Environnement

Montée des eaux : quels seront les endroits du monde les plus impactés ?

Bordeaux, Nice, Anglet, ces trois villes pourraient voir des quartiers entiers disparaître si rien n'est fait pour ralentir la montée des eaux... Et ailleurs dans le monde, certains états insulaires pourraient disparaître totalement

Depuis quelques mois, nous entendons beaucoup parler de la montée des eaux, due au réchauffement climatique, et les prévisions vont bon train.

Mais quels seront les habitants les plus touchés par cette montée des eaux ? Dans quels pays le risque est-il le plus élevé ? Et en France, sommes-nous également concernés ? Petit tour d’horizon de ce qui pourrait nous attendre à plus ou moins brève échéance.

Pourquoi les eaux vont-elles monter ?

Une étude scientifique parue dans la revue Environmental Research Letters nous explique qu’une partie des gaz à effet de serre émise par les humains stagnera dans l’atmosphère pendant des centaines d’années, ce qui entraînera une augmentation des températures de l’eau des océans, et donc de leurs niveaux à l’échelle mondiale. Les politiques actuelles menées par les différents états pour réduire les émissions de gaz se concentrent sur les inondations potentielles des pays développés.

Grâce à de nouvelles données, les scientifiques estiment le réchauffement climatique à 4°C dans un laps de temps de 200 à 2000 ans. Rappelons que la COP 21 donnait une augmentation de 1.5°C maximum pour éviter de désastreuses conséquences. Pour les auteurs de l’étude, 50 grandes villes devront se défendre contre la montée des eaux… Principalement situées en Asie (Chine, Indonésie, Inde ou Vietnam), leader des centrales à charbon, fortement émettrices de gaz à effet de serre et notamment de dioxyde de carbone. Ces pays avec le Bangladesh possèdent tous des terres en-dessous des lignes de marées hautes ! Et ce sont ces villes qui seront les plus impactées par la montée des eaux.

Bordeaux, Nice, Anglet : à quoi vont ressembler ces villes françaises après la montée des eaux ?

Mais alors quelles seront les pays les plus touchés ?

Pour le déterminer, les auteurs de l’étude envisagent deux scénarios: le premier respecterait les engagements de la COP 21, à savoir les 1.5°C supplémentaires. Avec cette hypothèse, un demi-milliard de personnes vivront sous les eaux, ou plutôt devront quitter leurs habitations.

La ville de Bordeau avant et après la montée des eaux
La ville de Bordeau avant et après la montée des eaux. Crédit photo : climatecentral.org

Le second scénario serait celui d’une augmentation de 2°C, qui ajouterait 200 millions de citadins inondés de plus. Et cela pourrait toucher près d’un milliard d’habitants si l’on ajoute les populations rurales. Dans le rapport du GIEC, les experts estime que le niveau de la mer devrait augmenter d’un mètre d’ici 2100, et de deux mètres en 2300.

Avec 4°C d’augmentation, le niveau des mers et océans grimperait de 4.7 mètres, avec pour conséquence, la disparition d’états insulaires et la disparition des terres de 5% de la population mondiale qui vit sur des terres situées sous le niveau des marées hautes. Avec ces hypothèses, le continent asiatique sera le plus menacé par la montée des eaux.

Et en France alors ?

La ville de Bordeaux pourrait avoir les pieds dans l’eau si ces scénarios se vérifiaient. Et la cathédrale Saint-André pourrait se retrouver touchée aussi. Du côté de la côte basque et notamment à Anglet, certains lotissements pourraient disparaître de la carte de France. Hors de nos frontières, la Tour de Londres, monument historique située sur les bords de la Tamise, pourrait servir de digue ! Enfin à New-York, le socle de la Statue de la Liberté pourrait tout simplement disparaître…

Ces 8 films ont prédit le réchauffement climatique et ses terribles conséquences sur notre planète

Source
FranceInter

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page