Astuces

Granulés : il existe des astuces simples pour économiser votre stock de pellets de bois

Si vous voulez aller au bout de l'hiver grâce à votre stock de pellets, il va falloir les économiser, car il n'est pas certain que vous puissiez en trouver de nouveaux !

Les petits granulés ou pellets de bois ne paient pas de mine, et pourtant ils en font couler de l’encre cette année. Trop, beaucoup trop chers ! Ils se font aussi rares dans certaines régions de France et la chasse aux pellets est presque devenue un « sport national » depuis que la tonne frôle, voire dépasse, les 1 000 € au lieu de 400 € l’an dernier à la même époque. Les prix baisseront certainement, mais il faudra au moins quelques mois avant qu’ils redeviennent normaux, si toutefois ils le redeviennent ! En attendant, si vous avez la chance d’avoir un peu de stock de côté, il va falloir l’économiser… En suivant ces quelques conseils, vous pourriez prolonger un peu plus longtemps votre stock !

Le réglage du poêle à pellets est primordial.

Un poêle à pellets ou un insert mal réglé produiront une surconsommation de pellets non négligeable. Le réglage permet de maintenir la combustion nécessaire à la production d’une chaleur homogène.

  • La vitesse d’entrée de l’air doit être modifiée en fonction de la qualité des pellets, du tirage et du régime du vent. Si le ventilateur d’extraction est lent, les pellets vont évidemment se consumer moins rapidement. Pour savoir si votre admission d’air est bien réglée, il faut observer vos pellets qui brûlent ! S’ils « dansent » et qu’ils bougent trop dans le poêle, c’est que trop d’air arrive, il faudra donc abaisser votre admission d’air. En abaissant le débit d’air, vous produirez moins de flammes et plus de braises, soit une économie de pellets de 10 % environ. Les braises sont moins jolies que les flammes, mais beaucoup plus efficaces et économiques !
  • La température de consigne permet aussi d’économiser sans renier sur le confort. Cette température est préconisée à 19° C, même si elle peut ne pas convenir à tout le monde. Sachez qu’un degré de température supplémentaire, c’estt 7 % de surconsommation de pellets. Imaginez si vous chauffez comme certains à 22 ou 23° C !
  • L’approvisionnement en pellets ne doit pas non plus être négligé. Il doit être réglé de manière à être égal ou inférieur au débit d’air, pour que la quantité la plus juste parvienne jusqu’au foyer.
À LIRE AUSSI :  Granulés : bientôt une aide de l'Etat à destination des ménages se chauffant avec des pellets de bois ?

La programmation de votre poêle à pellets

Elle est importante également et la plupart des poêles à granulés sont équipés d’un programmateur. Il vaut mieux donc l’utiliser à bon escient. Concrètement, il faut programmer votre poêle à pellets à 15°C ou 16°C pendant vos absences, et programmer les 19° C préconisés, une demi-heure environ avant votre retour. Dans un foyer où les habitants travaillent tous en extérieur la journée, l’économie peut avoisiner les 20 %… Si vous travaillez à domicile, il est évident que le programmateur ne vous servira pas à grand-chose en revanche, sauf à baisser d’un ou deux degrés la nuit, emmitouflés sous une couette bien chaude.

Pensez à tamiser vos granulés de bois !
Pensez à tamiser vos granulés de bois ! Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

L’entretien régulier, un atout pour moins consommer

En fonction de la qualité de vos pellets, vous générerez plus ou moins de cendres. Pour éviter que trop de poussière ne viennent encrasser votre poêle, nous vous conseillons dans un premier temps de tamiser vos pellets. Pour optimiser votre consommation de pellets, il est conseillé de nettoyer au moins une fois par semaine votre poêle, simplement en enlevant le brasero, et en aspirant les cendres sur la totalité de l’intérieur du poêle. La qualité de vos pellets est également d’une importance capitale, nous vous expliquions dans cet article, comment choisir des pellets de qualité.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

12 commentaires

  1. Bonjour, vous pensez vraiment que l’on peut modifier les paramètres du poêle aussi simplement ? Au risque de tout dérégler, d’avoir un poêle encrassé avec une vitre noire?
    Je ne pense pas qu’il faille jouer à l’apprenti sorcier dans ce domaine .

  2. Je suis d’accord avec Didier.
    On ne modifie pas les réglages de recettes air/combustible sans prendre le risque de réduire la qualité de combustion et donc de l’encrassement du foyer et surtout du conduit/gaine.

    En plus vous amenez à pense que le poêle à granulés doit fonctionner sur le même principe que le poêle à bois. Les rendements des deux sont différents, l’un est optimisée au max, l’autre dépendant des réglages de l’utilisateur. Et on voit vraiment la différence.

    De surcroît, vous conseillez de nettoyer le foyer une fois par semaine…
    Euh comment vous dire que ce n’est pas une fois par semaine qu’il faut nettoyer le brasero/creuset, mais une fois par jour. Ou tout les deux jours, mais pas moins.
    D’autant plus en fonction de la qualité des granulés.
    Les granulés mixe (100% bois naturelle, sciure de bois, naturelle…) 70% résineux et 30% feuillus génère d’avantage d’encrassement pour un moins bon rendement/production d’énergie.
    Le résineux c’est 4’600 PCI environ et le feuillus c’est 3’600 PCI…

    Donc attention à vos “conseils”, qui ne sont pas sans impacts pour l’utilisateur final….

  3. Je suis d’accord avec les commentaires précédents. Il ne faut pas toucher aux réglages du poêle et il faut nettoyer le poêle tous les 2 Jouy au minimum. Il est possible également d’utiliser un programme économique eco stop qui coupe le poêle lorsque la température de référence est atteinte. Par exemple 19…et le rallume lorsqu’il descend à 18.

  4. Absolument d’accord : Les articles sont systématiquement en décalage avec la réalité, comme pendant tout cet été où on nous expliquait que le prix des pellets était à 6 ou 700 euros la palette alors que c’était plutôt 900 à 1000 !
    J’ai un insert Invicta, posé en lieu et place d’un ancien insert à bûches, et à part ce qui est appelé le paramétrage, c’est à dire le débit de descente des granulés, impossible de modifier quoique ce soit d’autre !!!
    En fait, diminuer le débit au maxi tout en ne risquant pas l’extinction du poêle permet visiblement de réduire la consommation en favorisant une meilleure combustion… Cette indication m’a été donnée par mon installateur lui même le mois dernier.
    Par contre, coup de gueule si je peux me permettre :. De plus en plus, je constate que les articles journalistiques sont un bête copié-collé d’infos non vérifiées et parfois mal comprises, mais au final ne reflétant pas du tout la situation des publics concernés !
    Cela ajoute encore à la méfiance grandissante des Français vis a vis d’une bonne partie de leur presse, et ce n’est pas réservé aux poêles a granulés !

  5. Nous avons fait installer un insert Edelkamine pellkamin12, pour ce qui est du réglage c’est une vraie transe. Il faut avoir BAC plus 10. Nous consommons plus d’un sac par jour quand il fait froid et on se gèle le kuku. Par rapport à l’insert bois qu’on avait avant. C’est une vraie galère. Il faut le nettoyer presque tous les jours, recharger avec ces p… de sacs de 15kg et faire entretenir tous les ans. Mal installé par un artisan qui au final n’y connaissait absolument rien, on est piégé avec cet instrument qu’on va se dépêcher de changer sitôt qu’on aura des fonds pour racheter un insert bois et refaire la cheminée. Bilan de tout cela ..6000E investit dans une daube et un froid de canard quand il fait froid. Les artisans locaux qu’on doit faire travailler, on repassera. Capable juste de mettre4 vis à placoplatre pour tenir un insert de 400kg !!!!

  6. J ai un poêle Gaudin à granulés depuis bientôt 4 ans. Je prends des granulés 100% résineux. Je l ai régler de manière à ce qu’il s arrête qd Temp. voulue est atteinte . Donc économie. De plus, je le nettoie 1X par semaine. Pas encrassé comme on peut le croire. Il n y a que la vitre qui noircie, normal…un coup de produit vitre et le tour est joué.

  7. J’ai le poêle domo de chez Rica j’ai augmenté le paramétrage d’air de combustion.. j’aime maintenant une très belle combustion et le foyer ne noircit plus

  8. Pour le prix des pellets, en novembre 2021 j’ai payé 249 euros la tonne. Cette année, chez le même fournisseur, 770 euros (x 3 !)
    Toute la filière bois profite, sur le dos des clients, de cette explosion du prix. Que chacun prenne des mesures de réduction de consommation et la filière bois payera à terme ses excès

  9. Bonjour,
    J’ai investi dans un poêle à granulés il y un de cela. Je l’ai utilisé l’hiver dernier en parallèle du chauffage gaz. J’ai décidé cette année de me passé du gaz.
    Le bilan pour l’instant est très positif, en abaissant la puissance à 2/5 sans toucher au réglage aire/vitesse de vis soit réglage 0/0.
    Après avoir trouverez le bon réglage de t⁰c et le bon emplacement du thermostat, il se gère tout seul comme un grand. J’ai juste à le nourrir un peu.
    Mon poêle c’est un “Jolly mec” poel Italien distribué par Partedis

  10. Tout à fait d’accord avec certains commentaires il ne faut pas jouer avec le feu… les réglages usines sont en général bien fait. Nous on ne chauffe qu’en soirée allumage vers 17h30/18h00 jusqu’à 21h00. Et la maison 170 m2 est chaude jusqu’au lendemain. Maison bois bien isolée et en Bretagne donc pas trop froid.

  11. Pas d accord avec vous pour les absences à 15 et 16 °et 19 ensuite.
    Le poêle va consommer beaucoup plus pour rattraper 19° .
    En laissant 19 tout le long de la journée, laissez le poêle en mode confort géré tout seul.

  12. Bjr tout a fait un avec Catherine, de bon pellets 100% résineux , un bon nettoyage 1 fois par semaine, je n’ai que de la cendre grise et fine, la vitre ne noircie pas et le creuset a juste besoin d’une bonne aspiration pas de résidus.
    Réglé en mode eco sur 20 degrés il chauffe mes 90 M2, puissance du poêle 9kw.
    Je rejoins la remarque qui disait que très peu de personnes sont compétentes pour installer et régler le poêle. Les artisans sont dépassés par la technologie et surtout presser d’installer un max d’appareils !
    Ça n’engage que moi, mais il a fallut 3 ans a raison de 2/3 interventions par an pour arriver à un fonctionnement correcte.
    Aujourd’hui c’est du bonheur pourvu que ça dure.
    J’ai rentré mes pellets durant l’été à en moyenne 6€ le sac, ne pas attendre la saison froide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page