Chronologie des médias : ce qui va changer pour Prime Video, Netflix, Disney+ et Canal+

Un accord récent entre différentes plateformes de vidéos à la demande vient raccourcir les délais entre la sortie au cinéma et la diffusion sur les chaînes, mais les délais ne seront pas les mêmes pour toutes !

Vous êtes fans de séries ou de films sur les différentes plateformes de streaming comme Amazon Prime Video, Netflix ou Disney+ ? Si c’est le cas, vous avez peut-être remarqué que le délai entre les diffusions des films au cinéma et sur les plateformes pouvait être très long… Et cela pourrait bien changer très rapidement. En effet, un accord vient d’être signé, permettant de raccourcir ces délais de diffusion. Vous ne serez donc plus obligés d’attendre parfois des mois, voire des années, avant qu’un film ne puisse être diffusé sur les plateformes de streaming. Pour qui ? Pourquoi ? On va tout vous expliquer.

Quel est cet accord ?

A l’heure actuelle, les délais de diffusion des films sortis au cinéma sont de 22 mois pour toutes les chaînes, excepté Canal Plus, qui a un accord particulier. Le nouvel accord qui sera revu dans trois ans maintient le délai à 22 mois pour les chaînes publiques. En revanche, tout va changer pour les plateformes de vidéos à la demande. Elles sont toutes concernées, même si elles ne sont pas forcément logées à la même enseigne. Pour les plateformes comme Amazon Prime Video, Netflix ou Disney+, les délais sont raccourcis, mais pas tous de la même manière. Les géants du streaming qui ont accepté de signer cet accord verront leurs délais ramenés à 15 mois. Ceux qui ont refusé de signer cet accord, devront se contenter d’un délai de 17 mois.

Cette négociation menée par Roselyne Bachelot, ministre de la Culture et les plateformes de vidéo à la demande, a été instaurée dans le but d’ouvrir la culture cinématographique à tous.  Et surtout à ceux que le prix des places de cinéma peut largement priver de ce loisir. Dans cette histoire, il y a un GRAND VAINQUEUR : le groupe Canal+, qui devait initialement respecter un délai de 8 mois, passera désormais à 6 mois.Un film sorti en janvier pourra donc passer sur les chaînes du groupe Canal+ en juillet ! Une excellente nouvelle, cela évitera peut-être la diffusion de films « réchauffés » ! « La pierre capitale de l’accord, c’est la nécessité absolue de préserver ce capital culturel et économique qu’est la salle de cinéma dans notre pays » explique la ministre de la Culture Roselyne Bachelot.

Logo Prime Video, Disney+ et Netflix
Crédit photo : Prime Video, Disney+ et Netflix

Pourquoi 6 mois pour Canal+ ?

Depuis sa création en 1984, la première chaîne cryptée et payante de France, a toujours été un partenaire de l’industrie du cinéma. Mais également une manière de promouvoir le cinéma français et de le rendre accessible au plus grand nombre. C’est pour cette raison que Canal+ bénéficiait d’un délai de 8 mois. De plus, le groupe Canal participe financièrement à de nombreux projets cinématographiques et continuera de le faire dans les années à venir. Ils viennent de garantir un investissement de 600 millions d’euros sur trois ans dans le cinéma français… Une raison suffisante pour qu’ils aient un délai de diffusion restreint des nouveaux films sur leurs chaînes.

Disney+ et Netflix

Concernant Disney+, la firme américaine a refusé de signer cet accord, estimant qu’il n’était pas équitable, d’autant qu’eux aussi investissent dans la création française notamment en matière de films d’animation. Ce sera donc 17 mois pour Disney+. Pour Netflix, qui a accepté de signer cet accord, et qui est d’ailleurs la seule, le délai sera donc de 15 mois entre la sortie et la diffusion. Pour que le cinéma français redevienne l’un des plus grands du monde, Netflix, Disney+, AppleTv et Amazon Prime Video se sont également engager à injecter environ 20% de leur chiffre d’affaires dans les futures productions cinématographiques françaises, soit environ 250 millions d’euros par an. Finalement, quoi qu’il en soit, les clients de ces plateformes sont tous gagnants quant au temps d’attente entre la sortie et la diffusion… Et c’est plutôt une excellente nouvelle.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
allocine.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page