Environnement

Cette ville va transformer ses déchets en hydrogène pour alimenter les transports publics et le chauffage

En Croatie, la municipalité de Vinkovci est sur le point de construire une usine qui permettra de valoriser les déchets en les transformant en hydrogène. Le combustible servira ensuite à alimenter les moyens de transport public et à répondre aux besoins des ménages en matière de chauffage.

La préservation de l’environnement implique des défis importants. Parmi eux figure la réduction de notre dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles. Pour protéger la planète, il est également nécessaire de diminuer la quantité de déchets que nous produisons en tant que consommateurs. Avec leur initiative baptisée ZEMC (Zero Emission Mobility Hall) H2, les autorités de la ville de Vinkovci, située dans la partie orientale de la Croatie, veulent concilier ces deux approches. Concrètement, la municipalité s’est lancée dans un projet prometteur dont le but est de produire de l’hydrogène vert à partir des déchets collectés dans la nature et auprès des ménages.

Un carburant pour les bus

Le plan, qui nécessite un investissement de près de 48 millions d’euros, permettra de résoudre le problème de l’accumulation de déchets dû au manque d’infrastructures de recyclage, selon Josip Romić. De plus, le projet pourrait aider à réduire le prix des transports publics et la facture de chauffage. Des avantages qui se traduiront bien évidemment par une baisse des charges financières supportées par les consommateurs finaux. Toujours selon l’adjoint au maire de la ville de Vinkovci, la municipalité est la première localité en Croatie à prendre une telle mesure pour soutenir les efforts nationaux visant à réduire les émissions de carbone et à atteindre l’indépendance énergétique.

Une partie de l'hydrogène vert produit servira pour alimenter les transports publics.
Une partie de l’hydrogène vert produit servira pour alimenter les transports publics. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Atténuer l’effet du réchauffement climatique

À travers ce projet particulièrement intéressant, les autorités de Vinkovci ambitionnent de mettre en œuvre une solution ingénieuse pour éliminer les déchets tout en produisant de l’hydrogène bon marché pour le développement des transports publics zéro émission et le chauffage neutre en carbone. Toujours d’après Romić, la municipalité veillera à ce que le procédé utilisé pour transformer les ordures en hydrogène n’émette pas de gaz à effet de serre. En effet, la quasi-totalité de l’hydrogène utilisé au sein de l’UE est actuellement produite à partir de combustibles fossiles, dont le gaz naturel. Pourtant, l’hydrogène vert, c’est-à-dire produit à partir d’énergies renouvelables, a le potentiel de réduire considérablement l’effet du changement climatique.

Plusieurs milliers de tonnes d’hydrogène vert par an

Parallèlement à son ambition de devenir le leader de l’utilisation de l’hydrogène en Croatie, Vinkovci est prête à rejoindre le consortium North Adriatic Hydrogen Valley. Il s’agit d’une initiative transfrontalière qui a été lancée le 1ᵉʳ septembre dernier et devrait durer six ans. Impliquant la Croatie, l’Italie et la Slovénie, elle a pour but de créer un marché dédié aux énergies renouvelables. Les pays membres établiront une dizaine de projets pilotes dont l’objectif final est de produire plus de 5 000 t d’hydrogène vert par an. Que pensez-vous de cette initiative pour produire de l’hydrogène vert ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

 


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
balkangreenenergynews.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page