Innovation

Deux chercheurs inventent un bracelet qui brouille les écoutes des enceintes connectées et smartphones

A la suite d'une mésentente de couple, deux chercheurs mettent au point un bracelet muni de 24 hauts parleurs. Ces hauts parleurs envoient des ultrasons qui permettent de brouiller les conversations entendues par les enceintes connectées.

L’histoire du « bracelet de silence » pourrait se résumer à une scène de ménage… Ou quand un désaccord entre un couple de chercheurs donne naissance à une innovation technologique intéressante. Ce bracelet connecté est en fait capable de brouiller les micros des enceintes connectées.

Utilisateurs d’enceintes comme Alexa d’Amazon ou Google Home, cette invention est peut-être faite pour vous… Selon son inventeur, le bracelet de silence empêcherait quiconque d’épier ou d’enregistrer vos conversations quand l’enceinte connectée est allumée. A l’état de prototype pour le moment, le design devra sans doute être revu mais les premiers essais semblent concluants.

Ben Zhao et Heather Zheng sont en couple et tous deux chercheurs à l’université de Chicago. Quand Ben décide d’acheter une enceinte Alexa pour écouter de la musique, sa femme Heather, ne l’entend pas de cette oreille. Craignant de pouvoir être épiée sur des conversations personnelles, elle demande à son mari de l’éteindre chaque fois qu’il n’écoute pas de musique. Plutôt que se disputer, il décide d’unir leurs connaissances à celle de Pedro Lopes, un professeur de l’université.

À LIRE AUSSI :
Prizm évolue et ça décoiffe !

Ils conçoivent donc, ensemble, un petit bracelet à picots. Ces picots sont en fait 24 mini haut-parleurs émettant des sons ultrasoniques. Inaudibles pour l’oreille humaine les sons dits « blancs » sont en fait des sons à très haute fréquence qui contrent le son des conversations entendues par l’enceinte connectée. Cependant ses ultrasons peuvent être perçus par de très jeunes enfants, tout comme par les animaux de compagnie dont l’oreille est plus sensible.

D’après les tests réalisés, les conversations ne seraient pas enregistrées lors de l’écoute d’un enregistrement avec mise en action du bracelet de silence. S’il venait à être commercialisé, il ne couterait qu’une vingtaine d’euros… Le prix de la sécurité peut-être ou du gadget inutile ? A vous de choisir !

 

Source
people.cs.uchicago.edu
Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer