Science

Technique de Feynman : l’incroyable méthode du prix Nobel pour apprendre vite et bien, sur n’importe quel sujet

Apprendre est essentiel pour notre santé mentale et notre cerveau. Mais selon Feynman, les mots les plus simples seraient les plus "apprenants".

Nous savons déjà que pour entretenir notre matière grise, l’une des clés est l’apprentissage… Quel que soit notre âge, continuer à acquérir de nouvelles connaissances est une « garantie de protection » pour notre cerveau… Mais, apprendre n’est pas toujours évident, surtout lorsque l’on vieillit et que l’on n’en voit pas toujours l’utilité. Pourtant, c’est essentiel à nos fonctions cognitives et à la prévention de certaines maladies comme Alzheimer.

Il existe une technique pour apprendre simplement : la méthode de Feynman, du nom d’un prix Nobel de physique qui pensait qu’apprendre devait se faire de la manière la plus simple possible. Mais, alors comment apprendre sans se prendre la tête ? On vous explique tout.

Les origines de la technique de Feynman

Richard Feynman était connu pour ses capacités à exprimer des choses complexes avec des termes simples. En fait, sa technique consiste à énoncer les choses le plus simplement possible afin que le cerveau puisse les assimiler rapidement.

Il explique que si une personne arrive à expliquer simplement un concept, c’est d’abord parce qu’elle l’a bien compris elle-même; en d’autres termes, si l’on ne parvient pas à expliquer une chose avec des mots simples, c’est que l’on ne l’a pas vraiment comprise.

Les principes de la technique de Feynman

Cette méthode décrit quatre grands principes à respecter :

  • Analyser le concept;
  • Se mettre à la place de celui qui reçoit les explications;
  • Anticiper les interrogations de celui à qui on les transmet;
  • Présenter les choses de manière graduelle et progressive.

Concrètement, cela veut dire qu’en expliquant un concept à quelqu’un, cela permet de mieux se l’approprier. Cela permet aussi de réorganiser nos propres connaissances et de les renforcer. Pour le prix Nobel, il faut différencier l’illusion de la connaissance, de la connaissance elle-même: l’illusion de la connaissance, c’est connaître un vocabulaire, reconnaître un concept, mais ne pas le maîtriser en totalité.

Mais alors comment utiliser cette technique au quotidien ?

Lorsque vous décidez d’apprendre de nouvelles choses, vous pouvez déjà expliquer les concepts à vos proches, et voir s’ils les comprennent avec des mots simples. Mais nous n’avons pas toujours à disposition quelqu’un pour nous écouter. Il est donc possible d’utiliser cette technique, seul, en suivant trois étapes:

  • Concevoir une explication qui se destinerait à une personne complétement novice en la matière;
  • Vérifier l’explication et identifier ce qui peut sembler imprécis et le compléter par d’autres explications simples;
  • Simplifier au maximum toutes les explications avec des mots accessibles à tous, ou des expressions simples.
À LIRE AUSSI :
La taille du cerveau humain diminue à cause de l'intelligence collective d'après cette hypothèse scientifique

La mise en pratique de la méthode

Expliquer avec des mots prononcés peut sembler plus facile, pourtant, les écrire serait plus compréhensible pour tous.

  • Ecrire sur une feuille le concept que vous allez expliquer avec vos propres mots, comme si vous souhaitiez l’expliquer à un enfant par exemple. N’utilisez pas de vocabulaire technique ou scientifique, juste des mots simples… Vous pouvez également choisir quelques illustrations graphiques.

Se relire est un point très important, car c’est à ce moment-là que vous identifierez les choses qui ne sont pas claires. S’il vous manque des connaissances, vous pourrez alors modifier votre texte pour transmettre une explication facile à ceux qui recevront votre savoir. Comme dans une dissertation de philosophie, vous pouvez inclure des références littéraires, ou artistiques…

Enfin, il faut réorganiser vos informations et les simplifier au maximum en bannissant les termes techniques qui pourraient ne pas être compris. Il faut vous assurer que votre explication puisse être comprise par le plus grand nombre.

Penser comme un enfant, la solution ultime ?

Sur le papier, la méthode semble évidente, mais l’appliquer n’est pas si simple. Pour pouvoir simplifier au maximum, il faudrait penser comme un enfant qui découvre les choses. Si vous êtes parents, vous avez tous vécu à un moment donné les questions du genre « Pourquoi les roues sont rondes ? Pourquoi les nuages sont blancs ? » Si vous commencez à entrer dans une explication météorologique, pas sûr que l’enfant comprenne…

Si vous vous rendez compte que le premier “pourquoi” vous pose des problèmes, c’est que votre explication n’est pas assez simplifiée. Et qu’il faudra donc revoir votre copie !

La technique de Feynman est une méthode active qui permet de ne pas rester dans l’illusion de la connaissance. Il faut en fait toujours se poser des questions, tester sa propre compréhension et forcer sa mémoire à travailler, en ne restant jamais sur ses acquis !

Source
businessinsider.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Un commentaire

  1. Je fais de la formation et je procède toujours comme ca… Des explications imagées, les plus simples possibles… en évitant les termes pompeux, sources de malentendus…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page