Innovation

Pour réduire les feux de brousse des chercheurs Australiens ont créé un laser « tracteur » capable de dévier la foudre

Une équipe de scientifiques issus de plusieurs universités ont développé une machine qui permet de modifier la direction de la foudre. Pour que cela soit possible, le dispositif utilise un faisceau laser qui fonctionne de la même manière que ces décharges électriques naturelles.

Chaque année, la foudre est à l’origine d’importants dégâts. En Australie en particulier, elle entraîne de nombreux incendies de brousse, surtout pendant la période sèche. C’est en partant de ce constat effroyable que des scientifiques de l’UNSW Canberra et de l’Université nationale australienne (ANU) ont décidé de créer une machine capable de limiter les dégâts engendrés par ce phénomène naturel.

Pour faire connaitre leur projet, ils ont publié un rapport dans la revue Nature Communications. À noter que des chercheurs de l’Université Texas A&M au Qatar et de l’Université de Californie à Los Angeles ont également participé au travail.

À LIRE AUSSI :  Hypnotique et impressionnant, voici le décapage au laser !

Un faisceau laser qui attire la foudre

Leur machine consiste en un dispositif qui émet un faisceau laser dont le rôle est de diriger les décharges électriques vers des cibles spécifiques. D’après le Dr Vladlen Shvedov du laboratoire physique de l’Université nationale australienne, le laser est formé de la même manière que la foudre, ce qui lui permet d’attirer cette dernière et de créer un chemin pour modifier sa trajectoire.

Concrètement, le faisceau piège et chauffe les microparticules de graphène présents dans l’air pour créer ensuite une sorte de tunnel électrique capable de drainer les éclairs. Le dispositif n’est pas encore opérationnel, mais les chercheurs imaginent déjà plusieurs scénarios d’utilisation, notamment dans la lutte contre les feux de brousse d’origine naturelle.

Ces chercheurs ont créé un faisceau laser "tracteur" capable de dévier la trajectoire de la foudre
a) Une décharge électrique dans des conditions normales (32 kV et distance de 10 mm) sans particules piégées. (b), (c) Observation d’une décharge électrique guidée avec de multiples particules piégées pour des intervalles d’air de 15 mm et 25 mm.

« Nous pouvons imaginer un avenir où cette technologie pourrait induire une décharge électrique sur le passage de la foudre, aidant à la guider vers des cibles sûres et à réduire le risque d’incendies catastrophiques », a expliqué le Dr Shvedov.

Le laser, des utilités dans le domaine médical

Ce n’est pas la première fois qu’un tel appareil voit le jour, mais ce qui est remarquable, c’est le fait que ce modèle que le Dr Shvedov et son équipe ont conçu utilise un laser dont l’intensité est mille fois inférieure à celle des inventions précédentes, et ce, tout en offrant une meilleure précision et un niveau de fiabilité plus élevé. Cette conception a aussi pour avantage de réduire les coûts.

Outre sa capacité à modifier la trajectoire de la foudre, l’appareil est également censé faire ses preuves dans le domaine médical. D’après les chercheurs, il pourra être utilisé pour contrôler la décharge électrique émise par certains équipements médicaux, mais aussi dans le traitement du cancer, en aidant à éliminer certains tissus cancéreux.

Nos dernières vidéos

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page