Environnement

Bonne nouvelle ! Au plus bas en 1950, la population des baleines à bosse a retrouvé 93% de sa population d’origine

Elles n'étaient plus que 450 en 1950... La chasse à la baleine à bosses a été interdite dans les années 80... Depuis elles ont pu se reproduire et revenir à leurs effectifs d'origine... C'est une excellente nouvelle !

Les baleines à bosse sont sauvées ! D’après une étude publiée par la Royal Society relayée par nos confreres de Positivr, elles seraient aussi nombreuses que lors du premier comptage… En 1830, elles étaient 27 000… En 1950 il ne restait plus que 450 spécimens vivants. Et ce n’est pas grâce au récent confinement que ces baleines majestueuses sont redevenues nombreuses.

Les responsables de cette extinction progressive n’étaient autre que les chasseurs de baleine. L’animal était chassé pour sa chair, sa graisse mais également sa peau, transformée en cuir. Dans les années 80, la chasse à la baleine avait été interdite. En 20 ans elles peuplent de nouveau nos océans et c’est une excellente nouvelle !

À LIRE AUSSI :
L'hôtel Homes2 Suite accueille des chiens abandonnés que les clients peuvent ensuite adopter

Certains pays poursuivent leurs chasses aux baleines (Norvège, Islande, Japon). Le Japon vient même de l’autoriser à nouveau officiellement depuis juillet 2019. Ils estiment que le moratoire de 30 ans suffit à l’autoriser à nouveau… Si dans les faits, elle était interdite, elle était pourtant toujours pratiquée… Le braconnage n’a pas de limite !

La baleine à bosses aurait donc retrouvé 93% des effectifs originelles grâce à cette interdiction. Et c’est également une excellente nouvelle pour la Planète ! Une baleine à bosse stocke environ 33 tonnes de CO2 ! Grâce au programme de sauvetage des baleines, ce sont donc 813 780 tonnes qui ont été stockés dans les eaux profondes… Et quand une baleine meurt naturellement, elle emmène dans les fonds sous-marins, les 33 tonnes de C02 qui mettront des siècles à se libérer !

La protection des espèces animales est une évidence, que ce soit pour l’animal ou pour l’environnement. Ces baleines sauvées montrent à quel point chaque être vivant est nécessaire à l’environnement. Dommage que certains pays n’en tiennent pas compte !

Photo d’illustration Craig Lambert Photography / Shutterstock

Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer