Innovation

Hydrogène : le plus grand électrolyseur au monde débarque en Norvège

La Norvège vient d’accueillir le plus grand électrolyseur au monde. Le dispositif d’une taille impressionnante se trouve actuellement au sein du site d’essai de Norwegian HydrogenPro à Herøya.

Les effets du changement climatique sont ressentis partout dans le monde. Nos émissions de gaz à effet de serre figurent parmi les principales causes de cette situation environnementale dramatique. Dans l’espoir de renverser la tendance, des chercheurs travaillent d’arrache-pied dans les quatre coins du globe pour mettre au point des infrastructures énergétiques neutres en carbone. Le but n’est pas seulement de concevoir des dispositifs écologiques, loin de là; il est désormais important de tenir compte du rendement et de la fiabilité, sans oublier le coût. En effet, si les gouvernements veulent atteindre leur objectif de neutralité en carbone, rien ne doit être laissé au hasard. D’autant plus qu’il est question d’un recours à grande échelle aux énergies renouvelables.

Une infrastructure unique en son genre

Dans cette optique, l’entreprise norvégienne Norwegian HydrogenPro veut accélérer le rythme de développement de son projet de production d’hydrogène à grande échelle. En effet, nombreux sont ceux qui estiment que ce dernier peut aider à réduire notre dépendance aux énergies fossiles. En plus d’être propre, il est renouvelable. Et pour le produire, il suffit d’effectuer une électrolyse. C’est justement ce que Norwegian HydrogenPro est en train de faire. Le groupe a récemment annoncé avoir installé le plus grand électrolyseur au monde dans son installation d’essai située à Herøya.

Le plus grand électrolyseur du monde est arrivé à l'installation d'essai d'HydrogenPro à Herøya
Le plus grand électrolyseur du monde est arrivé à l’installation d’essai d’HydrogenPro à Herøya. Crédit photo : Norwegian HydrogenPro

« Un projet crucial »

Le dispositif a été fabriqué en Chine dans une usine localisée à Tianjin. L’usine en question est une propriété de HydrogenPro. Son introduction dans le site d’essai de Herøya a eu lieu le 10 septembre dernier. D’après un porte-parole, cet évènement marque un grand tournant dans l’histoire de l’entreprise: « Ce projet est une étape cruciale pour les grands projets d’hydrogène vert. Il nécessite une planification substantielle, un gréement et le bon équipement. Ce projet est important pour faciliter les projets d’hydrogène vert de plus grande envergure, en réduisant l’empreinte carbone et les coûts », a déclaré Karoline Aafos, PDG de la compagnie.

“C’est avec beaucoup d’enthousiasme et de joie que j’ai assisté aujourd’hui à la réception et au placement du grand électrolyseur dans notre usine d’essai à Herøya. Cela marque une étape importante pour HydrogenPro et la vérification supplémentaire de notre technologie pour la production d’hydrogène vert à grande échelle. Les résultats de l’usine aideront à optimiser notre livraison à l’une des plus grandes usines d’hydrogène vert au monde” Erik Christian Bolstad, directeur commercial d’HydrogenPro

Jusqu’à 100 kg d’hydrogène par heure

De son côté, le directeur commercial de Norwegian HydrogenPro, Erik Christian Bolstad, a fait savoir que les résultats obtenus à partir du site d’essais de Herøya permettront d’améliorer et d’augmenter la production d’hydrogène vert l’entreprise. L’électrolyseur de grande taille devrait pouvoir produire 1100 nm3 d’hydrogène par heure à une densité normale, soit l’équivalent de 100 kg d’hydrogène pur par heure. En cas de succès, cette infrastructure établira un nouveau record en termes de capacité de production. Dans le cadre des essais prévus, la société prévoit de recourir à des sources d’énergies renouvelables pour alimenter l’électrolyseur. Plus d’informations : hydrogen-pro.com

À LIRE AUSSI :  "Une arme contre le réchauffement climatique", il invente un dispositif pour chauffer (à l'hydrogène) sans polluer

Source
offshore-energy.biz

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Un commentaire

  1. Vôtre article et faux et mensonger : il serait préférable de vous informer sur la composition d’un electrolyzer avant de publier un article tech ique. Un Stack de 110Nm3/h dont il est probablement question (et non pas l’electrolyzeur qui est composé de multi Stack) fonctionne déjà depuis 3ans en Chine un autre de 2000Nm3/h aussi d’ailleurs, quant au terme ‘electrolyzeur’ il existe une machine de 2200Nm3/h qui fonctionne en Allemagne (projet RefHyne – Shell)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page