EAC Whisper, un hélicoptère électrique équipé de systèmes de contrôle automatisés, silencieux et made in France

Avec le Whisper, l’entreprise carombaise Electric Aircraft Concept veut révolutionner notre façon de voler. Il s’agit d’un hélicoptère électrique multirotor qui promet d’être facile à piloter.

Les aéronefs à décollage et atterrissage verticaux électriques font fureur depuis quelques années. Dans un monde où les infrastructures routières sont de plus en plus encombrées, l’avenir du transport reposera en grande partie sur l’exploitation de l’espace aérien. L’entreprise française Electric Aircraft Concept, mieux connue sous l’acronyme EAC, fait partie de ceux qui croient en cette idée. Preuve en est, elle travaille depuis plusieurs années sur un prototype d’hélicoptère zéro émission unique en son genre. En dépit de son apparence qui fait penser à première vue à celle d’un drone, le Whisper est bel et bien un hélicoptère. Il s’agit plus précisément d’un octocoptère électrique.

Des performances prometteuses

Fruit de l’imagination d’Yves Pearcy, cet engin au look futuriste est capable de transporter deux personnes. Son concepteur prévoit même de créer une version destinée au transport de fret. Grâce à ses performances, le Whisper pourrait également se décliner dans un modèle doté d’un réservoir d’eau destiné à la lutte contre les incendies. Dans son état actuel, l’aéronef est en mesure de soulever une charge de 200 kg, mais pour répondre aux exigences de certaines utilisations, EAC développe une autre version ayant une capacité d’emport de 500 kg.

Actuellement, des travaux d'amélioration technique sont en cours sur le projet « Whisper » en vue d'obtenir l'approbation de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) d'ici à 2024.
Actuellement, des travaux d’amélioration technique sont en cours sur le projet « Whisper » en vue d’obtenir l’approbation de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) d’ici à 2024. Crédit photo : Whisper

En développement depuis près de 8 ans

Si le Whisper est devenu ce qu’il est aujourd’hui, c’est-à-dire un hélicoptère électrique sur le point de débarquer sur le marché, c’est en grande partie grâce à la persévérance du fondateur d’Electric Aircraft Concept. Avant de s’installer à Caromb, dans le Vaucluse, en 2002, Yves Pearcy avait vécu en Belgique où il travaillait comme pilote d’hélicoptère. Électronicien de formation, il a fondé l’entreprise Carombaise Héli diffusion, il y a environ huit ans. Il s’agit d’une société qui distribue des hélicoptères de loisirs pour les particuliers. Dans la foulée, l’inventeur s’est mis à travailler sur le Whisper.

Une commercialisation imminente ?

L’un des atouts de cet hélicoptère électrique est sa pollution sonore relativement faible. L’entreprise avance qu’il s’agit de l’un des octocoptères les plus silencieux jamais conçus. En plus de sa facilité de pilotage, le Whisper promet d’être facile à entretenir, ce qui aura sans aucun doute un impact sur le coût d’exploitation. Pour l’heure, l’engin possède une autonomie d’approximativement une demi-heure, mais EAC entend doubler cette performance en utilisant des batteries à électrolyse solide.

Electric Aircraft Concept (EAC), basée à Caromb dans le département du Vaucluse, se concentre sur la fabrication d'aéronefs et d'engins spatiaux. Depuis 2015, l'entreprise a mis au point « Whisper », un hélicoptère électrique hybride équipé de systèmes de contrôle automatisés.
Electric Aircraft Concept (EAC), basée à Caromb dans le département du Vaucluse, se concentre sur la fabrication d’aéronefs et d’engins spatiaux. Depuis 2015, l’entreprise a mis au point « Whisper », un hélicoptère électrique hybride équipé de systèmes de contrôle automatisés. Crédit photo : Whisper

À noter que la start-up est soutenue par le Réseau Entreprendre Rhône-Duranc et BPIFrance. Electric Aircraft Concept prévoit de commercialiser prochainement son hélicoptère électrique. Pour se procurer cet engin futuriste, il faudra tout de même débourser 230 000 € (taxes non comprises). Plus d’infos : eac-whisper.com. Que pensez-vous de cet hélicoptère électrique ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
echodumardi.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Je suis persuadé que votre solution connaîtra un beau succès.
    Je penses que vous devriez l’équiper en hybride. Utiliser l’électricité pour le décolage, pour des raisons sonores. En vol, le moteur thermique ne pose plus de soucis.
    Par-contre, il vous faut une autonomie de 3h, en électricité ce n’est pas envisageable, alors je ne vois que l’hybride.
    Pensez-vous devoir créer une nouvelle classe à la FFLLM ?
    Je serais acheteur de cette solution.
    A bientôt
    Thierry LEDUC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page