Innovation

Connaissez-vous la plus grande invention d’Alfred Nobel, le père du Prix éponyme ?

Un des grands chimistes de l’histoire, Alfred Nobel a changé le monde de l’industrie avec ses nombreuses inventions dont la plus connue est la dynamite. Il a ensuite créé le Prix Nobel, qui perdure encore de nos jours, grâce à la fortune qu’il a obtenue avec l’invention de l’explosif.

Né à Stockholm le 21 octobre 1833, Alfred Bernhard Nobel est surtout connu pour avoir mis en place le fameux prix Nobel. C’est une récompense de portée internationale que l’on décerne chaque année aux personnes « ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité ». Alfred Nobel est aussi un chimiste reconnu issu d’une famille dont plusieurs membres étaient des ingénieurs de grande renommée. Le Suédois est le détenteur de plus de 350 brevets, parmi lesquels celui de la dynamite.

Le parcours de Nobel

A l’âge de 18 ans, Alfred Nobel est allé aux États-Unis pour étudier la chimie pendant quatre ans. Puis, il a poursuivi ses études à Paris, dans les années 1850, auprès de Théophile-Jules Pelouze, un spécialiste en explosifs. De retour en Suède, il s’est concentré sur l’étude des explosifs à partir de 1862. Il s’est notamment penché sur la question de l’utilisation et de la commercialisation de la nitroglycérine. Après de nombreux essais dans leur usine familiale, il est parvenu à conditionner la glycérine pour qu’elle puisse être utilisée en toute sécurité. Cependant, en 1864, son frère cadet meurt durant l’une de ses expériences. En créant un détonateur permettant de déclencher l’explosif, il a créé la dynamite.

L'invention de la dynamite
L’invention de la dynamite. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

La création du Prix Nobel

Alfred Nobel a décidé de créer le Prix Nobel suite à un malentendu qui l’impliquait lui ainsi que son frère Ludvig Nobel en 1888. Les médias français avaient pensé à l’époque qu’Alfred était mort alors que c’était son frère Ludvig qui venait de mourir dans le sud de la France. La presse a ainsi publié sa nécrologie en disant : « Le marchand de mort est mort. Le docteur Alfred Nobel, qui fit fortune en trouvant le moyen de tuer plus de personnes plus rapidement que jamais auparavant, est mort hier… ». C’est cet événement qui a incité Alfred Nobel à créer le Prix Nobel, voulant laisser une meilleure image de lui-même après sa mort.

L’invention de la dynamite avait à l’époque rapportée au chimiste une fortune de 31,5 millions de couronnes suédoises, ce qui est actuellement l’équivalent de 1,7 milliard de couronnes suédoises ou environ 179 millions d’euros. Le 27 novembre 1895, Nobel a rédigé son dernier testament dans lequel il a demandé à ce que son héritage soit utilisé pour la création d’une institution qui se chargera de récompenser un certain type de personnes chaque année. Ces personnes doivent avoir apporté le plus grand bénéfice à l’humanité lors l’année précédente dans les domaines de la paix, la médecine, la chimie, la physique et la littérature.

Les premiers Prix Nobel

Les cinq premiers Prix Nobel de l’histoire ont été distribués le 10 décembre 1901. Le Suisse Henry Dunant et le Français Frédéric Passy ont reçu tous les deux le Prix Nobel de la paix. Dunant était le fondateur du Comité international de la Croix-Rouge tandis que Passy a organisé la première conférence pour la paix en 1889. Grâce à ses recherches sur la compréhension de « la dynamique chimique et de la pression osmotique », Jacobus Henricus Van’t Hoff, de Suède, a remporté le Prix Nobel de chimie. L’Allemand Wilhelm Conrad Röntgen a, de son côté, obtenu le Prix Nobel de physique avec la découverte des rayons X en 1895. L’Allemand Emil von Behring a reçu le Prix Nobel de médecine pour ses travaux sur la diphtérie et sur la thérapie par le sérum. Le Prix Nobel de littérature a été attribué au Français et poète Sully Prudhomme.

L’atome No, un hommage à Alfred Nobel

L’Institut Nobel de Stockholm a synthétisé un nouvel atome hautement radioactif en 1957, en bombardant une cible de curium 244 avec des ions. L’atome a été baptisé nobélium en hommage à Alfred Nobel. Il porte le symbole No et le numéro atomique 102. Toutefois, la découverte a été attribuée à des scientifiques américains l’année suivante.

Source
geo.fr

Lydie RABE

J'aime lire, m'informer et surtout partager les connaissances que j'ai acquises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page