreen.

Le procédé du déshydrateur alimentaire est déjà connu dans certaines collectivités. Dans les restaurants d’entreprises ou cantines scolaires, il permet de ne plus jeter aucun reste alimentaire dans les ordures ménagères.

EcoGreen Valorisation est spécialisé dans le traitement des déchets alimentaires grâce aux déshydrateurs thermiques. Grâce à une technique innovante de malaxage, puis de chauffe, il est possible de réduire de 80 à 90% le volume et la masse de vos déchets.

Les avantages d’un déshydrateur thermique

Dans une entreprise, ces appareils permettent une réduction importante du coût de gestion des déchets et des frais de collecte. Grâce au procédé innovant et totalement hermétique, aucune odeur ni germes pathogènes ne se dégagent de l’appareil. Les déshydrateurs s’installent aussi bien en intérieur qu’en extérieur, et permettent, en outre de réduire le stockage des poubelles puisqu’un seul et même appareil permet de recueillir tous les déchets.

Nous avons testé le déshydrateur alimentaire Ecogreen pour réduire et revaloriser nos déchets !
Le procédé du déshydrateur alimentaire est déjà connu dans certaines collectivités. Crédit photo : Nathalie pour Neozone

Enfin, et c’est évidemment primordial, les déshydrateurs thermiques permettent de diviser par quatre l’empreinte carbone et une réutilisation immédiate de la matière sèche récupérée comme engrais pour les cultures.

N’oublions pas que l’Article L. 541-21-1 du code de l’environnement imposera à toutes les collectivités une obligation de tri à la source, de collecte sélective et de valorisation des biodéchets dès le 31 décembre 2023. Et en 2025 ce sera aussi le cas des particuliers !

Cette association récolte les savons des hôtels, les recycle et les redistribue à ceux qui en ont besoin

Notre test du déshydrateur alimentaire :

Nous avons reçu le produit déjà installé, mais normalement, il faut juste enlever les petits opercules des deux filtres et quelques protections avant de l’utiliser. En fait, il n’y a rien à faire et c’est peut-être ça le plus intéressant. Nous avions au gré de nos recherches, découvert des produits qui nécessitaient une évacuation d’eau mais ce n’est pas le cas ici…

Nous avons testé le déshydrateur alimentaire Ecogreen pour réduire et revaloriser nos déchets !
Notre test du déshydrateur alimentaire. Crédit photo : Nathalie pour Neozone

Une prise électrique, une petite place dans la cuisine et le déshydrateur est prêt à engloutir vos restes de repas, légumes, coquilles d’œuf, marc de café… Tout ce qui peut être composté peut être déshydraté !

Que mettons-nous dans notre déshydrateur ?

Nous possédons un composteur de jardin dans lequel nous ne mettons que des déchets végétaux, car nous ne voulions pas d’odeur de restes alimentaires cuits par exemple. Avec le déshydrateur le problème ne se pose plus. Nous remplissons au fur et à mesure le seau prévu à cet effet… Et comme le couvercle est parfaitement étanche, même si une odeur peut se créer à l’intérieur, elle ne s’échappe que quelques secondes le temps de vider les restes du repas.

Nous avons testé le déshydrateur alimentaire Ecogreen pour réduire et revaloriser nos déchets !
Que mettons-nous dans notre déshydrateur ? Crédit photo : Nathalie pour Neozone

Dans le déshydrateur, tout y passe : déchets de viande, restes de plats cuisinés (nouilles, riz en sauce), coquille d’œufs, sachets de thé (sans agrafe) … Nous faisons pourtant très attention à ne pas gaspiller, et nos restes profitent parfois à nos chiens. Mais il arrive que les restes soient de vrais restes et ne conviennent pas à l’alimentation animale… Le déshydrateur, lui, avale tout.

Comment recycler vos coquilles d'huîtres dégustées cet été ?
Nous avons testé le déshydrateur alimentaire Ecogreen pour réduire et revaloriser nos déchets !
Le déshydrateur avale tout. Crédit photo : Nathalie pour Neozone

Et combien de temps ça dure ?

Une simple pression sur le bouton « Marche » et le cycle commence. Il n’y a toujours rien à faire seulement à attendre entre 2 et 8h en fonction du poids des déchets. Nous l’utilisons uniquement la nuit, à raison d’une fois par semaine environ. Alors bien sûr, l’électricité utilisée coûte un peu plus qu’un compost de jardin… Mais dans notre cas, nous réduisons de 500 gr à 1 kg par semaine nos ordures ménagères. Nous y trouvons donc notre compte !

Nous avons testé le déshydrateur alimentaire Ecogreen pour réduire et revaloriser nos déchets !
L’électricité utilisée coûte un peu plus qu’un compost de jardin… Crédit photo : Nathalie pour Neozone

Une fois le cycle terminé, nous récupérons une poudre sèche, que nous conservons à l’abri de l’humidité. Il suffit ensuite de déposer la poudre récoltée, mélangée à de la terre pour mettre au pied des plantes, arbustes ou directement dans le terreau qui recouvrirva votre gazon tout juste semé. Une petite poignée suffit pour un pot de fleur à enrichir votre terreau et nourrir la plante. Attention à bien mélanger la poudre à de la terre, le compostat étant très riche, il pourrait brûler votre plante si vous le mettiez pur. En evanche, vous pouvez jeter  la poudre dans votre composteur de jardin pour considérablement l’enrichir. Nous sommes évidemment plus que convaincu par ce produit qui nous semble être l’avenir en matière de recyclage des déchets ! Pour tout renseignement sur le déshydrateur thermique que nous avons testé, vous pouvez contacter Jean-Pierre Tardif par mail : jptardif@ecogreenvalorisation.com

Convainquant

Facilité d'utilisation
Réelle revalorisation des déchets
Economique et Ecologique

Convainquant

Absolument convaincu par l'utilisation de ce produit ! Aucun déchet ne lui résiste et la poudre obtenue est utilisable à l'instant même !

User Rating: Be the first one !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page