Le saviez-vous ? Ces 4 grandes inventions sont d’origine bretonne

La Bretagne, terre de légendes, a également été le lieu de naissance d'inventions qui ont changé la donne. Du Minitel au stéthoscope, découvrez comment ces créations bretonnes ont marqué l'histoire et influencé notre quotidien.

Ils ont des chapeaux ronds, vive les Bretons ! Vous connaissez évidemment cette chanson ! Mais le saviez-vous que la terre de Bretagne avait aussi vu naître certaines inventions qui ont révolutionné leur époque ? Vous souvenez-vous du Minitel ? Il est breton. Le stéthoscope, breton aussi. Et plus original, le métro que l’on prend à Paris a, lui aussi, été inventé en Bretagne. Nous vous proposons un petit tour sur les terres bretonnes, où de nombreuses inventions ont vu le jour. Certaines existent toujours, quand d’autres ont disparu. Cependant, après avoir été inventées, elles ont toutes apporté l’innovation au cœur de leurs époques respectives. Découverte.

Le métro parisien (Côtes-d’Armor)

Vous ne connaissez peut-être pas le nom de Fulgence Bienvenüe, pourtant c’est celui d’un inventeur originaire d’Uzel (22). Cet ingénieur a été le moteur derrière la construction du métro parisien. À la fin du XIXe siècle, alors que le projet du métro parisien stagnait et que Londres achevait déjà son réseau souterrain, la ville de Paris a fait appel à ce brillant ingénieur pour redynamiser ce chantier colossal. En seulement un an et demi, la première ligne est opérationnelle. Deux décennies plus tard, au seuil de la Première Guerre mondiale, un réseau de 100 km s’étend déjà sous Paris.

La station de métro parisienne Montparnasse Bienvenüe fut renommée ainsi en 1933.
La station de métro parisienne Montparnasse Bienvenüe fut renommée ainsi en 1933. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

L’avion (Finistère)

Jean-Marie Le Bris, un marin originaire de Concarneau né en 1817, a été frappé par le constat qu’aucun bateau n’était adapté pour secourir les naufragés en mer. Dans les années 1850, il a conceptualisé ce dispositif révolutionnaire qu’il a baptisé « barque volante ». La structure de l’un des premiers ancêtres de l’avion se résumait à une charrette tirée par un cheval au galop, à laquelle était fixé un planeur. En 1856, sur une côte du Finistère, Jean-Marie Le Bris aurait réussi à s’envoler pour la première fois, pendant quelques instants et sur quelques mètres.

Le Minitel (Ille-et-Vilaine)

Les plus anciens se souviendront de l’arrivée de cette étrange boîte avec un clavier qui se refermait sur l’écran. Lui, c’est le Minitel que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Il servait alors à passer des commandes, à remplacer l’annuaire papier, à jouer sur des jeux « en ligne ». Les utilisateurs avertis pouvaient aussi utiliser le Minitel Rose, le 3615 ULLA était promu à grand renfort de publicité, souvenez-vous. Eh bien, ce Minitel a été créé par une équipe d’ingénieurs sous la direction de Bernard Marti, alors en poste au Centre commun d’études de télévision et télécommunications de la capitale administrative bretonne. C’est d’ailleurs dans ce département que le Minitel, avec sa fonction d’annuaire téléphonique, avait été testé en premier. L’apparition d’Internet mit à mal le Minitel qui devînt rapidement désuet. Sa production fut irrévocablement arrêtée en 2012.

Le minitel fut inventé par un Breton, ici le minitel 10 avec combiné intégré.
Le minitel fut inventé par un Breton, ici le minitel 10 avec combiné intégré. Image d’illustration. Crédit photo : Par A1AA1A — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, Wikipédia

Le stéthoscope (Finistère)

René Laennec, cela vous parle ? Ce nom à consonance très bretonne est celui d’un médecin Quimpérois, inventeur du stéthoscope qui permet d’écouter les battements du cœur. L’histoire raconte que l’idée du premier stéthoscope est venue au médecin quimpérois René Laennec en 1816, après avoir observé des enfants échanger des messages d’un bout à l’autre d’une poutre en bois, en tapotant dessus. À ses débuts, René Laennec utilisait des feuilles, puis des cylindres en bois, pour amplifier les bruits des battements de cœur de ses patients. Au fil du temps, il perfectionna son instrument, qui devint un outil essentiel pour le diagnostic de nombreuses maladies cardiaques et respiratoires, y compris la tuberculose. Le saviez-vous que ces inventions étaient nées en Bretagne ? Donnez-nous votre avis ou partagez avec nous votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Ouest-france.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page