Punaises de lit : les inventions et innovations pour protéger sa maison et piéger cet insecte envahissant

Chaque année, un nouveau défi émerge dans le paysage médiatique et cette fois-ci, c'est l'invasion des punaises de lit qui retient l'attention. Découvrez les dernières inventions conçues pour lutter contre ces indésirables et protéger votre espace de vie.

Chaque année, un sujet anime la toile et les médias. Il y a quelques années, la COVID avec ses masques et ses gels hydroalcooliques étaient sur le devant de la scène. Les frelons asiatiques tiennent aussi chaque année une bonne place dans le paysage médiatique. Cet automne, c’est une autre bestiole peu avenante qui agite la toile, les transports en commun, les collèges, les lycées, etc. La punaise de lit envahit la France, un collège de Marseille et une école de Villefranche sur Saône ont même fermé, comme le rapporte Libération. Ces petites bêtes s’installent insidieusement sous votre matelas et c’est parti pour l’enfer. Mais d’où viennent ces punaises de lit ? Et comment lutter contre leur invasion ? On va tout vous expliquer !

Une punaise de lit, qu’est-ce que c’est ?

La punaise de lit est un insecte hétéroptère de la famille des Cimicidae, qui a un régime alimentaire exclusivement hématophage. Les mâles et les femelles se nourrissent de sang humain ou animal, et peuvent survivre d’un à deux ans. Elles ne sont pas très grosses puisqu’elles mesurent entre cinq et huit millimètres, et ne piquent que lorsque leur proie dort profondément. Leurs piqûres provoquent des démangeaisons, voire des dermatites, mais elles ne sont pas mortelles. Les punaises de lit, que l’on appelle aussi puce de lits, ne sont pas nées de la dernière pluie, puisque les premiers spécimens auraient été observés il y a 100 millions d’années. Elles côtoyaient donc les dinosaures, eh oui ! Très présentes dans les années 1950, en France, juste après la Seconde Guerre mondiale, elles avaient progressivement disparu. Depuis quelques années, sans que l’on ait une réelle explication, elles sont revenues en force, probablement rapportées de voyages ou à cause du réchauffement climatique. En attendant, en ce début d’automne, elles occupent tous les médias et deviennent, pour certains, une angoisse qui pourrait se transformer en psychose.

Une punaise de lit Cimex lectularius.
Une punaise de lit Cimex lectularius. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

L’invention du « kit barrière » par le Sommier Français

Cette invention est française et nous vient de Lagny sur Marne en Seine-et-Marne (77). Récompensé deux fois au concours Lépine et breveté, le kit barrière a été inventé par Le Sommier Français, spécialiste de literie haut-de-gamme depuis 2018. Cette invention n’est ni chimique ni électrique, mais « mécanique ». Concrètement, il s’agit d’un dispositif qui s’installe sur chaque pied de lit, car c’est par les pieds que les punaises arrivent, elles ne sautent ni ne volent pas. Les pieds de lit sont remplacés par des plots discrets, munis d’une bague sur la partie supérieure, elle-même entourée d’une épaisse bande de glu. Les punaises grimpent par le pied du lit, se trouvent engluées et meurent, incapables de se dégager du piège. Le dispositif est inodore et invisible, et ressemble quelque peu, dans le principe, aux bandes gluantes pour attraper les mouches. Bien entendu, le kit barrière est bien plus discret que ces bandes, très efficaces, mais pas réellement esthétiques.

L'invention d'une barrière universelle anti-punaise de lit
L’invention d’une barrière universelle anti-punaise de lit. Crédit photo : Le Sommier Français

L’invention de BugSafe, médaille d’argent au concours Lépine

Louis Gérondeau, un ingénieur spécialisé en intelligence artificielle, a conçu BugSafe, un dispositif révolutionnaire contre les punaises de lit, récemment récompensé par la médaille d’argent au concours Lépine. Ce piège novateur fonctionne en interceptant les insectes sur leur trajet naturel, anticipant ainsi toute infestation potentielle. Les pieds de lit en bois nécessaires à sa fabrication sont fournis par l’entreprise Margot, basée à Champigné, à une vingtaine de kilomètres au nord d’Angers. BugSafe va au-delà d’être simplement un pied de lit ordinaire. Son installation est simple : il suffit de visser le piège BugSafe sur le sommier, puis de clipser la bague interceptrice sur le pied du lit, où les punaises seront capturées. La vérification de la bague interceptrice, qui peut être effectuée sans démonter le pied du lit, garantit une détection facile de toute infestation, quelle que soit son ampleur. Exploitant le défaut naturel des punaises, incapables de grimper sur des surfaces lisses et de sauter, BugSafe fonctionne en permanence sans nécessiter l’utilisation de produits chimiques.

Un système simple à installer.
Un système simple à installer. Crédit photo : Bugsafe

L’invention du Breaking Bugs

Ce piège appelé Breaking Bugs se base sur le fonctionnement de la punaise de lit. En effet, les chercheurs de l’IHU (Institut Hospitalo-Universitaire) de Marseille se sont fondés sur les excréments de l’insecte, ou plutôt sur les phéromones qu’elles sécrètent à l’intérieur. Aussi étrange que cela paraisse, ce sont ces excréments qui sont le signe de communication entre les punaises de lit. Ces derniers envoient des signaux olfactifs, qui attirent les autres punaises de lits. L’idée des chercheurs est donc d’attirer les punaises de lit, vers un piège qui émettrait des signaux chimiques, pour tromper les insectes. Pour fabriquer ce piège, les chercheurs utilisent une bactérie qui peut produire la même substance chimique que les excréments. Les punaises sont alors piégées et détruites par un champignon pathogène, le Beauveria Bassanian. Le piège des chercheurs de Marseille recherche toujours des financements pour son développement, via le site Helloasso.

Le premier « piège » contre les punaises de lits

Comme nous vous l’avons dit, les punaises de lit ne sont pas nouvelles, mais cette année, elles semblent prendre une ampleur jamais vue auparavant. En 2014 déjà, des scientifiques de l’Université Simon Fraser au Canada, inventaient un appât et un piège pour lutter contre les punaises de lit. Cette invention utilisait déjà les phéromones des excréments de punaises de lit, pour fonctionner. La biologiste Regine Gries a travaillé pendant huit ans, et a subi 180 000 piqûres de punaises de lit, lors de son étude de ces insectes. La biologiste, assistée de son mari, le professeur de biologie Gerhard Gries, du chimiste de la SFU Robert Britton, et d’une équipe d’étudiants, a découvert ces phéromones après avoir hébergé plus d’un millier de punaises de lit durant leurs recherches. La découverte clé du piège résidait dans l’histamine, un composant chimique signalant un « abri sûr » aux punaises de lit. Les excréments de punaises de lit ont joué un rôle crucial dans le processus, fournissant trois nouveaux composés qui, une fois combinés, ont abouti à un piège à punaises de lit testé avec succès dans des appartements infestés de Vancouver. Cependant, ce piège n’a jamais été finalisé, et les recherches n’ont pas permis de développer un piège efficace et commercialisé.

Comment lutter contre les punaises de lit ?
Comment lutter contre les punaises de lit ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Une autre invention, le biopesticide Aprehend

Pour cette autre invention, nous retrouvons, de nouveau, le champignon Beauveria Bassanian, déjà identifié à l’époque comme un « tueur » de punaises de lit. Baptisé Aprehend, ce biopesticide a été développé en 2017 par des scientifiques de l’université Penn State. Conçu pour révolutionner le marché de la lutte antiparasitaire, Aprehend exploite une approche biologique grâce à un champignon naturel appelé Beauveria Bassanian, qui est sans danger pour les humains et les animaux domestiques. Le biopesticide fonctionne en pulvérisant le champignon sur des surfaces stratégiques où les punaises de lit sont susceptibles de se déplacer, telles que le périmètre d’un sommier. Lorsque les punaises de lit entrent en contact avec les spores du champignon, elles sont infectées. Les spores adhèrent aux insectes, qui les propagent ensuite à d’autres punaises de lit en se toilettant. Dans les 20 heures suivant l’exposition, les spores germent et colonisent le corps des punaises de lit, les tuant en quelques jours. Contrairement aux méthodes traditionnelles qui nécessitent la détection d’une infestation avant d’intervenir, Aprehend était prévu pour être utilisé en prévention. Commercialisé aux États-Unis, il ne semble pas être disponible en France.

Une astuce naturelle en bonus, la terre de Diatomée

La terre de Diatomée est un produit insecticide dérivé de coques d’algues microscopiques appelées Diatomées, extraites de gisements naturels. Souvent utilisée dans la lutte contre divers insectes nuisibles tels que les fourmis, les blattes, les puces de lit, les cafards et les araignées, cette substance est commercialisée sous différentes formes, principalement en poudre blanche, fine, légère et très poreuse. Elle peut également être trouvée sous forme de grains dans les magasins bios, voire sous forme liquide. Très prisée par les professionnels exterminateurs, la terre de Diatomée s’avère être un biocide efficace contre les punaises de lit. Comme traitement préventif et curatif, elle agit en raison de la nature abrasive des squelettes fossilisés présents dans la diatomite, lesquels sont particulièrement dommageables pour la carapace des punaises de lit.

Est-ce-que La terre de Diatomée fonctionne contre les punaises de lit ?
Est-ce-que La terre de Diatomée fonctionne contre les punaises de lit ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

La terre de Diatomée va, dans les faits, s’accrocher à la carapace des punaises de lits, et les particules abrasives vont provoquer des lésions. Les lésions provoqueront, à leur tour, une perte de fluide corporel de la punaise, qui les tuera. De plus, la terre de Diatomée ingérée par les punaises de lit, va provoquer des lésions intestinales qui empêcheront les insectes de se nourrir, provoquant la mort par déshydratation. Attention, la terre de Diatomée, très abrasive et irritante, doit être utilisée avec un masque et des gants. Ce biopesticide doit être déposé aux endroits stratégiques de votre chambre : sur et autour des pieds de lits, entre le sommier et le matelas, dans les plinthes du mur, ou encore dans les interstices d’un parquet. Il est inutile de saupoudrer partout, et surtout il faut avoir nettoyé en amont, la pièce infestée, de fond en comble, sols, murs et plafonds compris. Retrouvez notre article dédié à la terre de Diatomée.

Quelques astuces simples d’un dermatologue pour lutter contre les punaises de lit.

Florence Brunet-Possenti est dermatologue au Collège de Pums et elle nous donne une astuce pour éviter l’infestation, notamment si vous êtes adeptes des commandes en ligne. Lorsque vous commandez en ligne, et spécialement s’il s’agit de vêtements, ou objets de seconde main, vous n’êtes pas à l’abri de punaises de lit, cachées dans le colis. Si elles s’y trouvent, elles auront largement résisté au transport, planquées bien au chaud dans le carton ou le tissu. Dans le cas de colis de vêtements, il est conseillé de les ouvrir à l’extérieur de chez vous, puis de les mettre dans un sac et de mettre le tout au congélateur pendant 72 heures. Une fois ce délai passé, il faut laver le linge à 60° C pour vous en défaire. Évitez de laisser entrer l’emballage à l’intérieur, et ne le posez jamais sur un lit ou un canapé, une seule punaise fécondée, et c’est le début des ennuis. Enfin, si vous recevez du matériel informatique, elle conseille de le nettoyer très précautionneusement avant de l’utiliser.

Faut-il réellement s’inquiéter de la présence des punaises de lit en France ?

Ces derniers jours, les punaises de lit font même la une des différents journaux télévisés. En début de semaine, Laurent Ruquier et Julie Hammet, présentateurs du 20 h de Ruquier sur BFM TV ont même ouvert leur émission, en vérifiant, avec un peu d’humour, si ces bestioles ne se trouvaient pas sur leurs chaises ! Nous entendons aussi beaucoup parler du métro et des transports en commun. Une sorte de psychose gagne les utilisateurs, mais est-une réalité, ou une rumeur amplifiée par les réseaux sociaux. Nous n’avons pas une réponse exacte à vous apporter. Cependant, le sujet a tout de même été évoqué le 3 octobre dernier à l’Assemblée nationale. Olivier Véran, désormais porte-parole du gouvernement, après avoir été ministre de la Santé pendant la crise COVID, annonce même une réunion interministérielle à ce sujet.

Punaises de lit : où se cachent-elles ?
Punaises de lit : où se cachent-elles ? Crédit infographie : ecologie.gouv.fr

Une annonce confirmée par Élisabeth Borne, première ministre, elle-même. Les punaises ont aussi agité les bancs de l’Assemblée nationale, sur les bancs de l’extrême gauche ! Ainsi, Mathilde Panot, députée La France Insoumise du Val-de-Marne, a brandi une fiole, qui contenait potentiellement des punaises de lit, en expliquant combien elles étaient un fléau dans son département francilien… On vous laisse juger de la méthode employée, peut-être voulait-elle infester l’Assemblée nationale, allez savoir ! Quant à Nicolas Roux de Bézieux, qui n’est pas un politique, mais le fondateur de Dogtector, spécialiste en détection des punaises de lits, il affirme dans une interview accordée au magazine Slate : « L’augmentation du nombre d’articles de presse est plus importante que l’augmentation du nombre de punaise de lits ». Le spécialiste des punaises de lit, en a même écrit un livre intitulé, Punaises de lit !: Le guide pour s’en débarrasser définitivement, aux éditions Larousse disponible sur Amazon, à la Fnac ou sur Cultura.

À priori, la menace existe donc, mais il n’est pas nécessaire de paniquer, et de se jeter sur tous les insecticides possibles. Inévitablement, les punaises de lits ont déjà développé une résistance à la plupart des insecticides, en conséquence, il vaut mieux faire appel à un professionnel. Et, cela ne vous coutera pas forcément plus cher, puisque cela sera beaucoup plus radical ! Avez-vous déjà été confrontés aux punaises de lit ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Nos derniers articles sur le sujet « punaises de lit »

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Cbc.caPsu.eduSlate.frliberation.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page