Mobile / Smartphone

Réseaux mobiles : le débit moyen a fortement augmenté en un an

Un rapport de l’Arcep pointe du doigt les zones au sein desquelles la couverture de la 4G en France laisse à désirer, son but : forcer les opérateurs à améliorer leurs couvertures partout en France. Alors que le regard est tourné vers la 5G, de nombreuses zones en France ne sont pas couvertes correctement par la 4G.

Il y a quelques jours, un rapport de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) montrait que le débit moyen a fortement augmenté en France en un an. On apprend ainsi qu’il vaut mieux être chez Orange que chez Free si l’on voyage en train ou sur autoroute, mais que dans certaines zones françaises, ce n’est pas le fournisseur historique qui détient les meilleures performances. Une carte interactive a été publiée pour vous aider à vous y retrouver !

Le rapport s’est basé sur la couverture par le réseau mais également sur les temps de téléchargement d’une vidéo, d’un album de musique ou de tout autre action qui demande un certain temps de réponse. Au total, plus d’un million de mesures ont été prises en France sur les lignes de TGV, de TER, le réseau transilien (RER et Metro) et sur les principales routes et autoroutes de France.

Au niveau du déploiement de la 4G par les opérateurs, d’après les informations relayées par le site spécialisé MonPetitForfait Orange, SFR et Bouygues Telecom couvrent 99% de population, contre 92% pour l’opérateur Free. Au téléchargement d’une page, c’est Orange qui remporte la première place avec moins de 10 secondes, puis viennent respectivement Bouygues Telecom, SFR et Free.  Mais cela n’est pas une généralité, ainsi on s’aperçoit que sur l’A89 entre Périgueux et Brive, mieux vaut avoir un autre opérateur qu’Orange pour être assuré d’une couverture normale.

À LIRE AUSSI :
TV : Orange va relayer vos messages vidéos pour vos grands-parents pendant la publicité

En région parisienne, le réseau sur les lignes de RER est souvent absent, dans un souterrain, ou même à certains endroits de certaines lignes. Les usagers réguliers savent même à quel endroit ils pourront utiliser leurs smartphones ! Il est actuellement quasiment impossible de passer un appel dans certains réseaux transiliens, et ce, quel que soit l’opérateur.

Cette étude a pour but d’informer les usagers mais également de mettre la pression sur les opérateurs pour qu’ils améliorent leurs couvertures en France. Et il semblerait que cela fonctionne puisque le débit moyen a augmenté de 50% en un an, deux minutes au lieu de trois pour télécharger un album complet. Certaines zones rurales ont même doublé leurs débits passant de 14 à 28 Mbit/s. Avant de parler de fibre et de l’arrivée de la 5G, il faudrait donc peut-être que la couverture réseau de la 4G soit optimale partout, pour tous… Et visiblement il y a encore du pain sur la planche.

Photo de couverture de oneinchpunch / Shutterstock

Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer