Comment chauffer sa maison gratuitement ?

Faites face à la hausse du coût de l'énergie avec ces conseils malins pour conserver la chaleur sans dépenser une fortune !

Cette fois, ce n’est plus une rumeur, mais une certitude : l’électricité augmentera d’environ 10 % dès le 1ᵉʳ février 2024, comme annoncé par le ministère de l’Économie. Une hausse qui aura une incidence de 4 à 15 € par foyer et par mois selon les consommations de chacun. L’heure est, par conséquent, aux économies d’énergie, et notamment de chauffage, le poste le plus énergivore dans une maison. Pour gagner quelques euros, et vous chauffer presque gratuitement, il faudra, bien entendu, investir un minimum. Mais, vous allez voir qu’avec quelques astuces, parfois même sans conséquence financière, il est possible de réduire considérablement sa facture d’énergie. On fait le tour de la question.

Les dépenses liées au chauffage : une part importante du budget

« Le chauffage et l’eau chaude représentent 77 % des dépenses d’énergie d’un foyer français, l’équipement en appareils électriques augmente et le prix de l’énergie ne cesse d’augmenter ». Ces chiffres, donnés par l’ADEME dans un communiqué, montrent à quel point nous dépensons pour rester au chaud l’hiver ! Certaines personnes ont déjà reçu d’énormes factures de régulation, et nous cherchons tous à limiter les dégâts. Réduire les coûts de l’énergie, et notamment du chauffage, est devenu une préoccupation majeure pour de nombreux foyers, et c’est totalement compréhensible. Il y a encore quelques lointaines années, il était possible de se chauffer gratuitement, particulièrement grâce à du bois de chauffage. Aujourd’hui, cela est quasiment impossible ! Notre seule manière d’agir est donc de réduire notre consommation par des astuces simples à mettre en place.

Le budget chauffage va encore augmenter avec la hausse du prix des énergies.
Le budget chauffage va encore augmenter avec la hausse du prix des énergies. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comment obtenir de la chaleur « gratuite » en 2024 ?

La chaleur gratuite peut être acquise de diverses manières, grâce par exemple, à la chaleur produite pour autre chose que le chauffage ! C’est entre autres le cas de votre four que vous venez d’utiliser pour cuire un poulet fermier pendant deux heures. Une fois votre poulet sorti du four, profitez de la chaleur de ce dernier en laissant tout simplement la porte ouverte. Cela vous semblera peut-être idiot, mais si vous réalisez ce geste trois ou quatre fois par semaine, ce seront quelques euros en moins sur votre facture. Cela fonctionne aussi pour le sèche-linge qui chauffera votre salle de bains le temps de son fonctionnement, voire quelques dizaines de minutes après l’arrêt. Quant à vos plaques de cuisson, elles aussi dégagent de la chaleur une fois éteintes et c’est encore ça de gagné ! Une autre source de chaleur gratuite ? Le soleil évidemment, qui même en hiver, peut vous permettre de réchauffer gratuitement votre intérieur. Pour ce faire, laissez ses rayons taper sur vos baies vitrées, ouvrez les rideaux et profitez de chaleur gratuite donnée par le Soleil ! Si vos vitrages sont doubles, voire triples, ils emmagasineront la chaleur qui sera ainsi redistribuée.

Comment conserver la chaleur à l’intérieur ?

Conserver la chaleur à l’intérieur du logement n’est pas totalement gratuit. Néanmoins, il existe de nombreuses astuces pour ne pas chauffer inutilement. Nous allons donc passer en revue, tous les accessoires qui peuvent vous aider :

Les fenêtres

Cela peut paraître logique, mais les fenêtres vieillissent et leurs joints perdent souvent en efficacité. Il suffit alors de les remplacer par des joints neufs, ou de refaire les pourtours des bâtis avec du silicone pour préserver la chaleur. Vous pouvez aussi installer des films thermiques sur les vitres, la chaleur sera mieux conservée. En ajoutant des rideaux occultants que vous penserez à tirer chaque soir, vous la conserverez aussi. Enfin, si vous disposez de volets, ou de stores, fermez-les dès la nuit tombée, votre intimité sera préservée tout comme la chaleur. Et, contrairement aux idées reçues, les fenêtres, en hiver, ne doivent pas rester fermées. À l’inverse, il est recommandé de les ouvrir de 5 à 10 minutes par jour, pour faire entrer de l’air frais et ne pas chauffer un air humide qui sera plus énergivore.

Comment isoler vos fenêtres sans les changer et sans se ruiner ?
Remplacement des joints de fenêtre pour une meilleure isolation. Crédit photo : Shutterstock

Les portes

Qu’elles soient d’entrées, de service, ou de garage, les portes sont des « nids à courant d’air » et c’est assez logique puisqu’il s’agit d’un « ouvrant ». Pour éviter de perdre de la chaleur, équipez-les de bas de porte, un accessoire qui coûte une dizaine d’euros, mais qui fera barrage au froid. Pour les portes de service, en plus du bas de porte, vous pouvez opter pour un rideau épais derrière celle-ci ou des feuilles isolantes en aluminium. Enfin, les portes de garages sont souvent brutes, sans isolation, or, parfois, elles communiquent avec la maison dans le cas de garage attenant. Pensez à les isoler, elles aussi, c’est aussi conserver la chaleur à l’intérieur de votre maison.

Un boudin en tissu peut légèrement réduire les déperditions thermiques.
Un boudin en tissu peut légèrement réduire les déperditions thermiques. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Les accessoires indispensables pour conserver la chaleur

Nous avons tous, dans nos armoires, quelques gros pulls hérités d’une tante ou tricoté par notre grand-mère ! Nous pouvons vous assurer que passer un gros pull en laine le soir pour regarder une série vous coupera l’envie de remonter le thermostat. Pour une chaleur concentrée sur un petit espace, par exemple, autour de la table basse, il est aussi possible de choisir des bougies ou un four à bougie en terre cuite. Ces deux derniers accessoires vous permettront d’avoir chaud à l’endroit où vous vous trouvez et par conséquent, de baisser le chauffage dans la pièce. Bien entendu, le trousseau de ceux qui veulent économiser de l’énergie comprend également des couvertures, polaires de préférence, dans lesquelles on s’emmitoufle. En vous glissant sous de grosses couvertures en laine, ou en coton, votre chaleur corporelle suffira à vous tenir chaud.

Se couvrir d'un plaid pour regarder la télé vous évitera d'augmenter le chauffage.
Se couvrir d’un plaid pour regarder la télé vous évitera d’augmenter le chauffage. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Pour la nuit, on investit une centaine d’euros dans une couette avec une face hiver, bien chaude, et il n’est plus nécessaire d’allumer le chauffage dans la chambre. Et, si vraiment, vous êtes du genre très frileux, sortez le sac de couchage que vous utilisez pour vos randonnées en montagne, le remède ultime pour avoir chaud. Nous vous accordons cependant le fait que ce ne soit pas très glamour, mais au moins le froid ne sera plus un souci pour vous ! Enfin, il existe une multitude d’accessoires chauffants qui peuvent vous aider à supporter le froid sans tirer sur votre chaudière. C’est le cas des tapis chauffants, des vêtements thermiques, des surmatelas ou couvertures, chauffants eux aussi.

Les solutions ultimes : les panneaux solaires et les sols chauffants

Ces deux dernières solutions ne sont évidemment pas gratuites, notamment pour effectuer les travaux. Cependant, après quelques années, pour amortir votre investissement, l’électricité produite par les panneaux solaires sera bien gratuite. Si vous le pouvez, investissez directement dans un système de chauffage solaire qui se raccordera à un sol chauffant. Ce sont assurément deux solutions qui ont un coût élevé au départ, mais qui sont, à coup sûr, les meilleurs bons plans pour chauffer sa maison gratuitement ! Que pensez-vous de toutes ces astuces ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

 

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page