EnvironnementInnovation

Ces produits phytosanitaires, interdits d’usage en France mais autorisés à l’exportation…

Une loi interdisant l’utilisation, la fabrication et l’exportation de certains pesticides et engrais avait été votée en octobre, elle vient d’être retoquée et c’est bien dommage !

La Loi Egalim adoptée le 2 octobre 2018 prévoit d’ici 2022 que 15% des surfaces cultivées en France soient destinées à l’agriculture biologique, c’est plutôt une bonne chose ! Elle prévoit aussi une séparation des activités de vente et d’utilisation de produits phytosanitaires et l’interdiction de certains pesticides dans nos cultures !

Elle prévoyait également une interdiction de fabrication et d’exportation des produits chimiques non autorisés en France. Cet amendement vient d’être retoqué, ce qui implique que des produits interdits à l’utilisation pourraient continuer à être fabriqués en France et exportés vers des pays qui ne les ont pas encore interdits


A lire également : Le Sénat repousse d’un an l’interdiction des plastiques jetables


Dominique Potier, député socialiste de Meurthe et Moselle et défenseur de cette mesure s’insurge et estime que la France ne peut pas vendre des engrais et pesticides qu’elle juge néfastes pour son environnement. Comme si les émanations produites et l’appauvrissement des sols s’arrêtaient aux frontières !

La secrétaire d’Etat à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher quant à elle, avance le fait que cette interdiction d’exportation des produits interdits en France menacerait 2700 emplois. Une ligne de production de ces produits a déjà été décentralisée en Allemagne suite à la loi Egalim, l’Allemagne autorisant toujours ces produits dans l’agriculture !

Nous trouvons dommageable de mettre en opposition une loi visant à interdire les pesticides à une histoire de gros sous ! Les 2700 emplois menacés sont-ils vraiment la cause de ce recul ou serait-ce plutôt une histoire de lobbying des grands groupes de production d’engrais chimiques ? La France propose des lois, les fait adopter puis recule quelques semaines plus tard, c’est tout de même affligeant non ?

Selon les informations du site actu-environnement.com
Photos de couverture de AJR_photo / Shutterstock

Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page