Innovation

Toulouse : un « arbre » artificiel qui absorbe autant de CO2 qu’une centaine de plantes

Pour lutter contre le réchauffement climatique et dépolluer l'air ambiant, Kyanos Biotechnologies, start-up toulousaine installe son premier arbre algal dans la ville rose

A Toulouse, dans les ramblas-jardin des allées Jean Jaurès, un étrange mobilier urbain a fait son apparition. Inauguré le 17 septembre dernier, cet « arbre algal » est en fait un « épurateur d’air de nouvelle génération ». Fabriqué par Kyanos Biotechnologies, une start-up toulousaine en 2016, et cofinancé par  Climate-Kicil, l’arbre a pris place dans ce quartier de la ville rose.

Son objectif : purifier l’air environnant. Curieux mais utile donc ! Actuellement au stade expérimental à Toulouse, il pourrait devenir légion dans toutes nos métropoles françaises si polluées ! Et le moins que l’on puisse dire c’est que cet étrange arbre algal ne passe pas inaperçu : 5 m de hauteur !

À LIRE AUSSI :  Nous avons testés le Dyson Pure Humidy + Cool, un appareil 3 en 1 qui assainit l'air de votre intérieur

A première vue, on pourrait penser à l’œuvre d’un architecte, mais c’est en fait un concentré de technologie ! En fait, il contient une cuve cylindrique dans laquelle se trouvent des microalgues ! Ces microalgues se nourrissent du CO2 rejeté dans l’air ambiant.

Tout cela est possible grâce à un ingénieux système de pompage ! Les microalgues absorbent les particules polluantes et rejettent de l’oxygène dans l’air. L’air est ainsi purifié au fur et à mesure. Les microalgues vont grossir et seront ensuite utilisées comme engrais, et remplacées par de nouvelles.

Ce premier purificateur géant peut traiter et purifier 200 000 m3 d’air chaque année. Il sera ensuite équipé de panneaux solaires et de capteurs atmosphériques pour travailler en totale autonomie !

Cet arbre permet d’absorber autant de CO2 qu’une centaine de plantes et ce, dans un espace très réduit. L’objectif étant pour Toulouse, d’atteindre 1 tonne de CO2 consommée par an ! L’air sera donc plus pur à Toulouse désormais… Et si c’était l’une des solutions pour lutter contre le réchauffement climatique dans les espaces restreints ? C’est une excellente idée non ?

Via
positivr.fr
Source
france3-regions.francetvinfo.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page