Pellets : comment évaluer vos besoins en granulés de bois pour cet hiver, pour stocker au plus juste ?

Voici une petite astuce pour estimer plus précisément vos besoins en pellets de bois pour cet hiver.

Les petits pellets de bois, si minuscules soient-ils, ont grandement fait parler d’eux et cette année encore, ils seront sur le devant de la scène ! Après des hausses de prix sans précédent l’année dernière, il semblerait que le prix se stabilise depuis quelques semaines. Cependant, rien n’est acquis et nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle flambée. Commander ses pellets en amont est évidemment la meilleure idée qui soit, mais encore faut-il évaluer la quantité nécessaire. Et ce n’est pas toujours évident ! Si vous ne commandez pas assez, vous risquez de les payer au prix fort, voire ne pas être livré à temps. Et si vous en commandez trop, vous pourrez les stocker, mais ils pourraient aussi prendre l’humidité et être perdus. Il existe une petite astuce pour évaluer correctement vos besoins. On va tout vous expliquer !

Retour sur l’invention des pellets de bois

C’est pour répondre au premier choc pétrolier de 1970 que les pellets de bois ont été inventés. Il fallait alors trouver une solution économique pour les industries, face à la flambée des prix du pétrole. Cependant, c’est seulement en 1983, que Jerry Whitfield, un ingénieur chez Boeing, a inventé le premier poêle à pellets destiné aux particuliers. Chez nous, en Europe, les premiers poêles à pellets sont apparus en Italie et en Suède. Le succès fut immédiat pour ces petits pellets de bois. De plus, il faut leur reconnaître plusieurs avantages. Par exemple, ils limitent la déforestation, car fabriqués à partir de résidus des scieries. En outre, ils sont aussi moins chers que les autres combustibles et leur impact environnemental est réduit. Par ailleurs, il faut savoir que les émissions de CO₂ émises par la combustion de pellets de bois peuvent entièrement être absorbées par les arbres. Ce qui n’est pas le cas des combustibles fossiles par exemple.

Des sacs de pellets stockés dans un abri de jardin.
Des sacs de pellets stockés dans un abri de jardin. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Pourrait-on fabriquer soi-même ses pellets de bois ?

La réponse est oui, mais si vous souhaitez vous lancer dans la fabrication, il faudra tout de même investir dans du matériel adéquat. Il faudra aussi s’assurer d’avoir une quantité de résidus de bois suffisante pour les transformer en pellets. Pour ce faire, il faudra vous équiper d’une presse à pellets, que l’on peut trouver chez AliExpresseBay, ou Amazon et y consacrer beaucoup de temps. Pour fabriquer vos pellets, vous devrez également acheter de l’huile végétale qui fera office de liant pour vos pellets. Attention, il faudra aussi respecter les taux d’humidité et de cendres pour vous assurer des pellets « faits maison » de qualité. Pour savoir comment fabriquer vos pellets de bois, faites un petit tour sur cet article dédié à cette fabrication artisanale.

Comment déterminer la quantité de pellets nécessaires à sa consommation ?

Nous vous parlions d’une astuce pour estimer votre commande de pellets, la voici ! Pour ce faire, il faut avant tout savoir que l’on consomme environ un kilo de pellets par heure de combustion. L’estimation se fera aussi en fonction de la surface de votre logement :

  • De 70 à 100 m² de surface à chauffer : 1 t de pellets de bois.
  • De 100 à 150 m² de surface à chauffer : 1,5 t de pellets de bois.
  • Plus de 200 m² de surface à chauffer : 2 t de pellets de bois.

Votre consommation va par ailleurs dépendre de la puissance de votre poêle. Ainsi, un poêle de 8 kW consommera un peu plus d’un kilo par heure et jusqu’à deux kilos. Tout va donc dépendre du temps d’allumage de votre poêle à pellets et, évidemment, de votre installation. Ces données étant valables pour un poêle à pellets qui sert de chauffage principal. Si le vôtre est un « chauffage d’appoint », alors les quantités nécessaires seront moins importantes. Enfin, un logement bien isolé consommera moins qu’une passoire thermique, mais c’est une évidence. Vous cherchez des pellets de bois ? Retrouvez notre annuaire des vendeurs de pellets locaux classés par département.

Les pellets et granulés de bois de meilleures qualités.
Les pellets et granulés de bois de meilleures qualités. Crédit photo : Merieme Bonazzi pour NeozOne
[wpdiscuz-feedback id= »r3ukzxf928″ question= »Veuillez laisser un commentaire à ce sujet » opened= »0″]Avez-vous déjà fait vos stocks pour cet hiver ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez sur la bulle à droite pour publier un commentaire).[/wpdiscuz-feedback]

https://www.youtube.com/shorts/WxRyfvBROmc

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page