Aéronautique

SpaceX : la première mission habitée pourrait décoller en mai 2020 ?

Dix ans après la dernière mission spatiale habitée américaine, le vaisseau SpaceX Crew Dragon serait fin prêt à transporter deux astronautes vers la Station Spatiale Internationale.

Après des années de dur labeur, SpaceX serait sur le point de toucher au but : en collaboration avec la NASA, la compagnie spatiale d’Elon Musk lancerait son premier vol habité pour cette année. Aucune annonce officielle n’a encore été faite mais selon un tweet posté le 11 janvier 2020 par Eric Berger du site Ars Technica, les préparations de la capsule Crew Dragon iraient bon train. Le vaisseau devrait être prêt à transporter ses deux premiers passagers, les astronautes Doug Hurley et Bob Behnken, vers la Station Spatiale Internationale (ISS) pour très bientôt.

Si tout se passe bien, le décollage devrait se tenir début mai 2020 à Cape Canaveral en Floride. « Dragon est en bonne forme. La date de lancement est fluide et la mission peut se déplacer vers la fin avril ou repousser plus tard en mai selon un certain nombre de variables non liées au matériel. Pas encore de décision définitive sur la durée. » a tweeté Berger. « La date de travail pour le lancement de SpaceX Demo-2 est le 7 mai. »

Pour rappel, en mars 2019, un vol d’essai avait été réalisé avec succès. Le vaisseau avait rejoint l’ISS sans encombre et les astronautes de la station ont pu le visiter et récupérer les équipements qu’il transportait. D’autres tests en conditions réelles ont également été menés avec succès pour contrôler le système d’éjection de la capsule et garantir ainsi la sécurité des astronautes à bord en cas de problème.

Le 7 mai 2020, SpaceX pourrait ainsi réaliser l’exploit d’effectuer le premier vol habité américain depuis 10 ans ! Jusqu’à présent, la NASA devait se reposer sur le programme spatial russe pour envoyer ses cosmonautes dans l’espace. La finalisation de la capsule Crew Dragon devrait ainsi permettre aux États-Unis de prendre enfin leur indépendance « spatiale, » voire même de s’imposer face à leur rival de toujours.

À LIRE AUSSI :
SpaceX : le réseau satellitaire Starlink fournirait déjà une vitesse de téléchargement supérieure à 100 Mbps

Mark Geyer, Directeur du Johnson Space Center qui gère les vols spatiaux de la NASA, a préféré rester évasif concernant la date annoncée par Eric Berger. Il l’a cependant qualifié de « raisonnable, » insistant néanmoins sur le fait qu’il reste encore « beaucoup de paperasses à vérifier et à signer » ce qui peut « prendre énormément de temps. » « Nous devons tout faire pour être sûrs d’avoir tout ce dont nous avons besoin pour nous lancer. » a-t-il également expliqué. Ces informations restent donc encore à prendre avec des pincettes en attendant que SpaceX et la NASA fassent enfin une déclaration conjointe et officielle.

A la lumière des événements, cela ne saurait tarder

Photo de couverture De Paopano / Shutterstock

Source
dailymail.co.uk
Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.
Bouton retour en haut de la page