Innovation

Un piège à frelon asiatique innovant d’un pompier oloronais breveté par l’INPI

Un pompier d'Oloron-Sainte-Marie travaille depuis plusieurs années sur un nouveau piège à frelon asiatique sécurisé, et il vient d'obtenir le brevet !

Ils bourdonnent, ils sont jaune et noir, avec de petits mandibules rouges… Ils sont de redoutables prédateurs d’abeilles et peuvent être dangereux pour l’Homme. Considérés comme des nuisibles, les frelons asiatiques sont devenus en quelques années, un fléau en France. Ils ravagent une ruche en quelques heures et semblent n’être jamais rassasiés…

Les nids de frelons asiatiques se remarquent par leur forme de goutte immense, et qui semblent suspendus sur la branche d’un arbre. Pour les détruire, mieux vaut faire appel à un professionnel, car s’ils attaquent, leurs piqûres peuvent être très dangereuses.

Un pompier d’Oloron-Sainte-Marie (64) travaille depuis 8 ans sur un nouveau procédé de destruction des nids. Et il vient d’obtenir le brevet de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) pour le commercialiser.

Détruire un nid de frelon, à qui faire appel ?

Pascal Bouissou, pompier dans les Pyrénées Atlantique et s’est trouvé plusieurs fois confronté à des appels d’habitants pour détruire un nid de frelon asiatique. Problème, depuis 2015, cette tâche n’est plus celle des pompiers ! Désormais, les particuliers doivent faire appel à des professionnels de la destruction de nids si celui-ci se trouve dans leur propriété. Ou faire appel à la municipalité s’ils détectent un nid dans l’espace public.

Quelle est l’invention de Pascal Bouissou ?

Dans une interview accordée à Transtech, l’association des inventeurs en 2019, Pascal Bouissou explique que les procédés actuels de destruction manquent de sécurité sur plusieurs points. Les insecticides pulvérisés peuvent être nocifs pour ceux qui les utilisent et sont polluants pour l’environnement. Qui plus est, les systèmes de pulvérisation n’atteignent pas les cibles de manière assez radicale pour ne pas risquer l’évasion des frelons !

À LIRE AUSSI :
Un piège à frelons asiatiques autonome basé sur la reconnaissance d’image

Il décide donc d’inventer un système de capsule d’insecticide qui vient se loger dans une coque imprimée en 3D. Selon lui, c’est une protection optimale pour les utilisateurs et une arme fatale pour les frelons qui s’y trouvent confrontés.

Comment ça marche ?

Le système ressemble quelque peu à ces cartouches de silicone ou de colle que l’on insère dans un pistolet à pression. Le « pistolet » est formé d’un réservoir dans lequel va s’insérer la capsule étanche remplie d’insecticide. En dévissant le réservoir, il faut insérer la capsule qui viendra buter sur une pointe auto-perceuse sur le bas de celle-ci. Le haut reste donc étanche et inoffensif. En refermant le réservoir, le haut de la capsule sera, à son tour percé mais enfermé. Il suffira ensuite d’envoyer de l’air par pression pour que l’insecticide soit diffusé.

Mais il sera diffusé de manière ultra précise grâce à un long et fin manche qui viendra se loger en plein cœur du nid de frelon. Accroché à une perche, l’accès au nid en hauteur se fera donc beaucoup plus simplement. Pascal a également pensé à inventer un système de rallonge pour l’embout afin de pouvoir courber le système et atteindre un nid sous un toit ou dans un conduit de cheminée.

Un piège à frelon asiatique innovant d'un pompier oloronais breveté par l'INPI
Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / Eduardo Dzophoto

Pascal Bouissou est désormais auto-entrepreneur et devrait bientôt pouvoir commercialiser son invention. Cette invention se destinera à priori uniquement au professionnel du secteur. Tenter soi-même d’éradiquer une compagnie de frelon asiatique présente un réel danger. Et il est absolument nécessaire de faire appel à un professionnel !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page