Astuces

Avez-vous pensé à vérifier tous ces points de contrôle (importants) avant de rallumer votre chauffage ?

Quel que soit votre mode de chauffage, il y a quelques conditions à respecter pour faire des économies, mais également pour votre sécurité !

Le froid s’installe progressivement sur la France et c’est finalement plutôt normal au mois de novembre. Les températures du mois d’octobre nous ont permis de réaliser quelques économies et de ne pas allumer le chauffage, mais c’est probablement terminé. Avant de rallumer le chauffage, ou si vous trouvez qu’il est moins efficace que l’année passée, il y a quelques vérifications à effectuer. Ramonage, purge, nettoyage assurent un meilleur fonctionnement, protègent vos appareils et vous gardent en sécurité. Voici quelques étapes nécessaires à effectuer pour ne pas avoir de panne au beau milieu de l’hiver, et profiter d’une chaleur constante sans exploser votre facture d’électricité !

Le ramonage des conduits

Que vous possédiez une chaudière à gaz, une cheminée ou un poêle à bois (pellets), les conduits s’encrassent et peuvent provoquer un incendie. Pour ramoner vos conduits, choisissez absolument un ramoneur certifié qui vous délivrera une attestation de ramonage, nécessaire à votre assurance en cas de problème. Bien sûr, vous avez la possibilité de ramoner vos conduits vous-même avec des kits spéciaux, mais votre ramonage maison n’aura aucune valeur pour votre assurance. Attention aux arnaques aux ramoneurs, privilégiez les professionnels près de chez vous, le ramonage doit être effectué obligatoirement par un spécialiste ayant reçu un diplôme ou une certification reconnue par l’Etat. Vérifiez toujours le numéro de SIRET de l’entreprise afin de l’authentifier… Et, méfiez-vous des prix trop bas: un ramonage coûte de 50 à 70 € en Province, et de 60 à 90 € en Île-de-France.

Une main féminine sur le thermostat d'un chauffage
Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / Quisquilia

Allumage de la pompe à chaleur

Si la pompe à chaleur est votre moyen de chauffage, vous devez la faire entretenir par un professionnel tous les 2 ans, ou tous les 5 ans si elle possède une puissance de plus de 70 kW. Vérifiez avant de la rallumer que des feuilles ou de la poussière n’obstruent pas votre unité extérieure, auquel cas, passez un coup de soufflette ou nettoyez-la avec un simple chiffon.

Les radiateurs électriques

Les radiateurs électriques sont ceux qui nécessitent le moins d’entretien, mais pensez tout de même à les dépoussiérer complètement en début de saison. Les grilles des convecteurs doivent être parfaitement propres, comme le dessus et le dessous. Moins de poussière, plus de chauffage !

Guide d'achat : Comment choisir un radiateur électrique ?
Les différents types de radiateurs. Crédit photo : Shutterstock / Andrey_Popov

La chaudière à gaz

La chaudière à gaz nécessite également un entretien annuel obligatoire par un professionnel, quel que soit l’âge de votre chaudière. Lors de son passage, il nettoiera toutes les parties de la chaudière, qui s’encrassent rapidement, surtout si celle-ci se trouve dans une cuisine par exemple. Comme pour le ramonage, le certificat annuel vous sera demandé si un incendie venait à se déclarer sur votre chaudière. L’entretien annuel d’une chaudière à gaz permet aussi de faire des économies, et de s’assurer qu’elle ne dégage aucun monoxyde de carbone, gaz mortel, inodore et incolore, rappelons-le.

C'est quoi le chauffage par ionisation ?
C’est quoi le chauffage par ionisation ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Les radiateurs à eau

On entend souvent dire qu’il faut purger chaque année la totalité des radiateurs à eau… D’après plusieurs chauffagistes, ce n’est pas forcément le cas. Si vous n’entendez aucun bruit particulier près de vos radiateurs et qu’ils sont chauds sur toute leur surface, la purge n’est donc pas nécessaire. Purger sans raison, c’est prendre le risque d’abimer votre système ! Après plusieurs années, des boues peuvent se former et s’accumuler dans votre chaudière. Le plombier vous proposera peut-être un désembouage, une technique qui consiste à nettoyer le système des boues accumulées. Il pourra par ailleurs vous proposer un détartrage de la chaudière pour optimiser votre consommation et protéger votre chaudière.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page