Innovation

Compostage obligatoire : et si vous passiez au Bokashi, le composteur de cuisine ?

Composter c'est top mais pas toujours évident en appartement... Sauf si vous possédez le Bokashi, un petit accessoire indispensable qui s'inspire d'une technique japonaise !

Nous savons désormais que nous serons obligés de composter nos déchets végétaux dès le 1er janvier 2024, voire 2023 pour les professionnels… Dans la logique des choses, des solutions seront donc proposées aux particuliers pour pouvoir composter leurs déchets, qu’ils soient en maison ou en appartement. Si vous habitez en appartement ou que vous souhaitez composter dans votre cuisine, savez-vous qu’il existe un moyen simple venu du Japon ? Ce moyen s’appelle le Bokashi, qui veut dire en japonais, matière organique bien fermentée… Ce n’est donc pas un compostage comme on peut l’imaginer, mais une autre manière de composter les déchets et de récupérer des fertilisants écologiques. Découverte.

C’est quoi un bokashi ?

Depuis la nuit des temps, les Japonais fabriquent et utilisent les bokashis en faisant fermenter le son de riz grâce à des bactéries EM1, des micro-organismes. Le résultat de cette fermentation permet d’obtenir une composition micro-organique pour les sols inutilisables. Les Japonais le mélangent avec des minéraux argileux pour réguler l’apport de nutriments, ainsi qu’à des coquillages pilés afin de redonner une vie microbiologique au sol.

Le starter kit
Le starter kit. Crédit photo : Bokashi

Comment fabriquer du bokashi ?

La marque Bokashi propose un concept clé en main avec bac à compost et activateur de compost biologique. Nous l’avions testé en 2019 et sommes toujours convaincu de son utilité… Il est cependant possible de fabriquer soi-même du bokashi avec des déchets organiques tels que végétaux broyés, fumier de cheval ou de poule, tonte de gazon et déchets de cuisine végétaux. Il est également possible d’utiliser un activateur de bokashi, conçu spécialement pour accélérer la production de ce fertilisant presque magique ! Le bokashi est le résultat de la fermentation des déchets de cuisine et s’intègre environ deux semaines avant les plantations…

Du compost dans le bac Bokashi
Du compost dans le bac Bokashi. Crédit photo : Bokashi

Pourquoi utilisez le Bokashi en cuisine ?

Il y a plusieurs avantages à investir dans un bokashi pour la cuisine… Ce petit appareil ne tient pas beaucoup de place, ne dégage aucune odeur à condition qu’il soit parfaitement fermé, et sauf lorsqu’on le remplit ou qu’on le vide… De plus, il est muni d’un petit robinet qui permet de récolter le fertilisant au fur et à mesure de sa fabrication. Vous ne manipulez jamais les déchets, vous n’avez qu’à remplir le seau chaque jour, ajouter de l’activateur puis récupérer le précieux liquide qu’il faudra diluer pour l’utiliser comme engrais à raison de 10 ml de jus pour 1 litre d’eau. Le jus récolté appelé thé à compost peut être utilisé comme engrais pour la totalité des végétaux : plantes vertes, comme légumes, arbres fruitiers, résineux etc.

Comment utilisez un Bokashi ?

Là encore, tout est simple: dans le Bokashi, vous pouvez mettre tous sortes de végétaux (y compris les agrumes), du pain, des œufs, des laitages, des restes de viandes ou de poissons, du marc de café, thé, mouchoirs en papier, etc. Il suffit ensuite de saupoudrer avec une couche de son de Bokashi puis de patienter 15 jours pour obtenir le premier verre d’engrais naturel, ce qui vous permettra également de faire de la place dans le seau. Les résidus de végétaux (son + aliments décomposés) peuvent être enterrés dans le sol, ou mélangés au compost du jardin. Pour éviter toute odeur, vous pouvez, à chaque remplissage, recouvrir vos déchets d’une fine couche de terre à mettre par-dessus le son de bokashi. Ce petit accessoire rend le compostage possible partout, même en ville, à condition tout de même d’avoir l’utilité de l’engrais et de pouvoir déposer son contenu dans un espace consacré aux déchets végétaux évidemment ! Plus d’informations : bokashicompost.be

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Un commentaire

  1. Ce n’est pas le compostage qui va devenir une obligation, mais le tri séparé des déchets organiques. Ceux-ci ne devront plus être déposés dans la.poubelle d’ordures ménagères à partir du 1er janvier 2024.
    Les solutions peuvent être le compostage mais aussi la collecte des biodechets selon les secteurs et les possibilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page