La couverture pondérée (ou lestée) permet bien de lutter contre l’insomnie confirme cette étude suédoise

Vous êtes insomniaques ? Et si vous tentiez la couverture lestée (ou pondérée) ? Apparemment, vous ne pourriez que mieux dormir.

Selon l’INSERM, l’insomnie touche environ 15 à 20% de la population française. Dans ce pourcentage, 9% seraient atteint d’insomnies sévères. Les insomnies seraient également plus présentes chez les femmes que chez les hommes, et apparaîtraient plus souvent en vieillissant. Pour lutter contre les insomnies, il existe un accessoire auquel on ne pense pas toujours : la couverture lestée. Cette couverture, que l’on appelle aussi pondérée, est un dispositif médical utilisé notamment chez les enfants atteints de troubles autistiques. Lestée veut dire « lourde », elle forme comme un cocon autour de l’insomniaque, pour l’aider à dormir. On vous explique pourquoi et comment la choisir.

La couverture pondérée, comment ça marche ?

Comme elles sont lourdes, les couvertures lestées permettraient d’augmenter la pression sur des points du corps et favoriseraient un meilleur sommeil. Ce qui impliquerait une diminution des insomnies. La couverture lestée apporte une sensation de confort et de sécurité, et permet de mieux dormir. Une étude réalisée par des chercheurs suédois et publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine a suivi des patients insomniaques pendant 4 semaines. Et ils sont parvenus à la conclusion suivante : dormir avec une couverture pondérée, donc plus lourde qu’une couette classique, réduit les insomnies. Mais elle serait aussi très efficace pour ne plus être fatigué au réveil et combattre l’anxiété.

Cette étude visait à évaluer l’effet des couvertures lestées sur l’insomnie et les symptômes diurnes liés au sommeil chez des patients souffrant de troubles dépressifs majeurs, de troubles bipolaires, de troubles anxieux généralisés et de troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité. Journal of Clinical Sleep Medicine

Pourquoi la couverture pondérée est efficace ?

Le docteur Mats Alder, psychiatre à l’Institut Karolinska de Stockholm, explique que l’effet calmant se produit grâce au poids que la couverture lestée exerce sur le corps. Elle serait similaire aux effets d’un massage ou d’un traitement par acupression. « La pression profonde augmente l’excitation parasympathique du système nerveux autonome et réduit en même temps l’excitation sympathique, qui est considérée comme la cause de l’effet calmant » explique le psychiatre.

Une femme sous une couette blanche avec une tasse
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Syda Productions

L’étude suédoise en détail

L’étude portait sur 120 adultes âgés de quarante ans environ. Dans le panel, 68% de femmes, mais 100% de patients diagnostiqués insomniaques ou atteints de troubles tels que dépression, bipolarité, hyperactivé, ou encore l’anxiété. Les participants du groupe de contrôle ont dormi avec différents poids de couverture. Les uns avaient des couvertures de 6 à 8 kilos, les autres des couvertures de 1.5 kilos. Tous étaient suivis par un dispositif de contrôle du sommeil. Selon les prévisions, le groupe utilisant la couverture lestée devait réduire les insomnies de 50% par rapport au groupe avec la couverture « légère ».

« L’utilisation de la couverture lestée a entraîné un meilleur maintien du sommeil, un niveau d’activité diurne plus élevé et une réduction des symptômes diurnes de fatigue, de dépression et d’anxiété. Aucun incident malencontreux n’est survenu. Au cours d’une phase de suivi ouverte de 12 mois de l’étude, les participants continuant à utiliser des couvertures lestées ont maintenu l’effet sur le sommeil« . Ekholm B, Spulber S, Adler M

Les résultats de l’étude

Les analyses sur le sommeil ont duré 12 mois après une période initiale de 4 semaines. Ils ont testé quatre couvertures, deux lestées de poids en métal (6 à 8 kilos) et deux plus légères (moins de 7 kilos). La plupart des participants ont choisi la couverture la plus lourde. Au bout des 12 mois, 92% des utilisateurs notaient une diminution de leurs insomnies… Et pour 78% d’entre eux, elles avaient totalement disparu.

Les couvertures lestées constituent une intervention efficace et sûre pour traiter l’insomnie chez les patients souffrant de troubles dépressifs majeurs, de troubles bipolaires, de troubles anxieux généralisés ou de troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité, et améliorent également les symptômes diurnes et les niveaux d’activité. Ekholm B, Spulber S, Adler M

Comment choisir une couverture lestée ?

La première chose à savoir est qu’une couverture lestée est strictement personnelle. Il ne faut jamais prendre une couverture lestée pour deux personnesChacun la sienne sinon cela ne fonctionne pas ! La couverture lestée doit peser environ 10% de votre poids corporel, c’est-à-dire que si vous pesez 77 kilos, il faudra opter pour une couverture de 7 ou 8 kilos…

Et si vous en pesez 50, il faudra une couverture de 5 kilos… Ne la choisissez pas trop lourde, ni trop légère, ou vous n’en tirerez aucun bénéfice. Ensuite, il faudra s’y habituer progressivement. D’abord pour quelques siestes, puis une nuit, puis deux et au bout d’un mois environ, vous ne devriez plus pouvoir vous en passer !

Meilleure Vente n° 1
Brentfords Couverture lestée 4 kg Thérapie anti-anxiété, autisme, insomnie, calme le stress, simple – Gris argenté – 125 x 150 cm
  • Dimensions : 125 x 150 cm - Poids : 4 kg sur un lit simple, ou pour une utilisation sur un canapé, un canapé ou un canapé. Les experts médicaux recommandent une couverture entre 7 et 12 % de votre...

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Pourquoidocteur.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page