La fin de l’année approche et l’actualité cinéma se fait de plus en plus intense. De nombreux films à venir sur vos écrans.

Cette semaine nous avons choisi de vous présenter Coco, le dernier Disney Pixar, qui devrait plaire aux enfants bien sûr mais aussi aux parents avec une jolie histoire.

Ensuite un film un peu angoissant ; Le Bonhomme de Neige dont nous vous avions présenté la Bande Annonce il y a peu. Et enfin La Promesse, un film qualifié de romance, drame mais dont le message qu’il souhaite faire passer nous a interpellé. Avec le monde qui envahit les centres commerciaux, s’isoler quelques heures confortablement installé au cinéma ne peut que nous faire du bien 😊.

Coco

Synopsis

Sans que l’on ne sache très bien pourquoi, et depuis fort longtemps, dans la famille de Miguel, il est interdit de jouer de la musique. Un drame pour le petit garçon qui rêve de musique et de célébrité, bercé par son idole Ernesto de la Cruz. Par un hasard opportun, Miguel va se retrouver propulsé dans un endroit où il pourra assouvir sa passion : Le Pays des Morts, un lieu étonnant et multicolore où il fera de jolies rencontres. Notamment Hector gentil mais un peu roublard… Ils vont accomplir un extraordinaire périple qui leur révèlera le secret de la famille de Miguel…

Coco se base sur de vraies fêtes mexicaines, c’est pourquoi les cinéastes ont sillonné le Mexique afin de coller au plus près aux traditions de ce pays d’Amérique Latine. L’histoire se déroule dans deux mondes bien distincts : celui des vivants et celui des ancêtres. Etant basé sur une fête traditionnelle religieuse mexicaine : El dia des los muertos, le jour de morts, il a d’ailleurs suscité de nombreuses réactions d’indignation. Un mouvement a été créé sur les réseaux sociaux, pour dénoncer un marketing juteux autour d’une fête religieuse et sacrée.

Le Bonhomme de Neige

Synopsis

Un seul impératif : arrêter le possible sérial killer qui sévit dans les alentours avant les premières neiges de l’hiver. Le détective Harry Hole aidée d’une brillante novice va tenter d’établir un lien entre le dernier crime et une série de meurtres non élucidés basés sur la même technique criminelle. Y parviendront-ils avant qu’un nouveau crime soit commis ?

La neige, élément naturel indispensable au scénario de ce film se devait d’être de la véritable neige surtout lors du tournage au printemps. Il a donc fallu louer un entrepôt réfrigéré, faire livrer de la neige de la station de ski la plus proche et maintenir une température de -5° pour que les scènes soient toutes les plus réalistes possibles. Le Bonhomme de Neige est le premier film international à tourner à Oslo en Norvège et également à bénéficier d’un crédit spécial accordé par le gouvernement pour attirer les productions étrangères sur la Norvège. La cabane dans laquelle ont lieu de nombreuses scènes du film se situe à une heure de marche de la route. Il a fallu acheminer tout le matériel de tournage à dos d’homme ou par hélitreuillage pour les éléments les plus lourds. Un tournage pour le moins physique et difficile qui nous l’espérons transpirera de vérité à l’écran.

Le Promesse

Synopsis

1914, juste avant que la Première Guerre Mondiale n’éclate, l’Empire Ottoman se craquèle et sombre. Michael, jeune étudiant arménien et futur médecin et Chris, reporter photographe américain vivent à Constantinople. Tous les deux n’ont d’yeux que pour le jolie Anna. Et alors que l’Empire s’en prend aux minorités ethniques du territoire, les deux hommes vont devoir malgré leurs différends sentimentaux s’unir pour tenir une promesse, et une seule : survivre pour pouvoir témoigner… Survivre pour être le passé et faire connaître l’horreur !

The Promise (La promesse) est à ce jour le film le plus cher parlant du génocide arménien et le premier long métrage publié sur cette terrible Histoire de l’Arménie, décimée par ce génocide. Ce film entièrement financé par le milliardaire Kirk Kerkorian (décédé en 2015) était un américain d’origine arménienne et dont la famille avait été victime du génocide. En 1980, il avait déjà tenté de raconter l’Histoire de ce génocide mais la pression Turque sur les Etats Unis à l’époque l’avait empêché de sortir ce film… Ce film devrait donc nous dévoiler certains aspects de cette horrible histoire. Un film engagé à découvrir absolument.

Trois films, trois ambiances différentes mais fort intéressantes à découvrir à partir du 29 novembre dans toutes les salles de cinéma. Bonnes séances à tous !

3 Partages
Partagez1
Enregistrer1
Partagez1
Tweetez
+1