10 vélomobiles électriques, des véhicules écologiques et innovants

Des vélomobiles électriques aux inventions à air comprimé, découvrons les vélomobiles qui ont captivé l'imagination lors de la dernière décennie.

Le paysage de la mobilité évolue sans cesse et certaines inventions semblent parfois quelque peu étranges. Parmi ces innovations de mobilité urbaine, nous retrouvons les vélomobiles. De drôle d’engins électriques ou solaires qui viennent ajouter une touche d’originalité à l’offre actuelle des transports. Certains voient réellement le jour, d’autres resteront pour toujours des prototypes issus du cerveau de leurs inventeurs. Petit tour d’horizon des vélomobiles qui ont marqué ces dix dernières années. Du vélo solaire du Youtubeur Jacob Karhu au Bio-Hybrid allemand, en passant par le futuriste Iris E-Trike de Grant Sinclair. Ces véhicules repoussent les limites de la mobilité, combinant élégance, durabilité et performances. Découverte ou redécouverte, c’est parti.

Raht Racer, le vélomobile électrique qui roule à 140 km/h

Le Raht Racer tire son inspiration des vélomobiles, des tricycles couchés et entièrement carénés inventés au début du XXe siècle par le Français Charles Mochet. Le Raht Racer est, en réalité, une version moderne de ce vieux concept.  Sorti en 2018, il s’équipait de ceintures de sécurité, d’un siège et même d’un air bag.  Techniquement, l’inventeur avançait qu’il pouvait alors atteindre une vitesse maximale de 140 km/h et disposait d’une autonomie de 190 km à une vitesse moyenne.

Le Rath racer a bien évolué depuis 2018, année de sortie du prototype.
Le Raht racer a bien évolué depuis 2018, année de sortie du prototype. Crédit photo : Kronfeld Motors

Rich Kronfeld, PDG de Kronfeld Motor Company et inventeur de ce vélomobile, souligne que pédaler plus rapidement entraîne une augmentation de la vitesse. Cela, grâce à un système informatisé qui détecte l’accélération et augmente le couple, comparable à un amplificateur de guitare. En effet, le pédalier « est » l’accélérateur.  Quant à son prix, lors de sa sortie, il avoisinait les 35 000 €, soit bien plus que le prix d’une voiture haut-de-gamme. Retrouvez notre article dédié au Raht Racer.

Le vélomobile égyptien conçu par des étudiants de l’université Helwan

Cet étrange vélomobile était un prototype créé par des étudiants (génie mécanique) de Helwan (Égypte). Réalisé dans le cadre de la fin de leurs études en 2018, le prototype était un appareil fonctionnant uniquement à l’air comprimé. Selon les étudiants qui, à l’époque, cherchaient un moyen de l’industrialiser, leur prototype pouvait atteindre une vitesse de 40 km/h et disposer d’une autonomie de 30 km.

Des étudiants égyptiens inventent une voiture qui roule à l’air
Des étudiants égyptiens inventent une voiture qui roule à l’air. Crédit photo : DR

Ils travaillaient aussi sur le fait qu’il soit accessible à tous, proposant des coûts de production très réduits. Si la commercialisation avait été possible, il n’aurait coûté que 860 €. À l’époque de cette invention, les étudiants recherchaient des mécènes pour que ce vélomobile soit produit à grande échelle. Nous ignorons si ce fut le cas. Retrouvez notre article dédié au vélomobile « égyptien ».

Bio-Hybrid, un étonnant vélo électrique à 4 roues

Schaeffler, une entreprise allemande, a conçu le « Bio-Hybrid », un vélo électrique innovant avec quatre roues, combinant l’aspect pratique des vélos à la sécurité et au confort des voitures. Équipé d’un toit et d’un pare-brise, ce véhicule électrique peut atteindre 25 km/h, proposant une alternative écoresponsable et silencieuse sans émission de CO2. Disponible en deux modèles, « Passenger » pour deux passagers en tandem et « Cargo » avec une remorque pour transporter jusqu’à 1 500 kg, le Bio-Hybrid intègre des fonctionnalités high-tech telles que le Wi-Fi, le GPS, le Bluetooth et la 4G, avec une application dédiée.

Le Bio-Hybrid, un vélo à 4 roues, ici en version Passenger. Existe aussi en version cargo.
Le Bio-Hybrid, un vélo à 4 roues, ici en version Passenger. Existe aussi en version cargo. Crédit photo : Biohybrid_mobility
(capture Instagram)

La polyvalence du Bio-Hybrid se manifeste dans sa capacité à circuler sur les pistes cyclables, offrant ainsi une solution de déplacement efficace et échappant aux embouteillages. Bien que la mise en production des premiers modèles soit annoncée pour la fin de l’année, le prix de lancement demeure encore à préciser. Cette innovation témoigne d’une nouvelle ère de mobilité durable, mariant habilement technologie, praticité et respect de l’environnement. Retrouvez notre article dédié au vélomobile Bio-Hybrid.

Canyon, le vélomobile électrique à pédales

Le fabricant de vélos allemand Canyon dévoile un vélomobile novateur, mêlant les caractéristiques d’une voiture électrique et d’un vélo. Ce véhicule polyvalent peut circuler sur les routes et les pistes cyclables, utilisant à la fois un moteur électrique et des pédales, se présentant comme une « voiture à pédales électrique ». Le design de cette capsule panoramique fermée assure une protection contre les intempéries, avec une possibilité d’ouverture par beau temps.

Canyon présente un concept de voiture électrique avec... des pédales !
Canyon présente un concept de voiture électrique avec des pédales ! Crédit photo : Future Mobility Concept // Canyon.com

Mesurant 2.3 m de long sur 83 cm de large, le vélomobile procure une autonomie de 150 km à 25 km/h en mode vélo électrique, pouvant atteindre 60 km/h en mode « voiture ». Comme prototype, des questions subsistent quant à son intégration sur les pistes cyclables étroites, suscitant une réflexion sur l’avenir des véhicules urbains. Retrouvez notre article dédié au vélomobile Canyon.

FRIKAR, un étonnant “vélo électrique” norvégien

Bientôt, un véhicule électrique innovant fabriqué par Podbike, le Frikar, pourrait arriver en provenance de Norvège. Avec une coque amovible, il mesure 2.36 m de long, et peut accueillir des utilisateurs de 1,50 m à 2 m, avec un coffre de 160 l convertible en siège pour enfant. Malgré son « volant », il est classifié comme « vélo électrique », utilisable sur les pistes cyclables. Niveau confort, il propose des sièges réglables, pédales ajustables, chargeur USB et support pour Smartphone.

Le modèle Frikar de Podbike.
Le modèle Frikar de Podbike. Crédit photo : Podbike

En termes de sécurité, le Frikar inclut des feux clignotants, un rétroviseur extérieur et des options comme un tapis de sol, deux rétroviseurs et une climatisation (ventilateur) en option à 650 €. Pour ses performances, bien qu’il atteigne 60 km/h avec l’assistance électrique, il est limité à 25 km/h pour la conformité réglementaire. La batterie de 877 Wh procure une autonomie de 50 à 80 km, extensible avec une batterie supplémentaire. Retrouvez notre article dédié au FRIKAR.

Northern Light 428, un étonnant vélomobile électrique

Le Northern Light 428 de Northern Light Motors, conçu par le designer Graham Browne de TVR, adopte une esthétique de tricycle couché avec un siège intégré dans une carrosserie aérodynamique. Propulsé par un moteur arrière alimenté par une batterie rechargeable de 48 V/10-Ah, il permet aux cyclistes de produire et de stocker de l’énergie en mouvement. Avec une puissance de 1 000 W, ajustable selon les régulations locales, il atteint une vitesse de croisière de 56 km/h avec une assistance électrique et dispose d’une autonomie d’environ 80 km.

Vélomobile Northern Light 428.
Vélomobile Northern Light 428. Crédit photo : Northern Light Motors

Pour la sécurité, il est équipé d’un arceau, d’une cellule de protection, et sa carrosserie est en mousse de polystyrène renforcée par de la fibre de verre. Les suspensions comprennent des ressorts à lames composites, des freins à disque hydrauliques, des phares LED, et un pare-pluie amovible. Pesant légèrement plus de 50 kg, il intègre une interface à écran tactile pour des commandes comme GPS et caméra de recul. Retrouvez notre article dédié au Northern Light 428.

Le vélomobile du Youtubeur et inventeur Jacob Karhu

Le Youtubeur Jacob Karhu a créé un vélo tricycle couché solaire, une invention écologique et autonome. Ce vélo unique est doté d’un carénage aérodynamique qui réduit la résistance de l’air, améliorant ses performances. Alimentée par des panneaux solaires sur le toit, l’assistance électrique propose une excellente autonomie en plein soleil. Karhu a modifié un vélo existant, améliorant les freins, les roues, les pneus, et effectuant des travaux de maintenance. Le carénage, au design simple et aérodynamique, intègre des panneaux solaires robustes.

Le vélo mobile solaire de Jacob Karhu.
Le vélomobile solaire de Jacob Karhu. Crédit photo : Jacob Karhu (capture d’écran vidéo YouTube)

Recouvert d’une toile balistique résistante, il optimise la vitesse, atteignant de 28 à 29 km/h lors des essais sur route. Le prototype comprend deux panneaux solaires flexibles de 100 W chacun, une batterie recyclée de 800 W, et un moteur-roue avec régénération d’énergie en freinant. Karhu explore des alternatives moins polluantes pour le carénage. Pour plus de détails, consultez ses vidéos sur YouTube et son compte Instagram. Retrouvez notre article dédié au vélo solaire.

Le vélomobile futuriste Iris E-Trike de Grant Sinclair

L’Iris E-Trike de Grant Sinclair, est un vélomobile au design novateur et dispose d’un toit amovible en Plexiglas aéronautique. La carrosserie en mousse EPP résistante aux intempéries intègre des fonctionnalités de sécurité telles que des phares à LED, des clignotants et des feux de freinage. La capote incurvée en acrylique d’aviation, sans essuie-glaces, procure une protection optimale. Sur le plan technique, la batterie lithium-ion permet une autonomie de 48 km, avec des moteurs Bafang de 250 W à 1 000 W et des freins à disques mécaniques Spyre.

IRIS eTrike®, un vélomobile futuriste
IRIS eTrike®, un vélomobile futuriste. Crédit photo : Grant Sinclair

Les pédales doubles-faces Shimano A530 SPD procurent une polyvalence. Serge Sonnino, fervent défenseur de la mobilité durable, révolutionne avec les voitures solaires ultralégères Tamagoto. Le prototype familial Tamagoto à quatre places intègre des pédaliers pour un déplacement écoresponsable et sportif. La position allongée du conducteur et l’absence de volant au profit de leviers latéraux améliorent le confort. Techniquement, la Tamagoto monoplace atteint 45 km/h avec une autonomie de 70 km grâce à un moteur de 1200 W et une batterie d’un kWh. Les panneaux solaires offrent une triple autonomie en exposant le véhicule au soleil ou grâce au pédalier. Retrouvez notre article dédié au Tamagoto.

Le vélomobile Tchèque Katanga VM45

Katanga, fabricant tchèque, dévoile le VM45, un vélomobile électrique novateur situé entre la voiture et le vélo. Arborant un design inspiré des voitures de course des années 60, le VM45 séduit les amateurs de sensations fortes et intègre un espace de rangement à l’arrière. Le quadricycle électrique VM45 combine robustesse et légèreté avec une coque aérodynamique en fibres d’aramide et de carbone dans une matrice époxy, pesant 79 kg avec batterie. Propulsé par un moteur électrique de 750 W alimenté par une batterie de 48 V (1240 Wh), le VM45 atteint 45 km/h et propose une autonomie de 250 km en mode « Eco ».

Un véhicule électrique à mi-chemin entre la voiture et le vélo.
Un véhicule électrique à mi-chemin entre la voiture et le vélo. Crédit photo : Katanga velomobile

Il présente une conception pratique avec deux trappes pour l’accès au poste de pilotage et à la soute de 350 L à l’arrière. Les amortisseurs DNM et les roues de 20 pouces assurent une conduite stable jusqu’à un poids maximal de 121 kg. Prévu avec des freins à tambour à l’avant et des freins à disque à l’arrière, le VM45 nécessitera une homologation approfondie en raison de sa vitesse dépassant les limites européennes. Retrouvez notre article dédié au Katanga VM45.

Cixi Vigoz, un vélomobile au look futuriste

La start-up française Cixi vise à transformer la mobilité verte avec le Vigoz, un vélomobile électrique qui combine l’efficacité du vélo au confort d’une voiture, procurant une alternative écologique et active. Autorisé à circuler sur les autoroutes avec une vitesse maximale de 120 km/h, le Vigoz intègre un pédalier électronique innovant, éliminant la chaîne et la courroie, simplifiant ainsi la conduite.

« Un véhicule actif pour pédaler jusqu’à 120 km/h de façon confortable, sûre et intuitive »
« Un véhicule actif pour pédaler jusqu’à 120 km/h de façon confortable, sûre et intuitive ». Crédit photo : Capture d’écran cixi.life

Prévu pour accueillir un passager en plus du conducteur, le véhicule met l’accent sur le confort, la sécurité et la praticité. Avec une inclinaison automatique dans les virages, des ceintures de sécurité, une protection contre les intempéries, un système d’absorption de chocs, et un système de climatisation et de chauffage. Retrouvez notre article dédié au Cixi Vigoz. Que pensez-vous de ces moyens de transport ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page